Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: La vielle ville se meurt - Et voilà que 2 autres bâtisses s...
Zone Membre
Publicités

Annaba: La vielle ville se meurt - Et voilà que 2 autres bâtisses s’écroulent !

Publié le 29/11/2015
manchetteIl ne fallait pas plus que les bourrasques de vents qui ont soufflé sur la ville, avant-hier, pour que deux immeubles tombent à la Vielle Ville.

La première bâtisse inhabitée depuis plusieurs années et ayant subi un premier effondrement, se trouve au niveau de la rue El Fida, en face de la fabrique de boissons gazeuses et continue à tomber en morceaux jour après jour et cela depuis plusieurs années.

La deuxième bâtisse quant à elle est encore habitée et se trouve à la rue Abdelghani Hamitouch (ex : rue Saint Nicolas), une petite ruelle de la Casbah d’Annaba.

Les deux incidents n’ont fort heureusement fait aucune victime, mais cela aurait pu être beaucoup plus grave car par beau temps, il arrive que les jeunes du quartier se rassemblent sous l’immeuble de la rue El Fida très fréquentée d’ordinaire. S’agissant de la rue Abdelghani Hamitouch, une dizaine de gamins a aussi l’habitude de jouer toute la journée sur les lieux même de l’effondrement, mais ceux-ci étaient restés chez eux étant donné qu’il a plu toute la journée. L’effondrement aurait eu des conséquences dramatiques

Les habitants de la Vielle Ville se demandent pourquoi laisse- t-on des  de bâtisses inhabitées dans un état de ruines depuis plusieurs années alors qu’elles devraient être rasées, afin d’éviter que qu’elles ne s’effondrent sur les passants, « ou bien faut-il qu’il y ait des pertes humaines pour que les autorités concernées se décident à agir ? », questionne l’un d’entre eux. Quant aux édifices à risques, encore habités, les riverains se demandent pourquoi aucune restauration n’a été faite depuis le temps que les élus locaux le promettent.

Le statut de la Vieille Ville en tant que patrimoine culturel, obligerait la mairie d’Annaba à oeuvrer en étroite collaboration avec le ministère de la culture afin de réhabiliter les vielles bâtisses de ce quartier. Cette association n’a cependant pas vu le jour, en attendant c’est le patrimoine qui disparait un peu plus à chaque nouvel effondrement.

Le Provencial - 27/11/2015 - B.Mustapha

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: Travaux d’entretien, rénovations, aménagements… - Pourquoi attendre la pluie pour réveiller les engins
Actualité suivante »
Annaba: Nouvel élan des relations économiques Algéro- Tunisiennes - Échanges et partenariat dans l’investissem

Les Commentaires

"Restauration de la vieille ville, une entreprise Russe, pour effectuer les travaux...TOoOoZzz...ceux sont des rigolos pleins de poils"

Je me permets de revenir sur le résumé du "Provincial" du 28/09/2015 de (B.Mustapha)disait que les Russes allaient restaurer et rénover les vieilles bâtisses...et voilà de nouveau le résultat, les maisons qui s'écroulent d'elles mêmes!...alors que nous l'avons déjà dis plusieurs fois que ce remède n'était que tout simplement "A UN CATAPLAMES SUR UNE JAMBES DE BOIS".
Alors une fois de plus! pour nos cerveaux qui dirigent notre chère ville, de nous écouter il faut rasez quartier par quartier au "BULDOZZER" qui éviterait les pertes de temps et d'argent inutiles!...une fois rasez refaire les conduites d'eau usées et pluviales et de mettre une VRAIS équipe d'architectes pour reconstruire d'autres immeubles digne de notre siècle...REVEILLER VOUS!!!!!!!!!!!!.......BANDES DE TÊTES ATTACHEES!!!!!!!!!!!!!!.
Puisqu'on est incapable de sauvegarder ce patrimoine qui est entrain de s'éffriter chaque jour qui passe, faisons au moins d'évacuer les gens de cette zone à risque afin d'éviter des drames.
Autre question. A-t-on dégagé un budget pour la restauration de la vieille ville? Si c'est oui, alors pourquoi les choses trainent-elles tant ? Il ne suffit pas seulement de défiler devant les décombres de cette cité agonisante, avec des délégations et autres hauts résponsables, pour uniquement constater le désastre ou pour laisser entendre par des effets d'annonces que la réhabilitation est éminente. Il faut passer à l'action avant qu'il ne soit définitivement tard.

Par contre, mon cher ami Mofannabi, s'il y a un quartier qu'il faut absolument démolir,raser, c'est celui des Mhaffeurs. C'est un bidonville en pleine ville. Plusieurs maisons sont couchées pour des raisons de glissement de terrain. C'est beaucoup dire des maisons. Ce sont plutôt des taudis, des logements misérables. L'hiver, c'est la boue,l'eau qui pénètre à l'inérieur des maisons, les conditions d'hygiènes sont à désirées etc...
Pourquoi ne pas exproprier les habitants de cette colline inhospitalière, au terrain dangereux vu son état actuel en leur expliquant qu'ils prennent de gros risques à vouloir y habiter à tout Prix. Evidemment, il faudrait évaluer à leur juste valeur, les terrains et les maisons pour les indemniser correctement. Une fois le quartier rasé, son emplacement serait d'utilité publique. Puisque la commune d'Annaba manque cruellement d'assiettes constructibles. On pourra par exemple construire quelque tours modernes qui auront,biensûr d'abord,un rôle fontionnel pour remedier quelque peu à la crise de logement, mais également sur le plan estetique on y gagnera aussi. Puisque cette colline se prête parfaitement, vu son emplacement, à une urbanisation recente ou avant-gardiste, avec une splendide vue sur tous les côtés de la ville. Cette édification apportera un plus en beauté urbanistique à la ville, ainsi qu'a son futur novateur.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires