Vous êtes ici >> Accueil/le livre d'or
Résultats par page : 5 | 10 | 20 | 50
Zone Membre
Publicités
Chargement en cours...
Aller à la page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | »

le livre d'or

Merci à tous ceux qui ont laissé une trace de leur passage...
- Ajouter un message -

Annabi

- 21/11/2017
Baraka allah fikoum, animateurs et animatrices de radio Annaba, Merci et Bon courage

Babour

- 07/07/2017
t es parti ou le port
la route bouffe de rue le poulet deviens boeuf
l aeroport rebah bitat hihi
la belle femme a l etranger
la jeune dans la grande guerre greco-romaine hihahahahahahahahahahahahahaha
le patron perdu dans la foule
la music perdu ailleurs cest tres bon hihihahahihi
la sciences medecine la guerre est perdu au debut
bye Pirate et Annaba



Bernard de bone

- 16/02/2017
La porte de lumière

À l’appel du maître des prières,
La douce lumière s’est levée,
Pour éclairer la cité de pierres,
Puis chasser brume de la jetée.

Sous les ombres des figuiers géants,
Glissa la silhouette paresseuse.
Sur le cours, les passants nonchalants
Voilèrent sa figure gracieuse.

Délaissant les charmes du couchant,
Sur les côtes d’azur et d’argent,
Poussé par les tumultes du vent,
J’ai trouvé la porte de l’orient.

Dans le jardin, un chardonneret
S\'est mis à chanter sur son passage,
Mais les marchands l’ont vu se cacher,
Derrière le silence du sage.

Évitant les embûches et les pièges,
Elle fuit comme font les fées mutines,
Au fond des forêts de chênes-lièges,
Jusqu\'à la cime des sept collines.

Plus loin, vers le pays du levant,
Longeant le rivage bleu et blanc,
Porté par les méandres du temps,
J’ai poussé la porte de l’orient.

Suivant l’odeur des fleurs d’orangers,
J’ai sondé la mémoire de l\'arbre,
Des palmiers dattiers, des jujubiers,
Interrogeant le tréfonds de l\'ambre.

Le geste sûr de l’Auguste Saint,
Prédominant les ruines en colonne,
Indiquait bien le juste chemin,
Qui vient de Carthage vers Hippone.

Sur notre mer, depuis l\'occident,
Au reflet marine scintillant,
Jaillit la lumière par dedans,
À travers la porte de l’orient.

Une fois la corniche passée,
Les pêcheurs sans crabe ni patelle,
Au pied des caroubiers de la baie,
M’ont parlé de cette immortelle.

Elle se devine au fond des iris,
Derrière un voile, comme asservie,
Dans le sourire des Annabis,
La petite étincelle de vie.


bernarddebone.com

Annabi

- 22/01/2016
Bonne année 2016 !

Pirate

- 21/02/2015
Mon vieux d'annaba port a vue la MeR mais est chagriner
j'ai nager avec le requin au mexique
je l'es pas vue juste un sentiment de loin le coN
il m'a dit ces toi qui a fais ca un cercle dans le PoRT annaba.
je lui dis non haha (je reflechie pour le ReQuIn:::)
le cercle dans le port hooo quel gaffe
qu'est ce qu'il a fais un cerle dans le port
QuEllE HoNtE du ViNgTiEmE sIEcLes QuEl ..DoMMAGE
CoNd
Aller à la page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | »

Articles similaires