Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba :DOUBLER LE SERVICE DE CHIRURGIE GÉNÉRALE - Une nécessité a...
Zone Membre
Publicités

Annaba :DOUBLER LE SERVICE DE CHIRURGIE GÉNÉRALE - Une nécessité absolue pour les malades et les chirurgiens

Publié le 26/04/2015
Une nécessité absolue pour les malades et les chirurgiensSi le secteur public de la Santé est en train de se développer en termes d’infrastructures et d’équipements, comme porté lundi dans nos colonnes, il faut cependant tenir compte du fait que certains services, comme la chirurgie générale se trouve dans une situation critique, ne pouvant plus, ces dernière années, répondre à l’énorme demande exercée, au point où les rendez-vous sont reportés sur plusieurs semaines, voire des mois, quand ils ne sont pas annulés, en raison des listes saturées. «La seule alternative«, de l’avis de nombreux médecins et même des malades, «est la création au moins d’un second service de chirurgie, afin de désengorger celui d’Ibn Rochd«, réellement dépassé, quand on sait qu’il tente, autant que faire se peut, de répondre aux demandes-les plus urgentes- des malades devant être opérés en provenance de plusieurs wilayas, en plus d’Annaba. Les autres patients, quand ils n’ont pas les moyens de s’adresser au privé, - les plus démunis-, continent d’attendre un hypothétique rendez-vous. Beaucoup décèderont dans l’intervalle. Pour M., un infirmier ayant une longue expérience au CHU, jamais le service de chirurgie générale n’a connu autant de pression, et il serait «au bord de l’implosion sous le nombre «, du fait que les malades opérés ne représentent qu’un faible pourcentage par rapport au nombre de ceux qui viennent pour s’inscrire et qui attendent leur tour.»Les chirurgiens et tout le personnel soignant sont surchargés de travail. Doubler, voire tripler ce service de première importance est une nécessité absolue». Pour un chirurgien de ce service,» Pour être réellement efficace il faudrait doubler le service par un autre possédant une capacité d’accueil beaucoup plus importante que celui actuellement en place. L’exemple nous est donné par le service de maternité d’El Bouni, qui a doublé celui d’Ibn Rochd, mais cela ne semble être qu’une goutte d’eau dans un océan, car ce second service est encore insuffisant, à voir la demande. On a tendance à oublier la vocation régionale du CHU d’Annaba. On continue de travailler comme durant les années soixante dix, alors que la démographie a explosé«. «Nous subissons une énorme pression, on est littéralement submergés» ne cesse de clamer de son côté le Dr. Lahtihet, directeur de la santé de la wilaya. Doubler le service de chirurgie générale devient donc une nécessité absolue, afin de régler une fois pour toutes les grosses contraintes auxquelles sont confrontés des centaines de malades, parmi les plus démunis. Si certains accueillent avec soulagement et satisfaction la transformation des services d’urgences chirurgicales et bientôt médicales, selon de nombreux témoignages, d’autres, attendent depuis des mois, dans la souffrance,  leurs rendez-vous pour une opération qui pourrait, non seulement leur sauver la vie, mais aussi leur permettre de mener une existence normale.

lestrepublicain - 26 avril 2015 -
Farida H.

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba : E.P.S.P - Les enjeux de la transition énergétique en débat
Actualité suivante »
Annaba: L’ADE lance une enquête - 20% de l’eau potable perdu quotidiennement

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires