Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba : L’AMBASSADEUR D’ITALIE, HÔTE DE LA C.C.I SEYBOUSE - Promo...
Zone Membre
Publicités

Annaba : L’AMBASSADEUR D’ITALIE, HÔTE DE LA C.C.I SEYBOUSE - Promouvoir le partenariat

Publié le 10/10/2015
Promouvoir le partenariat Son excellence l’ambassadeur d’Italie en Algérie, M. Michele Giacomelli, a été l’hôte de la Chambre de Commerce et de l’Industrie Seybouse de la wilaya de Annaba ce 8 Octobre. Il a été reçu par le Président, M. Tayeb Sahtouri,  ainsi que  par les membres der la CCI. Une rencontre avec les opérateurs économiques visant le  développement des échanges ainsi que de la promotion du partenariat entre les deux pays a permis à tous les participants de faire d‘abord le point  des relations de jeter de nouvelles bases pour les relancer. L’ambassadeur était accompagné de M. Gruho Bolaffi, responsable de la section commerciale et du Directeur de l’ICE M. Gieseppe Agostino. Des facilités seront ainsi accordées aux opérateurs algériens qui se sont plaints des difficultés qu’ils rencontrent car livrés au diktat des intermédiaires qui les découragent. Il sera fourni par le biais du site Web des adresses de tous les opérateurs de la wilaya affiliés ou adhérents de la CCI afin de faciliter les contacts entre les deux parties. Ainsi le DG de la société Maysar Shipping, qui active dans le domaine maritime M. Djamil Oudaïnia a soulevé ce problème qui  l’a poussé à abandonner un marché de 5 millions d’euros. Une autre jeune qui exporte des escargots vivants vers l’Italie, Mlle Messaoudi Moulka propriétaire de la SARL SERENA dépend entièrement des ramasseurs de ces gastéropodes qui sillonnent la plaine. Elle compte se tourner vers l’exportation de châtaignes qui abondent sur les monts de l’Edough. Les biens d’équipements importés d’Italie sont d’une grande qualité, mais pour cet industriel, membre de la CCI, il n’y a pas de suivi de la part des firmes italiennes dans le domaine des pièces de rechange. L’ambassadeur, quant à lui, insiste sur la formation de jeunes Algériens afin qu’ils puissent assurer la maintenance. Tout comme l’attribution de visas seront facilités, sauf que l’espace Schengen ne permet pas certaines libertés dans ce domaine. L’intérêt manifesté par M. Giacomelli s‘explique d’abord par la proximité de Annaba de l’Italie et les grandes potentialités socio-économiques qu’elle représente pour l’instauration d’échanges fructueux pour les deux pays. Chaque partie cherchant ses intérêts spécifiques étant donné que les relations sont anciennes et pourquoi ne pas dire qu’elles remontent à l‘antiquité lorsque Annaba s’appelait Hippo-Régius (Hippone la Royale) et servait de résidence d’été aux empereurs romains. Notons que M. Djedaïet Mahmoud, un écrivain et cinéaste grand connaisseur de la vie de Saint Augustin a offert des exemplaires dédicacées aux représentants diplomatiques de l’Italie, du livre biographique de la vie du Numide, originaire de la ville de Souk Ahras et proposé d’organiser des circuits aux touristes italiens pour visiter Taghaste mais également l’université de Madaure où a étudié celui qui a une basilique qui porte son nom,  que les Annabis appellent affectueusement « Lalla Bouna ».

lestrepublicain -
10 octobre 2015 - Ahmed Chabi

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: L’Algérie rachète la totalité d’ArcelorMittal Annaba
Actualité suivante »
Annaba: CONFLIT À AMPTA - Les protagonistes se payent une trêve d’une année

Les Commentaires

Effet la proximité d'Annaba avec l'Italie est un atout majeur pour notre ville, qui sera la porte d'entrée des produits importés d'Italie pour ensuite les cheminer vers le reste du pays. Il existe déjà un timide lien maritime concernant les ferrys pendant la période estivale. Mais il faudrait en faire encore plus. Air Algérie, par exemple devrait ouvrir une ligne hebdomadaire Annaba- Naples ou bien Annaba-Palerme. Ouvrir également un consulat italien afin de renforcer encore davantage les relations socio-économiques entre notre ville et les villes du sud Italien. Un autre exemple, pour n'en citer qu'un, le fret de certaines marchandises coûtera moins cher que de les importer de France, d'Espagne ou d'ailleurs. Evidemment la liste des différents avantages et loin d'être exhaustive.
En tout cas, quelques soient les projets d'avenir entre les deux pays, l'Algérie aura tout à gagner en désignant Annaba comme le principal pôle économiques entre les deux pays: Elle servira de tête de pont pour les entreprises italiennes et également comme la principale ville algérienne d'où l'on ciblera le marché Italien pour nos produits à l'exportation etc...
Cependant un inconvénient de taille subsiste: Le port. Il faudrait impérativement en faire une priorité afin de l'agrandir ou bien projeter carrement de construire un nouveau.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires