Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: ARTS TRADITIONNELS - 12 wilayas exposent au CLS
Zone Membre
Publicités

Annaba: ARTS TRADITIONNELS - 12 wilayas exposent au CLS

Publié le 19/05/2015
12 wilayas exposent au CLSLe Chef de cabinet de la wilaya d’Annaba, M. Sehari a inauguré l’imposante exposition des arts traditionnels  qui se déroule actuellement au Centre des Loisirs Scientifiques de Annaba. Guidée par le Président de la Chambre de l’Artisanat la délégation a eu à admirer les belles créations  de jeunes femmes  et jeunes hommes venant des wilayas de Annaba, Skikda, Constantine, El-Tarf, Tizi-Ouzou, Sétif, Khenchela, Guelma, Tébessa, Batna, et Biskra. Nous retrouvons d’anciennes exposantes telles que Mme Benameur Laârem, d’autres  ont pris leur courage à deux mains et faisant confiance en leurs dons ont ouvert un petit atelier chez elles pour confectionner ces robes merveilleuses. Mlle Maïri Ouarda  qui représente la wilaya d’El-Tarf, a occupé une chambre familiale à Daghoussa pour la transformer en un petit commerce. Travaillant à son compte, elle s’est autofinancée. Par contre d’autres ont bénéficié de prêts bancaires grâce à l’Angem et comme Mlle Dridi Alima de Hammam Sidi Trad, elle s’évertue d’abord à rembourser ce qu’elle a emprunté.  Salmi Jamila de Beber de la wilaya de Khenchela a appris à tisser par le biais de sa mère et elle est fière de présenter ses tapis avec ses dessins pittoresques « Douagha, Kef Edhib, Mcharef, Groune El Kebch...) Notons que chaque tribu berbère possède ses propres motifs. Le métier à tisser est familial. Tizi-Ouzou avec ses robes kabyles originelles et originales, et d’autres semi modernes, ses burnous, et des escarpins de l’Atelier de couture « La Paix » de Mme Taleb Marzouka.  La robe originelle comprend la robe proprement dite, la célèbre fauta, le «tasfilt »  qui est un cordon servant de ceinture, et le foulard appelé « Amendil Boussaguerist ». Tous ces exposants ont sué pour arriver à présenter cette collection qui attire nombre de femmes désireuses d’en acquérir au moins une pour les porter à l’occasion de fêtes de noces ou simplement familiales.

lestrepublicain -
19 mai 2015 - Ounissi Manel

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: L’université rend hommage à Amar Laskri
Actualité suivante »
Annaba: LUTTE CONTRE LA CORRUPTION - Un programme pour la formation de 10.000 fonctionnaires

Les Commentaires

"Bravo! mais vous pouvez faire plus"

Il faut les aider financièrement a monter leurs ateliers, ils sont créateurs d'emploies!, c'est le rôle de la wilaya, une exposition c'est une belle chose mais ils ne faut pas les lâcher ensuite! le chef de cabinet M.Sehari vous devez faire votre travail d'HOMME responsables, il faut mettre tous les moyens pour les aider a réussir leurs entreprises comme vous faite avec le FONCIER, soyer à la hauteur, faites preuves de bonnes volonté, nous attendons des résultats, soyer CAPABLE!.
c'est bien de prendre des initiatives comme celle-ci. fait connaitre des métiers porteurs à notre jeunesse. et maintenir nos tradition et notre culture. la mondialisation fait son chemin et comme nous le savons tous rien n'arrête la saturation du marche par l'importation de style et de modèles culturels qui ne cessent de modifier nos comportements et nos habitudes de consommation. ces risques de changement de comportement peuvent laisser nos coutumes et nos traditions en arrière plan. Alors, pour préserver notre patrimoine , il est peut être nécessaire de prendre le taureau par les cornes et faire quelques choses pour nos valeurs. je pense à la création de ruches d'entreprises ou les artisanats et le créateurs se retrouvent pour réfléchir et mutualiser leurs moyens de production. ce lieu d'accueil des ces partenaires facilitera le développement de ces unités . ils trouverons de l'aide pour: le montage des projets et un accompagnement dans leurs suivis administratives et comptable. bien sur, ce lieu réduira les charges de nos artisanats pour assurer leurs prospérités. ce genre d'initiative poussera nos promoteur à travailler dans la transparence et créera des emploi. une des conséquences de ces ruches c'est l'apprentissage des gens vers une économie de développement régional. voila une idée, qu'il ne faudra pas négliger!!!!!
"lol"

Ay lille, normalement tous les projets sont porteurs d'espoirs, surtout avec le chef de cabinet M.Sehari de la wilaya ça devrait bien fonctionner car son nom est synonyme de "MAGICIEN".
"lol2"

C'est d'ailleurs une bonne preuve que M.Sellal nous laisse "un magicien descendant de Hâroun Ar-Rachîd" on espère qu'il ne va pas nous raconter des histoires de "jaha"et les contes de mille et une nuit et les histoires de derbelette ben àa ya como, comme elle me les racontée ma grande mère Warida Allah ayrhamha.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires