Vous êtes ici >> Accueil/le livre d'or
Résultats par page : 5 | 10 | 20 | 50
Zone Membre
Publicités
Chargement en cours...
Aller à la page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | »

le livre d'or

Merci à tous ceux qui ont laissé une trace de leur passage...
- Ajouter un message -

Babour

- 07/07/2017
t es parti ou le port
la route bouffe de rue le poulet deviens boeuf
l aeroport rebah bitat hihi
la belle femme a l etranger
la jeune dans la grande guerre greco-romaine hihahahahahahahahahahahahahaha
le patron perdu dans la foule
la music perdu ailleurs cest tres bon hihihahahihi
la sciences medecine la guerre est perdu au debut
bye Pirate et Annaba



Bernard de bone

- 16/02/2017
La porte de lumière

À l’appel du maître des prières,
La douce lumière s’est levée,
Pour éclairer la cité de pierres,
Puis chasser brume de la jetée.

Sous les ombres des figuiers géants,
Glissa la silhouette paresseuse.
Sur le cours, les passants nonchalants
Voilèrent sa figure gracieuse.

Délaissant les charmes du couchant,
Sur les côtes d’azur et d’argent,
Poussé par les tumultes du vent,
J’ai trouvé la porte de l’orient.

Dans le jardin, un chardonneret
S\'est mis à chanter sur son passage,
Mais les marchands l’ont vu se cacher,
Derrière le silence du sage.

Évitant les embûches et les pièges,
Elle fuit comme font les fées mutines,
Au fond des forêts de chênes-lièges,
Jusqu\'à la cime des sept collines.

Plus loin, vers le pays du levant,
Longeant le rivage bleu et blanc,
Porté par les méandres du temps,
J’ai poussé la porte de l’orient.

Suivant l’odeur des fleurs d’orangers,
J’ai sondé la mémoire de l\'arbre,
Des palmiers dattiers, des jujubiers,
Interrogeant le tréfonds de l\'ambre.

Le geste sûr de l’Auguste Saint,
Prédominant les ruines en colonne,
Indiquait bien le juste chemin,
Qui vient de Carthage vers Hippone.

Sur notre mer, depuis l\'occident,
Au reflet marine scintillant,
Jaillit la lumière par dedans,
À travers la porte de l’orient.

Une fois la corniche passée,
Les pêcheurs sans crabe ni patelle,
Au pied des caroubiers de la baie,
M’ont parlé de cette immortelle.

Elle se devine au fond des iris,
Derrière un voile, comme asservie,
Dans le sourire des Annabis,
La petite étincelle de vie.


bernarddebone.com

Annabi

- 22/01/2016
Bonne année 2016 !

Pirate

- 21/02/2015
Mon vieux d'annaba port a vue la MeR mais est chagriner
j'ai nager avec le requin au mexique
je l'es pas vue juste un sentiment de loin le coN
il m'a dit ces toi qui a fais ca un cercle dans le PoRT annaba.
je lui dis non haha (je reflechie pour le ReQuIn:::)
le cercle dans le port hooo quel gaffe
qu'est ce qu'il a fais un cerle dans le port
QuEllE HoNtE du ViNgTiEmE sIEcLes QuEl ..DoMMAGE
CoNd

pirate

- 21/02/2015
Mon port a vue tous
Mon port est dans ma ville.
Mange et apres attrape
mon port tu rentre tu sors pas hah
mais un deuxieme a cote de l'aeroport
ca va couter l'oiseau et le chant
pourquoi un autre qui existe en algerie
un concurrent redoutable ces trop trop
a l'interieur de la ville tu trouvera
un milliard et 2 milliards pour le construire
j'ai finis
merci beaucoup port et aeroport ces du suicide
ces comme tu dis vivre a l'etranger
haha ces cuit le poisson merci beaucoup
ces de la poesie du vingtieme siecle haga

Pirate

- 21/02/2015
El chi3r3e la poesie du port de 3annaba
j'ai passer toute mon enfance a nager a annaba au large
avec ca cote rochoseuse je pense
apres des annees passer je suis allez tres loin
le plus loin possible et j'ai demander au requin
pourquoi tu ma pas manger a annaba
il m'a dit ces toi le port
il est fort mon port de 3annaba
et je suis partie on pensant un deuxieme port se sera un fète
mais j'ai oublier pourquoi a dis ca
l'autre ces une gargotte le port hahaha le cubain tu paye pour ca (la reponse)
bye les Copains
Tres beaux le port d'annaba hihi excuse pour..

Pirate

- 21/02/2015
Au port un jours au Port toujours.
tu sais ces biens mais comment j'ai rigoler
en voyant les autres port d'algerie
un deuxieme dommage comme le chant d'oiseau
J'Ai EnTeNdU ces un port GaRgOte D'aNNaBa. tu sais moi non
UN Bateaux en bois 20 metres faur 3 cylindre tu sais ?
tu le fais comment fais attention tu le fais seul.
hum encore un autre poete qui dis
reste tranquille mon petit un jour
tu comprendra que ces rien tous ca
juste dors et fais attention a toi
un port ces comme une femme
une femme pour le vieux maintenant pour toujour
et un port avec tes copain aujourd'hui pour rien
Mon poRT ma ville annaba ma vie
bye.

pirate

- 21/02/2015
toute Annaba comprenez que tu peux
la poesie mais en faite ou est la Poesie
elle est partie Mais mon port est la avec toi
le poisson est toujours avec le Port
comme les copains reviennent toujours au port
il existe encore les copains ces justes des crevette
haha si je savais je resterai toujours et pour toujours
comme avant avec tous les decouvertes et aventure
annaba restera toujours annaba
le deuxieme port est pres .. je crois encore a tous ca..!
ces finis tous est parties pour toujours
les copines comme un oiseaux rare de chant existe
HAha ou ca le chant la bas haha hihi quel Poesie de poisson
hihi

pirate

- 21/02/2015
Sur mon bateaux au large
je vois mon port de Annaba
j'ai vue tous les ports de la cote algerienne
je suis content ces le plus beaux
peut etre Un a jouer avec toute la demension
la profondeur et l'efficacité toute entier
mais je voulais un deuxieme port caché
ma maison elle ou ma belle demeure
mon port mon chateaux de luxe ma demeure
la tous a finis

bouhedli

- 12/07/2014
Excellent merci et bonne continuation

CHENARD DANIEL

- 22/03/2014
Instituteur de 1963 à 1968 à Ecole Bouzered Hocine.
Ai gardé un trés bon souvenir de Bône - Annaba aprés être venu de Guelma où habitais depuis 1954;
Peut-être que danciens élèves se souvendront de moi.

Espére que que tous ont à réussi dans la vie...

annaba 23

- 25/02/2014
de quel race son venus les membres de la commission d'invalidité qui se moque des gents qui leur donne des % imaginaire dite moi ci tu perd un œil ou bien un pied es que tu restera heureux dans ta vie rend moi mon œil et garde ton pourriture de % heureusement qui y a un DIEU le tout puissant qui fait justice et vous allez payer tout ce que vous avez commis pour ses invalides qui on versez leur sans pour ce pays et qui non rien gagner vous avez des femmes et des enfants poncer a eux

zerguini mourad (PIRICH) et saifi mohamed

- 15/02/2014
j'ai le regret de vous annoncez le décé de monsieur
ferhati mohamed dis SAMSON le 13 fevrier au soir
monsieur ferhati etais et restera le grand homme de grand courage et vaillance qui à commbatu l'ennemi pendant la guerre d'algerie et il arrivé meme au couloir de la mort,etant etais comdanné a la peine capital.
nous demandons a tous ceux qui l'ont connu de lui lire la fatiha du sainte couran et disons
ALLAH YARHAMOU.
IL HABITAIS AU 717 DIDOUCHE MOURAD 23000 ANNABA
CONNU SUR LE SURNOM DE LAURIE ROSE.

Annabi

- 21/10/2013
Un seul mot, merci.

rouani djamel

- 14/07/2013
Il fut l’un des intellectuels de la Base de l’est
Salah Mechentel n’est plus
Par : Mohamed-Chérif LACHICHI
Inhumé samedi dernier à Annaba, Salah Mechentel fut notamment l’enseignant de Houari Boumediene et d’Ali Kafi… Né le 6 décembre 1928 à Tiffech, dans la wilaya de Souk-Ahras, Salah Mechentel est issu de la tribu berbère des Hanenchas à laquelle appartiendrait, dit-on, le grand philosophe algérien, Saint-Augustin. Après des études prestigieuses en Tunisie, à l’école Seddikia où il obtient son baccalauréat, à El-Khaldounia et à la célèbre université d’El-Zitouna, dont il sort diplômé, Salah Mechentel se vouera, dans un premier temps, à l’enseignement de la langue arabe. Salah Mechentel commencera à enseigner dès 1949 à l’école d’El-Kettania à Constantnine où il avait eu pour “illustres” élèves, deux futurs chefs de l’État algérien en l’occurrence Houari Boumediene et Ali Kafi. Mechentel terminera ensuite son cursus à la faculté des lettres d’Alger qu’il quitte en 1952. Au déclenchement de la Révolution qu’il rejoint en 1955, il sera affublé du nom de guerre de Baba Salah.
Mechentel prendra part, ainsi, à plusieurs batailles dont la plus importante celle de Oued Chouk, près de Souk-Ahras où le 4e bataillon de l’ALN fut quasiment décimé.
À la base de l’Est, Salah Mechentel sera un intellectuel respecté par ses compagnons d’armes à l’instar des colonels Aouachria, Tahar Z’biri ou encore Amara Bouglez Laskri. En 1957, il lance dans le maquis une publication clandestine, un bulletin d’information au nom évocateur d’El-Djebel.
Il réussira à sortir quatre numéros dont l’un s’en fera écho la BBC, la célèbre radio britannique qui en citera même quelques extraits. Une véritable gageure à l’époque.
À l’Indépendance, Salah Mechentel sera enseignant pendant quelque temps au lycée Saint-Augustin de Annaba avant d’occuper enfin plusieurs postes de responsabilité dont notamment celui de directeur général du musée national d’El Moudjahid et de président de la commission nationale pour l’écriture de l’histoire. Il exercera notamment les fonctions de chef de daïra durant une vingtaine d’années avant d’être “débarqué” en 1984 de son dernier poste qui fut à Bordj Menaïel. Il y a lieu de noter que la famille Mechentel a donné à la Révolution plusieurs martyrs tombés parfois bien loin de la région natale de Souk-Ahras comme dans les massifs du Ouarsenis, de la Kabylie, des Aurès, et ce, jusqu’au mont Chenoua dans la wilaya de Tipasa où, à ce jour, une rue et un stade portent à Bou-Ismaïl le nom de la famille Mechentel (Ali et Boubakeur). De même qu’il y a lieu de rappeler qu’à la suite des évènements du 8 Mai 1945 auxquels le défunt avait participé à Souk-Ahras, à l’âge de 17 ans, plusieurs membres de sa famille furent déportés et emprisonnés notamment à M’sila, à Djenane Bourezg, à Oran ou encore à Serkadji. Dans les années 1970, Mechentel avait écrit un roman À l'ombre des fusils que des éditeurs égyptiens voulaient publier mais que l’auteur a finalement refusé son édition. Salah Mechentel était père de dix enfants dont notamment la journaliste et écrivaine, Leïla Marouane. Il repose aujourd’hui, à jamais, au cimetière de Sidi-Harb, à Annaba, aux côtés de son épouse, la moudjahida Mechentel Abla, surnommée au maquis Jeanne d'Arc, pour son jeune âge.
Aller à la page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | »

Articles similaires