Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: ILS NAVIGUAIENT À 13 MILLE AU NORD-OUEST DE RAS EL-HAMRA - ...
Zone Membre
Publicités

Annaba: ILS NAVIGUAIENT À 13 MILLE AU NORD-OUEST DE RAS EL-HAMRA - 13 harraga interceptés par les gardes-côtes

Publié le 07/10/2015
HAugmenter la taille de police13 harraga interceptés par les gardes-côtes ier tôt dans la matinée, aux environs de 2 heures , le poste de surveillance opération  de Ras-El-Hamra des gardes-côtes, a repéré une embarcation louche qui venait de prendre le large, dans l’obscurité la plus totale.  C’est ainsi que deux unités flottantes qui sont utilisées dans le cadre de  la lutte contre l’immigration clandestine, ont été lancées à ses trousses. L’embarcation en question a été neutralisée trois heures plus tard.  Il s’agit d’un groupe de 13 candidats à l’immigration clandestine, qui tentaient de joindre la rive Nord de la Méditerranée. Il a été intercepté,  plus précisément aux environs de 4 heures du matin, au large de Annaba.  Les clandestins étaient entassés à bord d’un chalutier "spécial" harraga, à fond plat et d'une longueur dépassant les 15 mètres. Le matériau utilisé pour ce genre d’embarcation s'avère lui aussi d'origine douteuse et issue de trafic.Qu'on en juge: le bois est récupéré des chantiers de travaux publics, à savoir les madriers et troncs d'arbres d'eucalyptus servant de poutre ou de soutien sont détournés de leur destination d'origine pour servir à la « conception » de ces embarcations de fortune, conçues pour entasser une trentaine de jeunes candidats à l'émigration clandestine, selon les gardes-côtes de la station maritime d’Annaba, relevant de  la 5eme région militaire. Agés entre 18 et 28 ans, ces harraga, principalement originaires des différents quartiers de Annaba, comptant sur une baisse de vigilance des gardes-côtes à des heures aussi tardives. Ils ont levé l'ancre juste après une heure du matin, à partir de la plage d'échouage de la cité Seybouse. Mais, trois heures et quelques minutes après, ils ont été appréhendés.  Ils ont été rapatriés, tôt dans la matinée d’hier,  au siège du Groupement territorial des Gardes-côtes de Annaba où ils ont  subi des consultations médicales  par un médecin dépêché de la protection civile.  Présentés dans la matinée d’hier devant le parquet,  les aventuriers ont bénéficié d'une citation directe.

lestrepublicain - 06 octobre 2015 - B. Salah-Eddine

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Oued El Aneb : Un écolier fauché par un camion, les habitants bloquent la RN44
Actualité suivante »
Annaba: Une jeune fille retrouvée morte à la cité universitaire 2000 lits

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires