Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Entre l’arnaque et le racket - Pub mensongère pour service ...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Entre l’arnaque et le racket - Pub mensongère pour service imaginaire

Publié le 13/07/2014
7Nous avons beau l’écrire, le crier et le répéter rien n’y fait. Le pauvre consommateur paie, subit, se lamente et fini par accepter la fatalité et par intérioriser son impuissance. Mobilis ne répond pas depuis 3 jours ; pas de réseau, pas de champ, pas de connexion et pas de service. Tous les abonnés de cet opérateur en souffrent mais point d’explication et point d’excuse. Les panneaux publicitaires qui ventent les merveilles de la marque sont partout mais rien sur son incapacité à assurer correctement le service public si non le service tout court. Aucun responsable n’est inquiété, aucune mise au point des autorités n’est faite à notre connaissance. C’est un fait banal dont il faut continuer à s’habituer semble-t-on nous dire. Aux perturbations légendaires des réseaux d’Algérie-Télécom s’ajoutent celles de Mobilis. La communication est au point zéro, les conséquences engendrés ne sont ni quantifiées ni même soupçonnées. Pourtant c’est des milliers de citoyens et des centaines d’entreprises qui en subissent plus ou moins gravement les effets. Plus grave encore, la direction générale de Mobilis, contactée par nos soins, ignorait que la région d’Annaba « n’avait plus de réseau » depuis 3 jours ! Que se passe-t-il alors dans ces royaumes où l’argent coule à flot ? Exceptionnellement, nous n’oserons pas émettre des hypothèses ou même des interrogations. Passons. Enfin, un sms de Mobilis nous informe quand même que sur chaque 200 DA de crédit cet opérateur prélève unilatéralement 10 DA qu’il offrirait à des hôpitaux ( ?). Nous nous permettrons de douter de la légalité de ce procéder et de sa pertinence.   Charité ou arnaque ? Les voies de Mobilis restent impénétrables !

Le Provencial - 12 juillet 2014 -
Hocine Benmedakhene

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Hébergement des résidents en biomédical : La démission de la tutelle
Actualité suivante »
Annaba: Administrations publiques et Ramadhan - Le sommeil des fonctionnaires

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires