Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba : PASSEPORTS BIOMETRIQUES - Des photos biométriques refusées...
Zone Membre
Publicités

Annaba : PASSEPORTS BIOMETRIQUES - Des photos biométriques refusées par la daïra

Publié le 01/08/2015
Nombre de citoyens concernés par le passeport biométrique sont rentrés bredouilles du service des passeports de la daïra à cause des photos qu’ils ont remises avec le dossier. La plupart des photos ont été refusées au motif qu’elles ne répondaient pas aux normes requises. Ce refus unilatéral a suscité moult interrogations au sein des photographes professionnels connus sur la place annabie et des mécontentements parmi les demandeurs de passeports biométriques qui se sont vus refuser leurs photos. Bien que celles-ci aient été refaites selon les normes, les agents dudit service les ont encore rejetées. Devant cet état de fait, ces citoyens ne savent plus où donner de la tête, dont la plupart d’entre eux sont pressés tantôt pour faire un voyage d’affaires tantôt pour subir des soins ou des contrôles médicaux. Selon un photographe que nous avons contacté, il s’est dit à la fois étonné et outré par la mesure prise par la daïra de refuser des photos que nous avons fignolées selon un logiciel reconnu mondialement. Pour étayer ses propos, il nous a montré plusieurs prototypes de  photos qui ont été refusées par le service concerné qu’il trouve inappropriées. « Pourtant, toutes les photos des gens que j’ai photographiés dans mon studio sont acceptées aussi bien au Consulat général de France ou au consulat de Tunisie. Moi je travaille sur un logiciel international, qui répond aux normes de la biométrie », a-t-il ajouté. «Regardez cette jolie petite fille aux pompons. Ses parents se sont vus refuser par le service des passeports les photos de leur enfant pas plus haut que trois pommes parce qu’elle a des pompons. Aussi, une autre femme a dû débourser plus de 1500DA en photos sans que le service des passeports ait daigné les accepter. Il aurait fallu qu’elle fasse un tapage au niveau de la daïra pour voir enfin ses photos accorder», nous a raconté avec déception ce jeune commerçant. Et de s’interroger dans la foulée : « Comment se fait-il qu’une photo d’une femme portant un foulard soit acceptée ? ». Cette situation qui continue de perdurer a amené certains photographes à rédiger une requête dans laquelle ils ont exposé leurs problèmes et à la remettre au secrétaire général de la daïra tout en demandant sa rencontre pour mettre les choses au clair. Ce dernier a fini par les recevoir, a-t-on appris auprès d’un de ses photographes. « En fin de compte, le secrétaire général qui, d’après nous, semble ne rien entendre a refusé d’accuser réception à notre requête et notre problème reste donc toujours posé. Y a-t-il deux poids, deux mesures? », s'est demandé ce professionnel de la photographie. « Si notre problème ne trouve pas une solution urgente, nous serons obligés d’aviser les plus hautes autorités du pays », a-t-il conclu. Pour en savoir plus, nous avons tenté d’approcher le secrétaire général de la daïra malheureusement il était absent ce jour-là d’après les dires de l’appariteur.

lestrepublicain - 01 Aout 2015 - N.Z.

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: CÉRÉALES - La production en net recul
Actualité suivante »
Annaba: INSCRIPTIONS DES NOUVEAUX BACHELIERS - Rush sur les filières médicales

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires