Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba : REMISE DES CARTES PROFESSIONNELLES - Le métier d’artiste e...
Zone Membre
Publicités

Annaba : REMISE DES CARTES PROFESSIONNELLES - Le métier d’artiste enfin reconnu

Publié le 04/11/2015
Le métier d’artiste enfin reconnuPlus d’une vingtaine d’artistes annabis ont reçu, hier après-midi, à l’annexe du Palais de la Culture « Mohamed Boudiaf », leurs cartes d’artistes en présence du président du Conseil national des arts et des lettres (CNAL), Abdelkader Bendaâmache. “Les membres du CNAL ont procédé, dès leur installation, à la formation de deux commissions nationales permanentes chargées de la définition des critères de reconnaissance de la qualité d'artiste et de la constitution d'un fichier national des artistes », a commencé par dire le président du CNAL. L’organisme veille à la protection morale et sociale de l'artiste et participe par ses avis, recommandations et propositions à la définition des éléments de la politique qui vise à promouvoir les intérêts socioprofessionnels des artistes. Le nouveau statut de l’artiste permettra aux bénéficiaires de profiter des atouts de l’assurance-maladie ainsi que la retraite. Répondant aux préoccupations de l’assistance concernant les obstacles bureacratiques encore existants, Abdelkader Bendaâmache a considéré que « les mentalités prennent du temps avant de suivre la marche des choses ». Dans son intervention, le président du CNAL a insisté sur l’importance d’améliorer la qualité des travaux artistiques par « l’ouverture de la scène artistique à l’initiative privée ». Ainsi, l’organisation des événements artistiques répondra à la demande réelle du public et non aux aléas de la programmation des autorités locales et nationales. « Une sorte de sélection naturelle s’installe et donnera du souffle et de la vigueur à l’art algérien », a lancé l’artiste et chercheur en musique. De son côté, la présidente du bureau de wilaya du Syndicat national des artistes, Ouarda Boutigane, a exprimé son émotion devant « le grand pas que représente l’instauration de la carte d’artiste ». Pour elle, l’artiste « reprend enfin vie et devient plus fort devant les aléas de la vie ».

lestrepublicain -
03 novembre 2015 - Zarrougui Abdelhak

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: RETARD DANS LE DÉVELOPPEMENT LOCAL - Des élus de l’APW découvrent le bouc émissaire idéal
Actualité suivante »
Annaba: ACCIDENTS DE LA CIRCULATION - L’hécatombe continue

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires