Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: Prévention, diagnostic et traitement du diabète en débat
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: Prévention, diagnostic et traitement du diabète en débat

Publié le 13/02/2016
Destinés à répondre aux besoins de soins de base avec pour objectif principal la prévention primaire et la création de ponts entre les différents intervenants, les cours de formation médicale continue ont été lancés ce dernier jeudi.
L’initiative d’organiser pareille manifestation scientifique sur trois jours a été prise par l’association Réseau diabétique Annaba que préside le Dr Samira Abdelaziz. Y ont pris part plusieurs praticiens, majoritairement des généralistes, qui prennent en charge 80% des malades atteints par cette pathologie, ainsi que des agents paramédicaux venus des zones enclavées des wilayas de Annaba, El Tarf, Guelma, Souk-Ahras et Tébessa. Pour les organisateurs, il s’agit d’expliquer les meilleurs moyens à mettre en œuvre pour une bonne maîtrise de la prise en charge du diabétique à travers un travail de réseau et créer des ponts entre les différents participants. Les organisateurs ont élaboré plusieurs thèmes d’intervention tels ceux portant sur la prévention, le diagnostic et le suivi du diabète développé par la diabétologue Abdelaziz. Tout au long de ses interventions en étroite relation avec l’accès aux traitements pour les patients diabétiques, cette praticienne s’est longuement attardée sur la prise en charge de cette pathologie, notamment la prévention du diabète de type 2, son diagnostic, le dépistage et la classification. «Complications aiguës» et «Complications macro-angiopathies du diabète» de respectivement Dr Far et Sedrati ont servi de thèmes d’inspiration aux participants. Ces approches ont permis à ces derniers de débattre de la disponibilité et l’accessibilité des médicaments et des technologies essentielles pour lutter contre cette maladie. L’on a ainsi évalué la prise en charge du patient et le diagnostic jusqu’au traitement y compris les longs traitements. C’est là que sont intervenues les communications programmées durant la seconde journée à savoir «Education thérapeutique et prise en charge pharmaceutique». Elles ont été développées par le Dr Bouabdallah ; «Le rôle des associations» par conjointement les Dr Abdelaziz et Ramoul ; «Diététique et activité physique» ainsi que les «antidiabétiques oraux» et «les insulines» (Dr Bouabdallah). «Etant donné que le diabète est une maladie au long cours, il faut pouvoir suivre les patients sur le long terme», ont expliqué les praticiens. Compte tenu du nombre croissant des malades et de ceux en attente de diagnostic, il est important, ont-ils estimé, que les patients puissent être pris en charge non pas dans des centres spécialisés uniquement mais dans des structures de santé primaires tel le réseau diabète disposant de services multidisciplinaires. La 3e journée qui ponctue ce rendez-vous scientifique est tout aussi intéressant à suivre car s’agissant de la prise en charge du pied et de la main diabétiques. Devraient intervenir respectivement l’un après l’autre, les Dr Guechi, Abdelaziz et Ménadi pour expliquer à leurs ouailles et non moins confrères, l’artériopathie et la neuropathie diabétiques, le cas clinique du pied, la prise en charge de la lésion du pied et éducation relative au pied, ainsi que la main diabétique. Ces cours de formation médicale continue seront ponctués par un atelier de réflexion du pied diabétique et sur le type d’organisation de soins pour une meilleure prise en charge du pied diabétique animé par l’ensemble des orateurs. A souligner que parallèlement à cette deuxième rencontre du genre, sponsorisée par le laboratoire «Novo Nordisk», des paramédicaux suivaient dans une salle mitoyenne des cours de formation continue sur la meilleure façon d’appliquer le traitement prescrit aux malades diabétiques.

Le soir d'Algerie - 13/02/2016 - A. Bouacha

« Actualité précédente
0 Annaba: Projet de 60 logements LSP La Caroube - Les souscripteurs demandent l’intervention du wali
Actualité suivante »
Annaba: LA DIRECTION GÉNÉRALE DES DOUANES USE DE SES SOURCES - Opération mains propres au port

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires