Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: COMMERCE INFORMEL - Haï El Abtal enfin libéré
Zone Membre
Publicités

Annaba: COMMERCE INFORMEL - Haï El Abtal enfin libéré

Publié le 15/11/2014
Grande était la satisfaction des résidents de Haï El Abtal surtout ceux des 1026 logements mais pas seulement avec l’éradication des derniers étals de vente informelle de fruits et légumes, mercredi. Ce quartier va enfin respirer au propre comme au figuré, sachant que certains résidents ne pouvaient ouvrir leurs fenêtres depuis des années, alors que la chaussée avait aussi fini par être occupée au détriment de la circulation automobile, occasionnant ainsi une congestion quotidienne, dans cette partie de la Plaine Ouest. C’était le cas cité SAFSAF jusqu’à ce qu’on y mette fin avec l’installation de ces vendeurs dans des marchés aménagés et même ceux qui rechignaient alors reconnaissent aujourd’hui le bien-fondé de cette opération. Il était impossible de laisser cette anarchie sur la voie publique, avec surtout la saleté qui en découlait. C’est de même le cas pour Haï El Abtal dont les résidents ne cessaient de se plaindre de la saleté, de l’encombrement et même du piratage de l’éclairage public pour éclairer les étals. Pour les vendeurs informels, un espace a été choisi par la commission de wilaya qui leur sera aménagé et où ils pourront exercer leur commerce légalement et surtout de manière organisée. Parce que le paradoxe de cet immense tissu résidentiel qu’est la Plaine Ouest, réside justement dans le nombre ridiculement restreint de marchés alors que la population atteint facilement quelque 60 000 âmes. Mais cela relève d’un passif que l’on essaye maintenant de corriger, à savoir l’oubli systématique des équipements publics nécessaires à de tels ensembles résidentiels. Aussi le commerce informel répondait-il à un besoin essentiel sinon il n’aurait pas perduré, même si rien n’excuse l’anarchie et la saleté qui en sont les conséquences. Maintenant que l’espace a été libéré, que la commune a fait son travail reste à d’autres structures de faire le leur, dans la réhabilitation de ce quartier qui était en stand by au motif justement de l’occupation illégale de l’espace et de la difficulté d’intervenir. lestrepublicain - 15 novembre 2014 - Ammar Nadir

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: PROJET D’APPUI AU SECTEUR DE L’EMPLOI EN ALGÉRIE - Séminaire regroupant trois wilayas de l’Est
Actualité suivante »
Annaba: VOYAGE EN TUNISIE - Encore une taxe de 30 DT pour assurer le véhicule

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires