Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba : CHEMIN 107 TREAT/BERRAHAL - Des centaines de vacanciers b...
Zone Membre
Publicités

Annaba : CHEMIN 107 TREAT/BERRAHAL - Des centaines de vacanciers bloqués et dépouillés

Publié le 02/09/2015
Des centaines de vacanciers bloqués et dépouillésLe moins que l’on puisse dire, une journée d’enfer qu’ont vécue hier de nombreux pauvres vacanciers, dont des familles entières, sur le chemin de wilaya 107, reliant la commune de Treat aux chefs-lieux des daïras de Berrahal et de Benazouz (Skikda), ainsi qu’à la     commune d’Oued El-Aneb.  En effet, à la sortie de Treat, 5 km environ, en allant en direction des villes citées, des centaines de touristes ont été bloquées des heures durant. Pis encore certains d’entre eux ont été agressés et dépossédés d’objets de valeur. Tous les accès et issues ont été bloqués, a-t-on constaté sur place. Les usagers, très nombreux qui rentraient ce jour-là  des vacances de Chétaïbi et aussi de la Marsa (Skikda), ont été ainsi pris au piège.  Des barrages ont été dressés par des jeunes et moins jeunes pour dénoncer l’absence d’eau dans les robinets, depuis des jours. Des pneus brûlés, des troncs d’arbres, de pierres et divers objets bloquaient la route et empêchaient toute circulation. Les plaignants n’ont pas voulu discuter avec le maire, encore moins avec la chef de daïra de Berrahal, dépêchés sur les lieux par le chef de l’exécutif. Très en colère, ils ont exigé carrément la présence sur les lieux du wali de Annaba. Nous apprenons que les autorités de la daïra de Berrahal qui se sont  déplacées sur les lieux pour discuter avec les protestataires ont été accueillies par des jets de cailloux et des insultes. Approché à ce sujet, le maire, a indiqué qu’il s’agit d’un problème de détérioration de conduite d’alimentation d’AEP. Il a affirmé que les travaux d’assainissement d’une partie du réseau d’alimentation sont en cours d’exécution et que les différentes cités de la commune sont alimentées au moyen de camions-citernes, dont dispose la commune, en attendant l’achèvement des travaux. Ainsi, des dizaines de véhicules, des bus de voyageurs, des camions, des taxis étaient restés bloqués pendant des heures. Ce qui a engendré, indiquent des usagers, un énorme embouteillage qui, au fil du temps, s’est transformé à une situation de psychose et de terreur en raison du comportement néfaste des énergumènes. Pas moins de 3 ambulances  transportant des malades devant être évacués vers les hôpitaux de la ville de Annaba  ont été contraintes à rebrousser chemin malgré l’insistance des infirmiers auprès des protestataires mais ceux-ci  n’avaient rien voulu savoir et avaient maintenu le barrage où les pneus fumaient. Faisant l’effet boule de neige, les jeunes des autres localités notamment de Bensalem Miloud et Amirat, ont à leur tour investi les différents chemins.  Cette manifestation aurait été ensuite exploitée par une horde de brigands. Ainsi, et selon des voyageurs, de nombreux automobilistes ont été rackettés, sur ce tronçon. Les malfrats, tatoués, balafrés, torses nus et surtout abrutis par les stupéfiants, ont, avant de passer à l’acte, barricadé toutes les issues, à toute tentative de fuite des automobilistes, lesquels semblent être totalement piégés, car ne pouvant ni avancer ni encore moins faire demi-tour. Des témoins oculaires racontent que plusieurs victimes, ont été dépouillées, sous la menace des armes blanches, de téléphones portables, bijoux, argent. Même ceux qui ont trouvé une issue en empruntant des pistes ou des chemins n’ont pas échappé à cette sentence. En effet, ils ont été accueillis par des malfaiteurs, scindés en meutes et armés de bâtons et barres de fer qui s’attaquaient à tout ce qui bouge. Même les voitures à abords desquelles se trouvaient des familles n’ont pas été épargnées par les éléments de la horde sauvage. Qualifiée de très grave,  la situation à Annaba est devenue par la force des choses  un véritable casse-tête pour les automobilistes. « On devrait mettre un panneau avec  le message suivant : « Attention barrages fréquents sur 5 km. Ce n’est pas possible c’est presque devenu une obsession cette histoire, il faut qu’on y mette un terme ! »  Fulmine un des conducteurs de camions bloqués au niveau de Tréat. Au moment où nous mettons sous presse, le chemin de wilaya 107 est toujours fermé à la circulation au grand dam des usagers.  La question qui se pose et s’impose : jusqu’à quand les citoyens devront-ils faire les frais de ces protestations qui, en réalité n’en sont pas à leur première action, qui, très vite, elles se transforment en racke organisé ?

lestrepublicain - 01 septembre 2015 - B. Salah-Eddine

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: CHEMIN 107 TREAT/BERRAHAL - Des centaines de vacanciers bloqués et dépouillés
Actualité suivante »
Annaba: OBJET D’ÉNORMES RETARDS - Le wali au chevet de la nouvelle aérogare

Les Commentaires

Comment est-ce possible qu'une bande d'analphabètes, de primitifs et de barbares, puisse poser d'aussi grands problèmes à une société ?
S'ils étaient au fait des risques aux quels ils s'exposent, dans un pays où l'Ètat veille et au traitement implacable, je vous assure que le plus vaillant de ces froussards sera réduit à l'état de l'agneau le plus docile.
Mais malheureusement ce n'est pas le cas. Puisque nous vivons dans une société sans autorité. Puisqu'il n'y a pas d'organisme qui puisse obliger ces canailles de vauriens à rentrer dans le rang. Puisque l'Ètat ne maîtrise plus rien. Puisque dés qu'il y a un différent ca se régle par la seule et unique voie: La violence. Ce désordre, ce chaos, cette confusion sont tant de signes d'un État affaibli qui a perdu son autorité. La sécurité est non seulement nécéssaire, mais plus qu'indispensable à l'organisation d'une société paisible. Le seul moyen pour y parvenir, c'est une autorité légale d'un État solide qui seule peu assurer la discipline parmi les siens. Donc face à des individus de la pire espéce, l'État n'a d'autres choix que d'exercer par l'action coercitive son devoir pour forcer cette lie, de ce qu'il y a de plus vil dans une société, à rentrer dans le rang et s'abstenir de toute velleité de transgression, de toute action qui enfreind la loi, de toute violation etc...
"C'est dramatique"

Pour la tranquillité et la sécurité de sa famille, j'avoue que cet été les vacances c'était ailleurs que son pays, ça fait mal au cœur!.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires