Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: HAUSSE RECORD DES PRIX - Quand la courgette détrône la bana...
Zone Membre
Publicités

Annaba: HAUSSE RECORD DES PRIX - Quand la courgette détrône la banane !

Publié le 05/01/2015
Quand la courgette détrône la banane !Les prix des produits de large consommation, notamment les légumes et les viandes rouges et blanches continuent leur ascension. Ils enregistrent une nouvelle fois une hausse qui a atteint un niveau toutefois élevé, a-t-on constaté, en début de cette année, au marché couvert du centre ville de Annaba. Les citoyens qui s’attendaient à un retour à la normale après les fêtes passées, assistent bien au contraire, à un renchérissement affolant des prix. En effet, si la hausse des prix sur les marchés a toujours été observée pendant la période des fêtes, les prix tendaient à reprendre leurs cours et se stabiliser, mais il semblerait que ce qui était occasionnel est maintenant devenu la règle. Les prix des légumes ont affiché une hausse record, la courgette occupe la première place, il faut débourser 200 DA pour un kilo de courgette et pourtant elle reste un produit facile à cultiver. La tomate à 100 DA, la pomme de terre est cédée  à 70 DA,  l’oignon à 80 DA, les artichauts à 140 DA, le piment quant à lui est à 200 DA. La même tendance haussière est constatée également pour la viande qu’elle soit rouge ou blanche. Le poulet est proposé à 400 DA le kilo, quant à l’agneau, il est carrément inaccessible, son prix varie entre 1300 et 1500 DA le kilogramme. Deux produits qui n’ont pas échappé à l’inflation. Des citoyens, courroucés par cette hausse vertigineuse des prix jugent injustifiable ce phénomène qui se répète chaque année. Une spéculation due au manque d’organisation et de contrôle au niveau des marchés. La plupart des marchands ont, d’ailleurs, choisi de ne pas afficher les prix de leurs marchandises, ils préfèrent ainsi répondre au fur et à mesure aux interminables questions des clients et passants. Devant un achalandage attrayant, plusieurs pères et mères de familles, couffin à la main, restent hésitants. Les prix exorbitants ne sont pas pour encourager les emplettes.

lestrepublicain - 05 janvier 2015 - S.Boumaïza

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: SIDI AMAR : LUTTE CONTRE LES ANIMAUX ERRANTS - Une décision nulle et sans effets
Actualité suivante »
Annaba: PONT BLANC - La “BYD” était bourrée de boissons alcoolisées

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires