Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba : SCÉNARIO CATASTROPHE - Simulation du déraillement d’un tra...
Zone Membre
Publicités

Annaba : SCÉNARIO CATASTROPHE - Simulation du déraillement d’un train de voyageurs

Publié le 26/04/2015
Simulation du déraillement d’un train de voyageursLa Gendarmerie nationale sous le commandement du Colonel Sarhoud, Chef du Groupement  territorial a mis le « paquet » pour organiser une simulation du déraillement d’un train de voyageurs à hauteur de Aïn Dalia dans la Daïra de Berrahal au point kilométrique 25. En coordination avec la Protection civile de la wilaya de Annaba, des services des transports et particulièrement la SNTF, la Sûreté nationale, les  Travaux publics  et de la Santé cette opération représente un module entrant dans le cadre de la formation continue dans le domaine de la mise en application du Plan ORSEC, qui ne peut être déclenché que  par le Wali. Nous avons noté la présence des autorités civiles et militaires des communes de Annaba et de Berrahal et composée des chefs de daïras et des maires  de Annaba, Berrahal et El Hadjar, de sénateurs et des députés de l’APN.  Cette méga -opération était  renforcée par les éléments de la GIR, un escadron spécialisé dans les interventions (Commandos de la GN) ainsi que des Sections  de Sécurité et d’Intervention (SSI) et de la police scientifique de la Gendarmerie nationale (FORENTIC Sciences). Il y avait même la brigade canine et un hélicoptère qui tournoyait dans le ciel, parfois à très basse altitude. Dès que le train de voyageurs qui les dirigeait de Annaba vers la capitale Alger était en vue, tout était en place pour une intervention énergique. Nombre de véhicules de la gendarmerie nationale étaient en stationnement, la locomotive qui trainait 9 voitures  transportant 400 voyageurs avait pris feu et était sortie de la voie ferrée. L’alerte donnée, les pompiers  activaient déjà à dégager les personnes touchées pendant qu’un long convoi d’ambulances arrivaient sur les lieux du sinistre qui avait été délimité et encadré par une escouade de gendarmes armés et portant un casque de combat. Pour l’information, la Protection civile avait mobilisé 11 officiers, 5 officiers médecins, 9 sous- officiers, 84 agents et plusieurs motards chevauchant des motos de grande puissance. D’autre part, 5 véhicules de liaison, 8 camions de lutte contre les incendies, 12 ambulances et 1 bus étaient sur place. Les blessés  étaient rapidement évacués vers les tentes du PMA (Poste Médical Avancé) et aussitôt transférés vers les structures de santé de Berrahal ou du CHU Ibn Rochd. Notons que la circulation était régulée entre le lieu de la catastrophe et les hôpitaux par les éléments de la Gendarmerie nationale et de la Sûreté nationale qui étaient chargés de libérer les voies afin de  permettre aux ambulances d’éviter d’être bloquées en route. Signalons que plusieurs  ambulances de la Santé étaient également sur place.
Les rescapés étaient dirigés vers une tente occupée par 5 psychologues de la Protection civile pour une assistance adéquate afin qu’ils puissent surmonter l’épreuve qu’ils viennent de vivre, car profondément choqués par l’accident. Le bilan est lourd  puisqu’on a dénombré 12 morts dont 8 sur place (9 hommes et 3 femmes) ainsi que 34 blessés plus ou moins gravement atteints. Notons que les voitures de passage s’arrêtaient et leurs occupants croyaient dur comme fer qu’il s’agissait d’une véritable catastrophe !

lestrepublicain - 25 avril 2015 -
Ahmed Chabi 

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: POUR CRÉER DE L’EMPLOI - Hayahem: “Instaurer une culture de l’entreprenariat”
Actualité suivante »
Annaba : SAISON ESTIVALE - Un été sans moustiques ?

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires