Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. BOYCOTT DE LA NOUVELLE GARE ROUTIÈRE - Les chauffeurs de bu...
Zone Membre
Publicités

Annaba. BOYCOTT DE LA NOUVELLE GARE ROUTIÈRE - Les chauffeurs de bus d’El-Tarf ferment la route de l’aéroport

Publié le 23/12/2015

Les chauffeurs de bus de la wilaya d’El-Tarf et ses communes et localités limitrophes refusent toujours d’aller vers la nouvelle gare routière de TCA, plus d’une semaine après la délocalisation de tous les bus inter-wilayas.

Tout en défiant la décision de la direction des transports qui rejette l’idée de les maintenir à l’ancienne gare routière, les chauffeurs de bus sont revenus à la charge lors de la journée d’hier. Cette fois-ci, c’est l’axe routier menant à l’aéroport de Annaba, Rabah Bitat qui a été fermé à la circulation. Une voie névralgique sérieusement perturbée par ce mouvement.

Les passagers qui devaient prendre les différents vols, ont été pris au dépourvu par les protestataires qui ont manifestement choisi ce site pour pousser les responsables locaux de revenir sur cette décision, du moins pour les bus de ladite région et celle de Guelma dont les chauffeurs sont également contre la délocalisation.

L’absence de bretelles qui permettent à chaque bus de prendre l’itinéraire approprié est à l’origine de cette situation. Les chauffeurs de bus regrettent qu’une telle infrastructure soit réalisée sans aucune étude préalable. La situation s’annonce difficile à quelques jours seulement de la délocalisation vers la même gare les chauffeurs de taxi inter-wilayas. On s’attend à d’autres mouvements similaires au détriment des passagers et des automobilistes pris au piège pour un conflit qui ne les concerne ni de près, ni de loin.

Boufessioua Sofiane [L'EST REPUBLICAIN - 22-12-2015]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Le téléphérique toujours à l’arrêt
Actualité suivante »
Annaba. PRODUITS PYROTECHNIQUES - Ces trouble-fêtes...

Les Commentaires

la gare routière doit être réservée aux bus allant vers l'ouest: Constantine , Alger et le sud. celle de sidi Brahim, ils auraient pu la laisser pour les transporteurs allant ver l'est: la calle , Guelma et Tunis. ce qui permet d'alléger la circulation entre ces deux directions. il faut réfléchir afin d'éviter les rajouter le désordre au désordre.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires