Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: ILS ONT LEVÉ L’ANCRE D’AÏN-BARBAR - 7 harraga repêchés et ...
Zone Membre
Publicités

Annaba: ILS ONT LEVÉ L’ANCRE D’AÏN-BARBAR - 7 harraga repêchés et 4 autres en fuite

Publié le 20/10/2015
Hier, tôt dans la matinée, aux environs de 6 heures, une embarcation de fortune, à bord de laquelle était entassé un groupe d’émigrants clandestins,  a été pris en chasse par deux frégates des gardes-côtes du groupement territorial de Annaba, relevant de la façade maritime de l’Est (5eme région militaire). Le groupe de harraga, au nombre de 11 candidats, qui tentait de prendre le large en direction de l’autre rive de la Méditerranée, a été repéré à quelque 6 miles. Se sentant pris au piège, les harraga ont fait demi-tour. Mais sur le chemin du retour une bagarre à couteaux tirés a éclaté. Ceux qui veulent continuer leur route malgré la présence des gardes-côtes et les autres qui préfèrent rentrer à bon port. Ainsi, plusieurs d’entre eux se sont  vus contraints de se jeter dans les eaux froides pour échapper aux agressions. Nous apprenons à ce sujet auprès du commandant des gardes-côtes du groupement territorial d’Annaba, que 7 harraga ont été repêchés par les unités des forces navales, tandis-que 4 d’entre eux, ceux qui portaient des armes blanches, ont réussi à rejoindre la côte et prendre la fuite en abandonnant l’embarcation sur le rivage.  Âgés entre 19 et 28 ans, ces harraga, tous originaire de Annaba, ont  levé l’ancre vers 4 heures, à partir de la façade maritime de la localité d’Ain-Barbar, dans la commune de Seraidi.  Conduits au siège du Groupement territorial des Gardes-côtes de Annaba, ces candidats à l’émigration clandestine qui ont subi des consultations médicales, devraient être présentés dans la matinée d’hier devant la justice.

Lestrepublicain - 19 octobre 2015 - B. Salah-Eddine

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: ZET DE CHÉTAÏBI - Le wali ordonne la démolition des constructions illicites
Actualité suivante »
Annaba: CHAMP DE MARS - Une vitrine de l’action citoyenne mais…

Les Commentaires

oh pays de merveille, acceuille moi, j arrive, c est sa maman qui l attend de l autre cote, pauvres imbeciles ses ecerveles, ils sont un danger personnel et publics, les agents de la garde de cote, les pauvres, courent tout les dangers pour les sauver, ils merittent de peine tres lourdes sa leur apprendra.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires