Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: POUR CRÉER DE L’EMPLOI - Hayahem: “Instaurer une culture de...
Zone Membre
Publicités

Annaba: POUR CRÉER DE L’EMPLOI - Hayahem: “Instaurer une culture de l’entreprenariat”

Publié le 22/04/2015
Hayahem: “Instaurer une culture de l’entreprenariat”Un séminaire international s’est ouvert hier mardi 21 avril au pôle universitaire d’El Bouni. Organisé par la Faculté des lettres et des sciences humaines et son laboratoire du développement et les grandes  mutations au sein de la société algérienne, il  est animé par d’éminents professeurs du monde arabe dont l’Egypte, la Jordanie, la Tunisie, le Maroc et bien sûr des professeurs et docteurs algériens des universités d’Annaba et de Constantine. La séance inaugurale a été présidée par le Recteur de l’Université Badji  Mokhtar M. Amar Hayahem, accompagné du Doyen de la Faculté et M. Abdelhamid  Bouguessas, directeur du laboratoire. Le recteur a insisté auprès de l’assistance composée d’invités mais surtout d’étudiants et d’étudiantes sur l’engagement de chacun à se prendre en charge et à ne pas compter sur les autres  pour organiser son avenir. Et de poser la question si le développement culturel, économique et social  est dans leur possibilité. La petite et moyenne entreprise doit être valorisée et aller de l’avant. Il existe, d’après M. Hayahem plus  de 70 000 PME qui activent sur le territoire de la wilaya de Annaba. C’est pour cette raison qu’il faut instaurer une culture de l’entrepreneuriat, ce qui permettra aux futurs diplômés de s’organiser autour d’un projet et de créer en même temps des emplois. Alors, à ce moment,  ils pourront dire qu’ils ont réussi à participer au développement de l’économie nationale. Le but est d’arriver à s’imposer sans assistanat et de ne pas dire comme certains « Ragda oua tmangi » et surtout à « consommer algérien ». Signalons par ailleurs que ce slogan a été adopté pour illustrer la prochaine rencontre des 29 et 30 avril entre les investisseurs et les étudiants de niveau « Master 2 ».  Dans un entretien avec M. Bouguessas, il nous a fait part de son souci de libérer les jeunes des différents dispositifs étatiques d’assistanat et de  les pousser vers leur propre prise en charge. Le monopole de l’Etat doit d’après lui disparaitre et la libération des marchés ne serait que bénéfique à notre société. « Il faut développer les compétences avant d’imposer ». Il ira même jusqu’à impliquer des élus imbus de leurs personnes et n’ayant aucune compétence pour diriger, ni pour légiférer ; ce qui bien sûr est constaté sur le terrain.

lestrepublicain - 22 avril 2015
- Ahmed Chabi

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba : PORT - Importations et exportations en hausse durant le 1er trimestre
Actualité suivante »
Annaba : SCÉNARIO CATASTROPHE - Simulation du déraillement d’un train de voyageurs

Les Commentaires

message à nos amis lille, ricrac et à tous voir rubrique du 19/04/15 "Annaba développement local".
voir aussi ma reponse sur ce sujet !!!! merci
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires