Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Gestion de la wilaya 23 - Les pouvoirs publics impuissants
Zone Membre
Publicités

Annaba: Gestion de la wilaya 23 - Les pouvoirs publics impuissants

Publié le 03/06/2015
2 gestion de la villeL’échec est patent ! Nul besoin donc de revenir sur un constat, que chacun à eu loisir de « mal-vivre » au quotidien, dans cette wilaya quasi maudite. Une wilaya livrée terre et mer liées à une engeance de potentats et de voyous d’un autre âge. L’État et « ses » élus, sont une rumeur dans cette ville d’un demi- million d’habitants. La loi ? C’est celle de la Rue qui prévaut ! Cette « rue » que les autorités ont décidé de sous-traiter par tacite contrat renouvelable, à une faune d’affairistes aux tentacules insoupçonnées et de voyous, qui ont pour unique savoir-faire et qualification, ce que contient leur casier judiciaire. Pourtant, il faudra indubitablement que cet état de fait change. Il n’est pas question de ne laisser s’exprimer que de notoires incompétences et de dociles militants du dimanche, dans cette ville. La démission populaire doit dépasser le cadre du désaveu des « hommes » et du rejet de la chose publique ; pour se transformer en une revendication citoyenne et pacifiste de l’espace communautaire, selon des règles d’un vivre-ensemble à réinventer. Le populisme est en ce sens, à bannir, notamment lorsqu’il charrie dans son sillage, son lot d’éternels ayants-droits et de super-citoyens, par de douteuses filiations.
En effet, lorsque des instances élues de la manière que l’on sait, s’occupent de la gestion de leurs partis politiques au détriment de la population qu’elles sont sensées servir, ce n’est pas demain que l’on notera une amélioration de notre quotidien. Par ailleurs la gestion administrée de la chose publique, selon un calendrier Onusien, est d’un ridicule à disputer aux républiques bananières. Nettoyer les plages le 1er Juin, alors que les gens se baignent depuis deux mois en est l’exemple le plus édifiant. De même, donner un coup de balai à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, ne fera pas d’Annaba, une ville modèle de propreté. Passons sur le fait de ramener des bambins des villages limitrophes pour fêter la journée de l’enfance, faire trempette sous un soleil de plomb toute une journée. Ailleurs, cela est même passible de tribunaux, car sous ces cieux plus cléments, cela est qualifié de maltraitance d’enfants. Aussi, de grâce, laissons les calendriers servir à ce pourquoi ils ont été créés, et le FLN-RND n’en sera que mieux gardé.
Enfin et surtout, il est temps de redonner aux corps de sécurité, les pouvoirs qui sont constitutionnellement les leurs , à savoir maintenir l’ordre public, assurer la sécurité des biens et des personnes et combattre tous les fléaux sociaux, y compris ceux dont se nourrissent allégrement nos politiciens, grands recruteurs devant l’éternel, de baltaguia version DZ.

Plus que jamais, la balle est dans le camp citoyen.

Le provencial - 02 mai 2015 - C.Mechakra

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: EXAMEN D’ENTRÉE EN 1ÈRE ANNÉE MOYENNE - 10 520 candidats affrontent les épreuves
Actualité suivante »
Annaba: Gestion des services du CHU - les confessions du directeur général

Les Commentaires

Excellent article! C.Mechakra.

Ce que je veux rajouter, paraîtera peut être utopique, mais croyez-moi, c'est la réalité.

Si on arrive à comprendre que l'intérêt commun, l'intérêt collectif est beaucoup payant que l'intérêt individuel, qui en vérité n'est pas durable, que ce soit devant la justice Dieu ou devant celle les hommes, alors on aura compris beaucoup de choses. Parce que tout simplement dans l'intérêt général, il y a déjà assez suffisamment de quoi combler les désirs de n'importe qui d'entre nous. Car l'intérêt collectif est beaucoup plus ambitieux que la mesquinerie de l'intérêt personnel, qui, il faut le rappeller encore une fois n'est pas permanent. Sans compter le fait de vivre la peur au ventre d'être un jour repéré, dénoncé et poursuivi. Où est le bonheur de posséder tant d'argent et de bien acquis de facon peu orthodoxe, quand nous ne vous sentez pas en paix?
Mais par contre, si vous vous conduisez correctement, en vous conformant à la loi et au réglement tout en vous conciliant les gens et la population, vous obtenez la paix intérieure et la paix sociale. Parce qu'en appliquant cet conduite vous aurez mis d'accord tout le monde. Cela vous évitera toute rumeur néfaste, tout contestation et tout controverse etc...

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires