Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba : SIDI ACHOUR - Chiens errants très dangereux
Zone Membre
Publicités

Annaba : SIDI ACHOUR - Chiens errants très dangereux

Publié le 10/09/2015
Chiens errants très dangereuxLes logements AADL dits « 2004 » qui abritent le siège de la direction régionale de l’AADL et son agence, sont exposés au danger canin.  La présence dans les parages de chiens errants constitut vraisemblablement un danger réel et permanent aussi bien aux occupants et employés qu’aux élèves, a-t-on constaté de visu. ‘‘En empruntant les interstices des immeubles AADL et en arrivant à la hauteur de la bâche à eau située à quelques mètres du CEM, deux gros chiens errants surgissent et grognent avant de venir vers moi pour m’attaquer. J’ai tenté de les faire fuir au moyen de mon porte-document mais ils grognent toujours et tentent une seconde fois de m’attaquer. A ce moment-là, j’ai cru que ma vie venait de s’arrêter. Alors, sans me rendre compte, j’ai pris mes jambes à mon cou en m’évaporant dans la nature. Heureusement que ces deux chiens errants très dangereux ont abandonné leur course et sont retournés à leur ‘repaire’. Sinon ils m’auraient déchiqueté’’, nous a expliqué un quinquagénaire qui est encore sous le choc et qui a vécu en direct la tentative d’attaque dont il a fait objet par ces deux carnassiers. Selon certaines informations que nous avons recueillies, ces chiens agressifs et très dangereux continuent d’errer de jour comme de nuit. Ils peuvent attaquer voire déchiqueter d’un moment à l’autre toute personne qui passe ou emprunte les endroits qu’ils écument. L’on apprend que les responsables de l’AADL dont leur vie et celle de leurs employés est en danger, ont saisi par écrit le service communal chargé de la fourrière animale pour procéder à la récupération de ces chiens errants, le cas échéant, à leur abattage mais ce dernier  semble faire la sourde oreille à cette doléance. Cependant, le problème nécessite une solution urgente puisque ces chiens qui errent ici et là peuvent s’attaquer à tout moment aux élèves qui fréquentent le collège.  Même la vie des locataires, de leurs enfants et des employés de l’AADL ne sera pas épargnée si des mesures ne sont pas prises en urgence pour mettre fin à ce danger omniprésent.  Sentant le roussi et pour éviter une éventuelle agression perpétrée par ces carnivores, les agents administratifs de l’AADL, quittent leur lieu de travail en empruntant les issues des immeubles pour se trouver nez à nez avec le grand boulevard Sidi Achour plus ou moins sécurisé. Comme dit le célèbre proverbe : un homme averti en vaut deux. Donc, il ne faut pas laisser la situation empirer jusqu’à assister à une mort d’homme déchiqueté par un chien errant.

lestrepublicain -
10 Sep 2015 -  Nejmedine Zéroug 

SIDI ACHOUR

Chiens errants très dangereux

Publié dans Annaba Jeudi, 10 septembre 2015 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les logements AADL dits « 2004 » qui abritent le siège de la direction régionale de l’AADL et son agence, sont exposés au danger canin.  La présence dans les parages de chiens errants constitut vraisemblablement un danger réel et permanent aussi bien aux occupants et employés qu’aux élèves, a-t-on constaté de visu. ‘‘En empruntant les interstices des immeubles AADL et en arrivant à la hauteur de la bâche à eau située à quelques mètres du CEM, deux gros chiens errants surgissent et grognent avant de venir vers moi pour m’attaquer. J’ai tenté de les faire fuir au moyen de mon porte-document mais ils grognent toujours et tentent une seconde fois de m’attaquer. A ce moment-là, j’ai cru que ma vie venait de s’arrêter. Alors, sans me rendre compte, j’ai pris mes jambes à mon cou en m’évaporant dans la nature. Heureusement que ces deux chiens errants très dangereux ont abandonné leur course et sont retournés à leur ‘repaire’. Sinon ils m’auraient déchiqueté’’, nous a expliqué un quinquagénaire qui est encore sous le choc et qui a vécu en direct la tentative d’attaque dont il a fait objet par ces deux carnassiers. Selon certaines informations que nous avons recueillies, ces chiens agressifs et très dangereux continuent d’errer de jour comme de nuit. Ils peuvent attaquer voire déchiqueter d’un moment à l’autre toute personne qui passe ou emprunte les endroits qu’ils écument. L’on apprend que les responsables de l’AADL dont leur vie et celle de leurs employés est en danger, ont saisi par écrit le service communal chargé de la fourrière animale pour procéder à la récupération de ces chiens errants, le cas échéant, à leur abattage mais ce dernier  semble faire la sourde oreille à cette doléance. Cependant, le problème nécessite une solution urgente puisque ces chiens qui errent ici et là peuvent s’attaquer à tout moment aux élèves qui fréquentent le collège.  Même la vie des locataires, de leurs enfants et des employés de l’AADL ne sera pas épargnée si des mesures ne sont pas prises en urgence pour mettre fin à ce danger omniprésent.  Sentant le roussi et pour éviter une éventuelle agression perpétrée par ces carnivores, les agents administratifs de l’AADL, quittent leur lieu de travail en empruntant les issues des immeubles pour se trouver nez à nez avec le grand boulevard Sidi Achour plus ou moins sécurisé. Comme dit le célèbre proverbe : un homme averti en vaut deux. Donc, il ne faut pas laisser la situation empirer jusqu’à assister à une mort d’homme déchiqueté par un chien errant.

Nejmedine Zéroug

Lu 92 fois
- See more at: http://www.lestrepublicain.com/annaba/item/25109-chiens-errants-tr%C3%A8s-dangereux#sthash.JQfl7eoH.dpuf

SIDI ACHOUR

Chiens errants très dangereux

Publié dans Annaba Jeudi, 10 septembre 2015 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les logements AADL dits « 2004 » qui abritent le siège de la direction régionale de l’AADL et son agence, sont exposés au danger canin.  La présence dans les parages de chiens errants constitut vraisemblablement un danger réel et permanent aussi bien aux occupants et employés qu’aux élèves, a-t-on constaté de visu. ‘‘En empruntant les interstices des immeubles AADL et en arrivant à la hauteur de la bâche à eau située à quelques mètres du CEM, deux gros chiens errants surgissent et grognent avant de venir vers moi pour m’attaquer. J’ai tenté de les faire fuir au moyen de mon porte-document mais ils grognent toujours et tentent une seconde fois de m’attaquer. A ce moment-là, j’ai cru que ma vie venait de s’arrêter. Alors, sans me rendre compte, j’ai pris mes jambes à mon cou en m’évaporant dans la nature. Heureusement que ces deux chiens errants très dangereux ont abandonné leur course et sont retournés à leur ‘repaire’. Sinon ils m’auraient déchiqueté’’, nous a expliqué un quinquagénaire qui est encore sous le choc et qui a vécu en direct la tentative d’attaque dont il a fait objet par ces deux carnassiers. Selon certaines informations que nous avons recueillies, ces chiens agressifs et très dangereux continuent d’errer de jour comme de nuit. Ils peuvent attaquer voire déchiqueter d’un moment à l’autre toute personne qui passe ou emprunte les endroits qu’ils écument. L’on apprend que les responsables de l’AADL dont leur vie et celle de leurs employés est en danger, ont saisi par écrit le service communal chargé de la fourrière animale pour procéder à la récupération de ces chiens errants, le cas échéant, à leur abattage mais ce dernier  semble faire la sourde oreille à cette doléance. Cependant, le problème nécessite une solution urgente puisque ces chiens qui errent ici et là peuvent s’attaquer à tout moment aux élèves qui fréquentent le collège.  Même la vie des locataires, de leurs enfants et des employés de l’AADL ne sera pas épargnée si des mesures ne sont pas prises en urgence pour mettre fin à ce danger omniprésent.  Sentant le roussi et pour éviter une éventuelle agression perpétrée par ces carnivores, les agents administratifs de l’AADL, quittent leur lieu de travail en empruntant les issues des immeubles pour se trouver nez à nez avec le grand boulevard Sidi Achour plus ou moins sécurisé. Comme dit le célèbre proverbe : un homme averti en vaut deux. Donc, il ne faut pas laisser la situation empirer jusqu’à assister à une mort d’homme déchiqueté par un chien errant.

Nejmedine Zéroug

Lu 92 fois
- See more at: http://www.lestrepublicain.com/annaba/item/25109-chiens-errants-tr%C3%A8s-dangereux#sthash.JQfl7eoH.dpuf

SIDI ACHOUR

Chiens errants très dangereux

Publié dans Annaba Jeudi, 10 septembre 2015 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les logements AADL dits « 2004 » qui abritent le siège de la direction régionale de l’AADL et son agence, sont exposés au danger canin.  La présence dans les parages de chiens errants constitut vraisemblablement un danger réel et permanent aussi bien aux occupants et employés qu’aux élèves, a-t-on constaté de visu. ‘‘En empruntant les interstices des immeubles AADL et en arrivant à la hauteur de la bâche à eau située à quelques mètres du CEM, deux gros chiens errants surgissent et grognent avant de venir vers moi pour m’attaquer. J’ai tenté de les faire fuir au moyen de mon porte-document mais ils grognent toujours et tentent une seconde fois de m’attaquer. A ce moment-là, j’ai cru que ma vie venait de s’arrêter. Alors, sans me rendre compte, j’ai pris mes jambes à mon cou en m’évaporant dans la nature. Heureusement que ces deux chiens errants très dangereux ont abandonné leur course et sont retournés à leur ‘repaire’. Sinon ils m’auraient déchiqueté’’, nous a expliqué un quinquagénaire qui est encore sous le choc et qui a vécu en direct la tentative d’attaque dont il a fait objet par ces deux carnassiers. Selon certaines informations que nous avons recueillies, ces chiens agressifs et très dangereux continuent d’errer de jour comme de nuit. Ils peuvent attaquer voire déchiqueter d’un moment à l’autre toute personne qui passe ou emprunte les endroits qu’ils écument. L’on apprend que les responsables de l’AADL dont leur vie et celle de leurs employés est en danger, ont saisi par écrit le service communal chargé de la fourrière animale pour procéder à la récupération de ces chiens errants, le cas échéant, à leur abattage mais ce dernier  semble faire la sourde oreille à cette doléance. Cependant, le problème nécessite une solution urgente puisque ces chiens qui errent ici et là peuvent s’attaquer à tout moment aux élèves qui fréquentent le collège.  Même la vie des locataires, de leurs enfants et des employés de l’AADL ne sera pas épargnée si des mesures ne sont pas prises en urgence pour mettre fin à ce danger omniprésent.  Sentant le roussi et pour éviter une éventuelle agression perpétrée par ces carnivores, les agents administratifs de l’AADL, quittent leur lieu de travail en empruntant les issues des immeubles pour se trouver nez à nez avec le grand boulevard Sidi Achour plus ou moins sécurisé. Comme dit le célèbre proverbe : un homme averti en vaut deux. Donc, il ne faut pas laisser la situation empirer jusqu’à assister à une mort d’homme déchiqueté par un chien errant.

Nejmedine Zéroug

Lu 92 fois
- See more at: http://www.lestrepublicain.com/annaba/item/25109-chiens-errants-tr%C3%A8s-dangereux#sthash.JQfl7eoH.dpuf

SIDI ACHOUR

Chiens errants très dangereux

Publié dans Annaba Jeudi, 10 septembre 2015 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les logements AADL dits « 2004 » qui abritent le siège de la direction régionale de l’AADL et son agence, sont exposés au danger canin.  La présence dans les parages de chiens errants constitut vraisemblablement un danger réel et permanent aussi bien aux occupants et employés qu’aux élèves, a-t-on constaté de visu. ‘‘En empruntant les interstices des immeubles AADL et en arrivant à la hauteur de la bâche à eau située à quelques mètres du CEM, deux gros chiens errants surgissent et grognent avant de venir vers moi pour m’attaquer. J’ai tenté de les faire fuir au moyen de mon porte-document mais ils grognent toujours et tentent une seconde fois de m’attaquer. A ce moment-là, j’ai cru que ma vie venait de s’arrêter. Alors, sans me rendre compte, j’ai pris mes jambes à mon cou en m’évaporant dans la nature. Heureusement que ces deux chiens errants très dangereux ont abandonné leur course et sont retournés à leur ‘repaire’. Sinon ils m’auraient déchiqueté’’, nous a expliqué un quinquagénaire qui est encore sous le choc et qui a vécu en direct la tentative d’attaque dont il a fait objet par ces deux carnassiers. Selon certaines informations que nous avons recueillies, ces chiens agressifs et très dangereux continuent d’errer de jour comme de nuit. Ils peuvent attaquer voire déchiqueter d’un moment à l’autre toute personne qui passe ou emprunte les endroits qu’ils écument. L’on apprend que les responsables de l’AADL dont leur vie et celle de leurs employés est en danger, ont saisi par écrit le service communal chargé de la fourrière animale pour procéder à la récupération de ces chiens errants, le cas échéant, à leur abattage mais ce dernier  semble faire la sourde oreille à cette doléance. Cependant, le problème nécessite une solution urgente puisque ces chiens qui errent ici et là peuvent s’attaquer à tout moment aux élèves qui fréquentent le collège.  Même la vie des locataires, de leurs enfants et des employés de l’AADL ne sera pas épargnée si des mesures ne sont pas prises en urgence pour mettre fin à ce danger omniprésent.  Sentant le roussi et pour éviter une éventuelle agression perpétrée par ces carnivores, les agents administratifs de l’AADL, quittent leur lieu de travail en empruntant les issues des immeubles pour se trouver nez à nez avec le grand boulevard Sidi Achour plus ou moins sécurisé. Comme dit le célèbre proverbe : un homme averti en vaut deux. Donc, il ne faut pas laisser la situation empirer jusqu’à assister à une mort d’homme déchiqueté par un chien errant.

Nejmedine Zéroug

Lu 92 fois
- See more at: http://www.lestrepublicain.com/annaba/item/25109-chiens-errants-tr%C3%A8s-dangereux#sthash.JQfl7eoH.dpuf

SIDI ACHOUR

Chiens errants très dangereux

Publié dans Annaba Jeudi, 10 septembre 2015 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les logements AADL dits « 2004 » qui abritent le siège de la direction régionale de l’AADL et son agence, sont exposés au danger canin.  La présence dans les parages de chiens errants constitut vraisemblablement un danger réel et permanent aussi bien aux occupants et employés qu’aux élèves, a-t-on constaté de visu. ‘‘En empruntant les interstices des immeubles AADL et en arrivant à la hauteur de la bâche à eau située à quelques mètres du CEM, deux gros chiens errants surgissent et grognent avant de venir vers moi pour m’attaquer. J’ai tenté de les faire fuir au moyen de mon porte-document mais ils grognent toujours et tentent une seconde fois de m’attaquer. A ce moment-là, j’ai cru que ma vie venait de s’arrêter. Alors, sans me rendre compte, j’ai pris mes jambes à mon cou en m’évaporant dans la nature. Heureusement que ces deux chiens errants très dangereux ont abandonné leur course et sont retournés à leur ‘repaire’. Sinon ils m’auraient déchiqueté’’, nous a expliqué un quinquagénaire qui est encore sous le choc et qui a vécu en direct la tentative d’attaque dont il a fait objet par ces deux carnassiers. Selon certaines informations que nous avons recueillies, ces chiens agressifs et très dangereux continuent d’errer de jour comme de nuit. Ils peuvent attaquer voire déchiqueter d’un moment à l’autre toute personne qui passe ou emprunte les endroits qu’ils écument. L’on apprend que les responsables de l’AADL dont leur vie et celle de leurs employés est en danger, ont saisi par écrit le service communal chargé de la fourrière animale pour procéder à la récupération de ces chiens errants, le cas échéant, à leur abattage mais ce dernier  semble faire la sourde oreille à cette doléance. Cependant, le problème nécessite une solution urgente puisque ces chiens qui errent ici et là peuvent s’attaquer à tout moment aux élèves qui fréquentent le collège.  Même la vie des locataires, de leurs enfants et des employés de l’AADL ne sera pas épargnée si des mesures ne sont pas prises en urgence pour mettre fin à ce danger omniprésent.  Sentant le roussi et pour éviter une éventuelle agression perpétrée par ces carnivores, les agents administratifs de l’AADL, quittent leur lieu de travail en empruntant les issues des immeubles pour se trouver nez à nez avec le grand boulevard Sidi Achour plus ou moins sécurisé. Comme dit le célèbre proverbe : un homme averti en vaut deux. Donc, il ne faut pas laisser la situation empirer jusqu’à assister à une mort d’homme déchiqueté par un chien errant.

Nejmedine Zéroug

Lu 92 fois
- See more at: http://www.lestrepublicain.com/annaba/item/25109-chiens-errants-tr%C3%A8s-dangereux#sthash.JQfl7eoH.dpuf

SIDI ACHOUR

Chiens errants très dangereux

Publié dans Annaba Jeudi, 10 septembre 2015 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les logements AADL dits « 2004 » qui abritent le siège de la direction régionale de l’AADL et son agence, sont exposés au danger canin.  La présence dans les parages de chiens errants constitut vraisemblablement un danger réel et permanent aussi bien aux occupants et employés qu’aux élèves, a-t-on constaté de visu. ‘‘En empruntant les interstices des immeubles AADL et en arrivant à la hauteur de la bâche à eau située à quelques mètres du CEM, deux gros chiens errants surgissent et grognent avant de venir vers moi pour m’attaquer. J’ai tenté de les faire fuir au moyen de mon porte-document mais ils grognent toujours et tentent une seconde fois de m’attaquer. A ce moment-là, j’ai cru que ma vie venait de s’arrêter. Alors, sans me rendre compte, j’ai pris mes jambes à mon cou en m’évaporant dans la nature. Heureusement que ces deux chiens errants très dangereux ont abandonné leur course et sont retournés à leur ‘repaire’. Sinon ils m’auraient déchiqueté’’, nous a expliqué un quinquagénaire qui est encore sous le choc et qui a vécu en direct la tentative d’attaque dont il a fait objet par ces deux carnassiers. Selon certaines informations que nous avons recueillies, ces chiens agressifs et très dangereux continuent d’errer de jour comme de nuit. Ils peuvent attaquer voire déchiqueter d’un moment à l’autre toute personne qui passe ou emprunte les endroits qu’ils écument. L’on apprend que les responsables de l’AADL dont leur vie et celle de leurs employés est en danger, ont saisi par écrit le service communal chargé de la fourrière animale pour procéder à la récupération de ces chiens errants, le cas échéant, à leur abattage mais ce dernier  semble faire la sourde oreille à cette doléance. Cependant, le problème nécessite une solution urgente puisque ces chiens qui errent ici et là peuvent s’attaquer à tout moment aux élèves qui fréquentent le collège.  Même la vie des locataires, de leurs enfants et des employés de l’AADL ne sera pas épargnée si des mesures ne sont pas prises en urgence pour mettre fin à ce danger omniprésent.  Sentant le roussi et pour éviter une éventuelle agression perpétrée par ces carnivores, les agents administratifs de l’AADL, quittent leur lieu de travail en empruntant les issues des immeubles pour se trouver nez à nez avec le grand boulevard Sidi Achour plus ou moins sécurisé. Comme dit le célèbre proverbe : un homme averti en vaut deux. Donc, il ne faut pas laisser la situation empirer jusqu’à assister à une mort d’homme déchiqueté par un chien errant.

Nejmedine Zéroug

Lu 92 fois
- See more at: http://www.lestrepublicain.com/annaba/item/25109-chiens-errants-tr%C3%A8s-dangereux#sthash.JQfl7eoH.dpuf

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: CITÉ PLAINE OUEST - L’APC engage une vaste opération de toilettage
Actualité suivante »
Annaba : MARCHÉ - Le poulet prend des ailes

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires