Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: INSÉCURITÉ - Prolifération de chiens errants à Oued Forcha
Zone Membre
Publicités

Annaba: INSÉCURITÉ - Prolifération de chiens errants à Oued Forcha

Publié le 06/07/2014
« Il est quasiment difficile de se frayer un chemin, voire un passage pour aller d’un point à l’autre à cause de la présence d’une meute de chiens errants qui gravitent soit aux alentours des immeubles, soit autour des bacs à ordures ». C’est en ces termes qu’un quinquagénaire a voulu transmettre un message aux services compétents. Certes, la prolifération de ces animaux a rendu certains endroits de la cité Oued Forcha dangereux du fait de la présence quasi permanente de ces bêtes féroces en quête de nourriture. La plupart des résidents de ce quartier, notamment ceux des logements « AADL » ont du mal à se frayer un chemin au milieu des  chiens errants capables de déchiqueter l’être humain en mille morceaux. Certains imputent la présence de ces carnassiers dans leur quartier à cause des déchets ménagers jonchés à même le sol, d’autres trouvent que l’absence de l’abattage des chiens errants a favorisé leur prolifération. « Des bêtes canines foisonnent dans cette importante agglomération », nous dira un habitant dont son enfant a, par le passé, failli être déchiqueté par un chien, n’était-ce la présence d’un groupe de jeunes qui a réussi à le faire fuir par des jets de pierres. C’est pourquoi une lutte implacable doit être menée contre ces carnassiers qui écument ce quartier résidentiel, dont la vie des habitants est en perpétuel danger. « L’abattage ou la mise en fourrière des animaux errants, notamment les chiens et chats vecteurs de la rage, devra s’inscrire dans la durée pour pouvoir éradiquer une fois pour toutes la présence de ces canidés », a tenu souligner un ancien élu communal chargé de la prévention. Pour cela, tout le monde souhaite que les services compétents lancent d’urgence une opération d’abattage des animaux errants sans propriétaire au niveau de leur cité. Par ailleurs, les bovins et ovins font aussi partie du décor d’Oued Forcha. « On a l’impression que notre quartier est devenu un lieu de pâturage où on voit défiler à longueur de journée des vaches et des moutons. Ce n’est pas normal qu’un quartier résidentiel soit catalogué de la sorte », a rétorqué une jeune femme qui a failli être bousculée par une jeune vache sur le trottoir.

lestrepublicain - 06 juillet 2014 - Nejmedine Zéroug

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: GAZOMÈTRE - Un jeune mortellement poignardé
Actualité suivante »
Annaba: POLLUTION AUX DÉCHETS HOSPITALIERS - Un plan de lutte mis en œuvre

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires