Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. FNAC - Donner à l’apprentissage son importance
Zone Membre
Publicités

Annaba. FNAC - Donner à l’apprentissage son importance

Publié le 23/12/2015

Le ministère de la Formation et de l’Enseignement Professionnels a organisé la 14ème session des conférences régionales dont la dernière se tiendra à Alger les 28 et 29 décembre prochains. Les activités du Fonds National de Développement de l’Apprentissage et de la Foramation Continue (FNAC) seront débattues au niveau de l’Hôtel Seybouse International.

Le wali Youcef Cherfa a inauguré les travaux qui dureront deux jours (21 et 22 décembre) et réunissent les opérateurs économiques des wilaya de Annaba, El Tarf et Souk Ahras. Dans son intervention il a insisté sur la nécessité de former les apprentis qui auront à prendre en charge l’héritage de leurs aieux. L’apprentissage doit prendre son importance afin de juguler le chômage, tout comme il invite les opérateurs à prendre en compte la prise en charge effective de cet apprentissage.

Le représentant du ministère, M.Bettache à son tour insiste sur la nécessité de former les jeunes apprentis et leur permettre d’accéder au monde du travail grâce à l’implication des opérateurs économiques du pays.

Pour nos lecteurs nous essayerons de leur faire connaitre ce qu’est le FNAC. C’est un organisme public à caractère spécifique, créé par le décret exécutif N° 98-355 du 10 novembre 1998 et placé sous la tutelle du ministre chargé de la Formation et de l’Enseignement Professionnels. Doté de la personnalité morale et financière, le FNAC est administré par un conseil d’orientation où siègent les représentants des principaux acteurs de la formation professionnelle et présidé par le ministre de tutelle ou son représentant. Il est dirigé par un Directeur Général. Il a en outre pour missions essentielles de gérer les ressources financières mises à sa disposition, d’étudier et de traiter des projets de programmes de formation proposés au financement par le Fonds, de se prononcer sur l’éligibilité des projets de programmes d’apprentissage ou de formation continue, proposés au financement et présentés conformément aux procédures définies en la matière, et surtout de financer en partenariat avec les fonds existants des actions de formation en apprentissage ou de formation continue ainsi que d’engager toute action visant la promotion et la valorisation de l’apprentissage et de la formation continue.

Ce Fonds est alimenté parla taxe de la formation professionnelle continue (1% de la masse salariale globale de l’entreprise) et la taxe de l’apprentissage (1% de la masse salariale globale de l’entreprise auxquelles sont soumises les employeurs à l’exception des institutions et administrations publiques.

Un exemple de formation est celui qui a été présenté par M. Derbali Mustapha, représentant de Ferrovial qui a donné connaissance des dispositions prises par sa société en matière de formation dans les créneaux de chaudronnerie, forge, mécanique et même dans l’administration. En effet, Ferrovial accueille actuellement 32 apprentis en apprentissage qui seront par la suite intégrés dans les filières de cette société.

Ahmed Chabi [L'EST REPUBLICAIN - 22-12-2015]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. ASILE DES VIEILLARDS DE LA CITÉ SAFSAF - Des fauteuils roulants pour les pensionnaires handicapés
Actualité suivante »
Annaba. PROMOTIONS IMMOBILIÈRES - L’urbanisme dévoyé

Les Commentaires

"La prospérité d'un pays passe OBLIGATOIREMENT par l'apprentissage"
"REFLEXION" quotidien.

Mostaganem va connaître un sursaut économique du top des villes moderne, lire la suite...et nous dans tout cela nous avons quelques wagons de retard...circuler il n'y a rien a comprendre!....
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires