Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: RENTRÉE SCOLAIRE - Constat accablant de la commission minis...
Zone Membre
Publicités

Annaba: RENTRÉE SCOLAIRE - Constat accablant de la commission ministérielle

Publié le 09/09/2015
Manque d’encadreurs, infrastructures scolaires inachevées, établissements délabrés et une distribution défaillante de la prime de scolarité pour enfants défavorisés. C’est, pour l’instant, le bilan dressé par la commission ministérielle chargée d’évaluer le déroulement de la rentrée scolaire dans la wilaya de Annaba. Plus de 120 instituteurs, dans le seul niveau primaire, n’ont pas été présents dans les premiers jours de la rentrée scolaire et ce malgré la promesse de la tutelle de combler le manque d’encadreurs dès les premières heures de l’année scolaire. Des dizaines d’autres enseignants ont laissé les estrades vides dans les établissements de niveau moyen et secondaire, le chiffre exact n’est pas encore arrêté par la commission. Composée de quatre membres, cette dernière sillonne les communes de la wilaya afin d’évaluer la gestion du retour aux classes. A noter également l’existence d’écoles sans directeurs. Ces derniers, ayant réussi le concours, n’ont pas encore été affectés à leurs postes. De ce fait, des enseignants et instituteurs assurent l’intérim… « Il faudra attendre que ces nouveaux directeurs passent une formation avant d’être installés. Ce n’est pas demain matin qu’on les verra dans leurs postes », a confié un cadre de la direction de l’Education. Cerise sur le gâteau, le chef du service du personnel, au niveau de la direction de l’Education s’est désisté de son poste pour prendre la direction d’une école au chef-lieu…
Les établissements délabrés, point noir
Les protestations de la part de parents d’élèves ont ponctué les premiers jours de la rentrée. Les écoles primaires Asla Hocine et Abbas Moussa ont vu les parents refuser de laisser entrer leurs enfants. « Ce n’est quand même pas possible de les laisser dans une mare d’eau »… lancent-ils. La défaillance voire l’absence de travaux d’étanchéité et d’aménagement caractérise certaines écoles de la wilaya. « Ils avaient tout l’été pour achever ces travaux », martèlent les parents remontés. Ces derniers redoutent la saison des pluies et appellent les autorités compétentes à «se débrouiller». Les travaux de réfection des écoles, relevant des services de l’APC, constituent un point noir de la rentrée de cette année.
9% des allocations sont versés…
Les intendants, chargés de la distribution de la prime de scolarité aux familles défavorisées, dénoncent « la bureaucratie des services de la direction de wilaya des finances ». « Nous nous y rendons chaque jour pour pouvoir débloquer les sommes nécessaires. Ils font dans le compte-goutte », a-t-on appris des concernés. Ainsi, après trois jours de la rentrée, seulement 9 % des bénéficiaires ont été satisfaits. Quant à la commission ministérielle chargée de l’inspection de la wilaya, les conditions dans lesquelles se déroule sa mission sont pour le moins hostiles. Ne disposant ni d’une voiture ni de moyens de communication de base, les membres de la commission ont rencontré des difficultés «énormes» dans l’accomplissement de leur tâche… A relever que l’équipe en question doit dresser le bilan de la rentrée scolaire d’ici la fin de la semaine.

lestrepublicain - 09 septembre 2015 - Zarrougui Abdelhak

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: LUTTE CONTRE LES CONSTRUCTIONS ILLICITES - Engagement tous azimuts
Actualité suivante »
Annaba: CITÉ PLAINE OUEST - L’APC engage une vaste opération de toilettage

Les Commentaires

Ca n'existe nulle part ailleurs dans le monde, que le jour de la rentrée des classes, autant d'enseignants sont absents, alors que les élèves sont au rendez-vous. C'est vraiment le monde à l'envers! Une situation inverse de ce qu'elle devrait être logiquement.
Ensuite, quel bel exemple pour nos enfants, quand ceux qui sont chargés de faire respecter par leur présence la régle contre l'absentéisme sont les premiers à la violer. Comment voulez-vous ensuite que nos enfants puissent respecter ce que les adultes traitent avec mépris.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires