Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: TAYEB ZITOUNI EN VISITE - “Il est temps d’écrire l’histoi...
Zone Membre
Publicités

Annaba: TAYEB ZITOUNI EN VISITE - “Il est temps d’écrire l’histoire de la révolution

Publié le 02/06/2015
“Il est temps d’écrire l’histoire de la révolution”Le ministre des Anciens Moudjahidine, M. Tayeb Zitouni a effectué hier une visite de travail dans la wilaya de Annaba. La veille il a  rendu  un hommage au  Colonel Mostefa Benaouda en son domicile.  Pour la symbolique, C’est  un dialogue ouvert entre deux générations, celle qui a préparé et participé à la révolution nationale et celle qui gouverne.. M. Benaouada comme à son habitude a tenu  à ce que le message et surtout le serment des chaouhada et de ceux qui ont combattu l’ennemi durant sept années et demie soient respectés. Hier, le ministre s’est rendu  à l’ex- centre de torture de Oued  El Aneb où on a pu revisiter l’histoire de cette ancienne ferme bâtie en 1884 par un certain Roustile, un colon qui a laissé de mauvais souvenirs. La grande salle a été rénovée et offre aux yeux des visiteurs des cachots en forme de silo, avec une petite lucarne, des chaines qui pendent au toit et qui servaient à ligoter les preux fédayins parmi les lesquels Bouti (Bakha pour l’Etat Civil), celui qui avait tiré sur le colonel  Bigeard,  Fatiha Zerkaoui qui furent tous deux dévorés vifs par les chiens des goumiers, traitres à leur patrie. D’après les témoignages de l’époque un autre héros a été achevé dans ce camp il s’agit de Bouzered Hocine.  La bibliothèque municipale d’El Eulma a été é inaugurée par le ministre qui s’est enquis sur le nombre d’ouvrages, l’existence de micros et particulièrement d’un cyber. Elle portera désormais le nom du chahid Rihani Mohamed tombé au Champ d’Honneur en 1960, lors de la bataille de Sidi Salem. Le cimetière de chouhada de la ville qui avait été inauguré par l’ancien wali de Annaba, M. Melizi, le 1er Novembre 2003, maintenu dans un état de propreté remarquable a vu la délégation rendre un vibrant hommage à tous ceux qui y reposent pour l’éternité. Ensuite ce fut la visite du sinistre camp de concentration n° 5 qui se trouve en haut d’une crête et qui a été restauré pour la somme 17 milliards de centimes, alors que c’était à l’époque qu’un immense camp de toile entouré d’une barrière de fils barbelés.    L’école Saâdoun Achour, un chahid mort sous la torture à Oued El Aneb, a réservé un accueil chaleureux  à la délégation ministérielle et ses accompagnateurs. Le ministère a, dans une déclaration faite à la presse, insisté sur la nécessité d’écrire l’histoire de la Révolution, par le recueil de témoignages de personnes encore vivantes, d’exploiter les films tournés durant cette période par des journalistes étrangers.

lestrepublicain -
02 juin 2015 - Ahmed Chabi 

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: FÊTE DES MÈRES À L’ASILE DE VIEILLARDS DE SAFSAF - 35 pensionnaires honorées
Actualité suivante »
Annaba: PROTECTION DU CONSOMMATEUR - La campagne de sensibilisation intensifiée

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires