Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: La nouvelle arnaque des vendeurs de poulet - Où sont passés...
Zone Membre
Publicités

Annaba: La nouvelle arnaque des vendeurs de poulet - Où sont passés les contrôleurs des prix ?

Publié le 29/06/2015
3Après les hausses des prix vertigineuses, pratiquement sur tous les produits de large consommation, certains commerçants, heureusement pas tous, n’ont trouvé un autre stratagème pour duper les consommateurs, au nez et à la barbe des contrôleurs des prix et de la qualité. Parmi ces derniers, nous en connaissons une bonne partie. S’ils ne brillent pas par leur absence, ils font preuve flagrante de passivité et de magnanimité envers plusieurs commerçants véreux, qui ne daignent même pas fixer les prix de leurs produits. A propos de prix justement. Nous avons assisté jeudi dans la matinée à une scène, au niveau du marché populaire d’El-Hattab, entre un client et un vendeur de poulets. Ce dernier, et contrairement à toute éthique commerciale, propose dans son présentoir du poulet conditionné dans du cellophane, pré-pesé et pré- tarifé. Le choix du client est tombé sur un poulet dont le prix global affiché sur l’emballage, était de 590dinars. Le client qui a sous- estimé le poids du volatile, et c’est son droit le plus absolu, a demandé le prix du kilogramme de cette chaire blanche tant convoitée, en cette période du Ramadhan et qui n’était pas affiché. Interloqué par cette perspicacité de son client, de vouloir trop savoir, le vendeur lui répond que puisque le prix entier du poulet est affiché, à quoi cela servirait-il, de mentionner celui du kilogramme ? Finalement, le vendeur daigne communiquer verbalement le prix des mille grammes, et qui est de 330dinars. Après avoir payé son poulet, le citoyen s’en est allé le repeser chez un autre marchand, puisque le premier a catégoriquement refusé de le faire. Le poulet a pesé exactement 1500 grammes sur une balance électronique de précision. C’est à dire que le poulet pré-pesé et pré-tarifé, payé 590 dinars ne vaut réellement que 495 dinars, soit près de cent dinars de plus. N’était-ce la louable intervention de personnes sages, la scène aurait virée au drame. Voilà la nouvelle formule pour arnaquer les honnêtes gens, et spécialement nos vielles mamans. UN conseil, ne jamais acheter du poulet pré-pesé et pré tarifé. Exiger le prix du kilo et faites peser en votre présence.

Le Provencial - 28 juin 2015 - Omar Touati

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: PROJET DE LA GMA - Le meilleur exemple de la léthargie qui affecte la Coquette
Actualité suivante »
Annaba: Accident à Chabia - Le receveur de bus périt

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires