Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: TROISIÈME CAS EN QUATRE MOIS - Une jeune femme victime d’un...
Zone Membre
Publicités

Annaba: TROISIÈME CAS EN QUATRE MOIS - Une jeune femme victime d’un guérisseur décède

Publié le 03/02/2015
Une jeune femme victime d’un guérisseur décède Une jeune femme, qui devait célébrer son mariage dans quelques semaines, est décédée avant-hier à l’EPH d’El-Hadjar après avoir pris un traitement qu’un guérisseur lui a prescrit. La victime originaire de Dréan, avait sollicité ce médecin-charlatan pour un traitement qui pourrait l’aider à mincir plus rapidement à l’approche de son mariage. L’herboriste chez lequel elle était partie lui avait donné ce que le guérisseur lui avait prescrit. La victime, prise d’un malaise suivi de violentes douleurs après avoir pris ce traitement, a été transférée en urgence à l’hôpital d’El-Hadjar. Elle rendit l’âme quelques heures suite à une sérieuse hémorragie provoquée par le produit toxique qu’elle avait ingurgité, selon la dose qui lui a été prescrite par le guérisseur. Le procureur de la République, saisi suite au rapport établi par le médecin avait exigé une autopsie pour déterminer les causes exactes de ce  décès d’autant plus que ces derniers temps beaucoup de décès sont causés par la prise des huiles ou des herbes prescrites par de nombreux guérisseurs qui prétendent pratiquer la médecine traditionnelle. Il s’agit cependant  d’un troisième cas en l’espace de quatre mois seulement. Le mois de décembre de l’année écoulée, une femme habitant à Ain El-Berda, souffrant d’une arthrose articulaire était décédée dans les mêmes circonstances après avoir fait confiance à un guérisseur qui lui avait prescrit un traitement qui s’était avéré toxique. Les parents de la victime qui aurait été empoisonnée, attendent toujours les résultats de l’autopsie prévue dans quelques jours. Par ailleurs, le mois de septembre de la même année,  la sûreté de daïra d’El Bouni, avait ouvert une enquête sur instruction du procureur de la République d’El-Hadjar, à la suite du décès d’une jeune femme quelques moments  seulement après sa visite chez un guérisseur. La défunte, atteinte du nerf sciatique, avait décidé de se rendre chez un guérisseur connu à El Bouni et souvent sollicité par une population à court de solution face à cette maladie. Pour ce genre de maladie, ils utilisent une pratique très ancienne consistant à pratiquer des saignées sur certaines parties du corps des malades. Précisons que pour les trois cas cités plus haut, seul le rapport d’autopsie déterminera si les décès sont dus à ce genre de traitement.

lestrepublicain - 03 février 2015 - Boufessioua Sofiane

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: CITÉ DES 16 LOGEMENTS LSP D'EL BOUNI - Un autre scandale urbanistique en perspective ?
Actualité suivante »
Annaba: Formation et enseignement professionnels - Contrat de performance pour les cadres

Les Commentaires

Voilà ce qui arrive quand on est crédule de croire en ces personnes, le moins qu'on puisse dire, ignorantes, incultes et analphabètes et surtout sans conscience qui exploitent la naiveté des gens, en vantant des produits sans aucune preuve scientifique, ni clinique.
Et tant qu'il y aura des personnes niaises qui continuent de croire à ces bouffons de la médecine traditionnelle, les avertissements comme celui de cette malheureuse femme, ne suffiront cependant pas assez.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires