Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: HAUSSE DES TEMPÉRATURES ET JEÛNE - La ville suffoque sous l...
Zone Membre
Publicités

Annaba: HAUSSE DES TEMPÉRATURES ET JEÛNE - La ville suffoque sous la canicule

Publié le 05/07/2014
Ces derniers jours ont été pour ainsi dire très chauds. Trop chaud même pour de nombreux Bônois. Rien que pour la journée de jeudi et selon plusieurs témoins, le mercure a dépassé allègrement les 41 degrés, ce qui n’est pas sans causer des désagréments, surtout pour les enfants et les personnes âgées. Et les jeûneurs de tous âges subissent cet excès de température, attendant avec une impatience qui, la chaleur aidant, semble tourner complètement au ralenti, l’heure de la rupture du jeûne et surtout la fraîcheur de la soirée. Et du côté des différents chantiers qui ceinturent la ville, les travailleurs semblent souffrir en silence. Du moins, ils restent résignés tant il faut que tout soit livré aux dates prévues. A croire que les autorités n’ont pas prévu de plan canicule. La soif a donc prédominé pour beaucoup de jeuneurs. Difficile de ne pas penser à une quelconque rafraîchissement alors que les températures flirtent allègrement avec les 45 degrés et plus. Les plus téméraires préfèrent piquer une tête sur les plages qui ont été désertées depuis le début du mois de carême. Ainsi, quelques baigneurs tentent de se rafraîchir du côté de Saint-Cloud ou de Chapuis. Au centre-ville, les coins d’ombre du Cours de la Révolution sont entièrement squattés. Que dire aussi de certains Subsahariens qui bravent, souvent avec des enfants en bas âge, ce soleil qui tape littéralement sur tout ce qui bouge ? La canicule implique aussi une consommation effrénée des climatiseurs ce qui n’est pas sans susciter des inquiétudes sur d’éventuelles coupures d’électricité. Ce qui n’est pas sans rappeler ce qui s’était déjà passé en 2012 lorsque, dépités des coupures récurrentes, les habitants de certaines localités se sont mis à fermer de grands axes routiers. La canicule ambiante implique aussi une forte consommation d’eau, ce précieux liquide qui pourrait être amené à s’éclipser quelques jours de nos robinets. Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, les températures devraient, selon Météo Algérie, rester stationnaires au moins jusqu’à demain avant de connaître une baisse sensible. Les fortes chaleurs aidant, beaucoup craignent une recrudescence des incendies de forêt, particulièrement dans le massif de l’Edough, incendies qui auraient pour conséquence une rapide augmentation des températures. De quoi susciter l’inquiétude des habitants de Annaba qui ne savent plus à quel saint se vouer et préfèrent se cloîtrer chez eux toute la journée. Annaba continue de suffoquer. Pour la journée d’hier, les températures sont restées élevées et beaucoup de Bônois dépourvus de climatiseurs ont profité de ce vendredi pour trouver un peu de réconfort dans les mosquées de la ville toutes climatisées, à l’occasion de la grande prière hebdomadaire. Quant aux plus pessimistes, ils diront toujours que l’été durera encore jusqu’à septembre et que la canicule a encore de beaux jours devant elle.

lestrepublicain - 05 juillet 2014 - L H.

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: RAMADHAN À LA COQUETTE - Musique, théâtre et littérature pour animer les soirées
Actualité suivante »
Annaba: IL A FALSIFIÉ UN VISA DE SÉJOUR EN FRANCE - Un commerçant écroué pour faux et usage de faux

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires