Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Bouzizi (Seraidi) - Faute de moyens de transport, les habit...
Zone Membre
Publicités

Annaba: Bouzizi (Seraidi) - Faute de moyens de transport, les habitants sont isolés

Publié le 02/03/2015
séraidiLes habitants de la localité de Bouzizi, nichée sur les hauteurs du majestueux Djebel Edough, ont du mal à se déplacer, en cette période de froid, à l’intérieur de la commune de Seraïdi faute de moyens de transport. Les plus chanceux d’entre eux peuvent se permettre un taxi clandestin pour se rendre au village de Seraïdi, les autres n’ont qu’à attendre des heures avant l’arrivée hypothétique d’un bus ou autre moyen de transport collectif de passagers pour espérer se rendre à leur destination. Le problème de transport de Bouzizi vers Seraïdi, en aller et retour, a été toujours posé. Mais, il devient complexe en période hivernale surtout avec les chutes de neige qui sont souvent à l’origine de l’isolement de Bouzizi, nécessitant l’intervention des pouvoirs publics ‘’. Les moyens de transport font grandement défaut. Nous avons même du mal à louer des taxis clandestins pour nous rendre au village de Seraïdi ‘’ lance un habitant de Bouzizi, appelant les élus et les pouvoirs publics à prévoir au moins un mini bus pour rendre service à la population. Par ailleurs, si le manque de moyens de transport intramuros se fait ressentir de manière sensible, la neige, quant à elle, vient rendre complexe le problème de transport dès qu’elle commence à tomber. L’ouverture de dessertes entre Bouzizi et Seraïdi rendra certainement un grand service aux habitants en général et aux écoliers en particulier. La population scolarisée éprouve en hiver de grandes difficultés à se rendre aux établissements éducatifs à Seraïdi et à Annaba sans parler des problèmes d’approvisionnement en produits alimentaires de première nécessité‘’. Nous n’avons que deux boutiques d’alimentation générale qui connaissent une rupture de stock dès que les fortes pluies et chutes de neige commencent à tomber ‘’, raconte avec regret un habitant. Le lait et le pain deviennent pratiquement rares en cette période de l’année, enchaîne-t-il.

Le Provencial - 1 mars 2015 -
Rym B.

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Affaire de la falsification des cachets officiels - De nouveaux rebondissements
Actualité suivante »
Annaba: Ministre de la communication - « Les cartes professionnelles sont un acquis pour les journalistes »

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires