Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Il se faisait passer pour un procureur de la République
Zone Membre
Publicités

Annaba: Il se faisait passer pour un procureur de la République

Publié le 01/08/2015
Un faux procureur de la République, a été arrêté ce week-end par les services de sécurité en possession d’une fausse carte professionnelle. L’homme âgé à peine de 25 ans, se faisait passer pour procureur de la République. Il serait, selon une source d’information bien informée, le fils d’un notaire. Mais jusqu’à présent, le faux magistrat arrêté en flagrant délit à l’issue d’un renseignement fiable, refuse d’avouer comment il avait réussi à falsifier une carte professionnelle d’un haut commis de l’Etat. Un corps très sensible que celui de la justice, a  nécessité sur instruction du parquet de pousser l’enquête, probablement il se pourrait qu’un réseau spécialisé dans le trafic de cachets de hauts commis de l’Etat active discrètement. Dans la plupart des cas, ces faux commis de l’Etat tous postes confondus, utilisent des cachets imités ou de fausses cartes professionnelles pour des raisons bien  spécifiques. La raison pour laquelle, le parquet exige d’élargir les investigations. Alors que l’instruction se poursuit sur les circonstances exactes liées à l’établissement de cette carte falsifiée, les enquêteurs devaient à leur tour faire ressortir des tiroirs toutes les plaintes déposées contre cette personne qui aurait certainement promis à ces victimes de régler leurs problèmes grâce à son prétendu  poste de magistrat. Des promesses qu’il aurait réglées moyennant de l’argent sans nul doute. Heureusement que sa mésaventure à haut risque n’a pas trop duré avant qu’il ne  tombe la main dans le sac. Notons, à cet effet qu’à Annaba, l’usurpation d’identité et le phénomène de l’escroquerie ont pris des proportions démesurées. Pas plus tard qu’avant-hier les policiers de la 13ème sûreté urbaine, ont arrêté une femme escroc, qui avait vendu un logement avec de faux documents. Objet de deux mandats  d’arrêt émis par le parquet, cette femme recherchée depuis plus de trois ans, a ramassé une somme dont le montant s’élève à 500 millions de centimes, que le futur propriétaire lui a donnée moyennant ce logement. Depuis la transaction, elle n’a plus jamais donnée signe de vie. Recherchée par les policiers, notamment ceux du 9ème arrondissement, elle fut arrêtée pas loin de chez-elle à la cité Rym à l’issue  d’une souricière qui lui a été tendue par les enquêteurs du commissariat du 13ème arrondissement, mercredi dernier. Présentée jeudi, par les éléments du même commissariat, elle a été placée sous mandat de dépôt par le magistrat instructeur. Elle sera jugée jeudi prochain.

lestrepublicain - 01 août 2015 - Boufessioua Sofiane

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: …Une visite sans impacts
Actualité suivante »
Annaba: CÉRÉALES - La production en net recul

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires