Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: La promotion immobilière El Baha, en serait à l’origine - L...
Zone Membre
Publicités

Annaba: La promotion immobilière El Baha, en serait à l’origine - La Cité Djenane El Bey, menacée d’effondreme

Publié le 22/08/2015
11885173_999191403435258_5795227144778435581_nLe pire a été évité de peu, à l’entrée de la Cité Djenan El Bey, ce jeudi. Un affaissement de terrain a emporté dans son sillage une partie de la chaussée qui permet l’accès aux riverains et provoqué des dégâts sur l’alimentation électrique de dizaines de logements. En cause, selon les témoignages des habitants de la cité, les travaux engagés par un promoteur immobilier en contrebas du talus qui sert d’assiette à leurs habitations. Le promoteur en question, n’est autre que le député FLN d’Annaba, Baha Eddine Tliba.

En effet la bâtisse en R+9 qu’il est sur le point de finir, serait de par son poids et la pression induite sur le sol, à l’origine de cet incident, qui fort heureusement, n’a pas fait de victimes mais provoqué des dégâts sérieux à la route et aux réseaux divers (électricité, assainissement) …

 Selon un spécialiste en Génie-Civil, interrogé sur les lieux, il semblerait que « l’extension à l’origine de cet incident, n’était pas prévue dans le projet initial ». Ce qui laisse dubitatif, devant tant de permissivité des services de l’urbanisme de la ville. Mieux, ajoute notre interlocuteur, « si le problème n’est pas pris en charge rapidement et sérieusement par des professionnels, les habitations se trouvant en amont risquent des   désordres certains à savoir des fissures et même des glissements, dans un effet domino, dont les conséquences seraient dramatiques ».

Par ailleurs, en plus de l’absence du promoteur sur les lieux, il semblerait que consigne ait été donné à ses représentants au niveau du chantier de ne pas répondre aux questions de la presse.

En outre , selon un membre du voisinage qui se présente comme « victime » directe de ces dégâts, « les dits travaux exécutés dans la précipitation n’ont obéis a aucune étude préalable tenant compte de la nature du sol (schiste friable), de la situation de l’assiette de l’ouvrage à construire (bâtiment R+9) se trouvant à la base de la colline et qu’un technicien ne peut ignorer  que les contraintes à ce niveau du talus sont maximales ». D’ailleurs, il en voudra pour preuve que  « la DTP a érigé il y a 3 ou 4 ans un mur de soutènement le long de la route à coup de milliard vu que le terrain présentait une nature instable ce mur a été simplement démoli sans tenir compte du glissement.  Un blindage (confortement) a été bricolé avec des profilés métalliques IPN et de tôle en acier peut être pour un problème de coût en lieu et place d’un rideau en palplanche métallique qui aurait coûté plus cher ».

Pour les habitants de la cité qui ne comptent pas rester les bras ballants, ils jugent qu’il est nécessaire en l’état actuel des dégradations, qu’il est plus qu’urgent de remédier par des solutions bien étudiées. Un spécialiste suggère pour sa part, des palplanches métalliques ou autres, sans quoi le sol continuera à travailler et les dégâts ne seront que plus importants et toucheront même les structures des habitations jusqu’au sommet du talus, en espérant que le beau temps durera le temps de la réparation de ces dégradations. En fin d’après-midi de jeudi, le courant électrique a été rétabli grâce à la « réquisition » de la SDE, ironise un riverain, subjugué tant par la célérité de l’intervention que par les moyens humains engagés.

 Le site n’est pas à l’abri d’autres mésaventures de ce genre, tant que les études de sol délivrées, obéissent à des règles autres que techniques. Mais en cas de dégâts, qui en sera responsable ?

Hier, la réponse d’un employé de l’entreprise en charge de la promotion, était on ne peut plus claire. « L’affaissement a eu lieu sur la voie publique, et c’est donc à l’APC d’en assumer, la réfection. »

Leprovencial -  22 Aout 2015


ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: SERVICE DES CARTES GRISES - Des milliers de dossiers menacés par les égouts
Actualité suivante »
Annaba: Marché informel de la devise - 1 000.000 d’Euros échangé par jour

Les Commentaires

"baha la pente"

le roi du tremplin...il arrive même a construire sur un ravin.
"solution"

kali elbatima bahatba ya khali.
"Baha allias, James Cameron"

Va t-il finir de nous construire des bâtiments dans le ciel ou sur les nuages, comme dans le film "AVATAR" à suivre prochainement.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires