Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: COLLOQUE SUR L’ŒUVRE DE H’SEN DERDOUR - La vie et le parcou...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: COLLOQUE SUR L’ŒUVRE DE H’SEN DERDOUR - La vie et le parcours de l’historien passés au crible

Publié le 17/02/2016
La vie et le parcours de l’historien passés au cribleLe colloque dédié au regretté H’Sen Derdour, l’historien et homme de culture de Annaba, qu’abrite depuis hier après- midi la bibliothèque centrale ‘’Slimane Berkat’’ du palais de la culture Mohamed Boudiaf et organisé à l’initiative de  la direction de la culture de la wilaya de Annaba, a attiré une grande foule d’intellectuels, d’hommes et de femmes de lettres ainsi que de nombreux férus de l’histoire de la ville du Jujube et de sa région. Ainsi,  aux côtés du Dr Boudiba Driss,  le directeur de la culture de la wilaya de Annaba, ont pris part à cette première journée de ce colloque, des personnalités très connues de la place annabie, à l’image du Pr Tarcha El Hadi,  ancien directeur dans le cycle de l’enseignement et actuel Imam de la mosquée Sidi Brahim Ben Toumi, M. Merad Larbi grande figure de la révolution et ancien chef de daïra, M. Gasmi Abdelmajid ancien cadre de la wilaya et M. Larguèche Mostefa l’architecte très connu, ainsi que les enfants et neveux du défunt H’Sen Derdour. Les interventions de Chakib Derdour le fils, du Dr Driss Boudiba, du Pr Said Dahmani l’ex- conservateur du musée d’Hippone, du Dr Wahida Saadi de l’université d’El- Tarf, du Dr Abdesselem Filali de l’université de Annaba, du Dr Souad Chakroun de la même université, ainsi que celle du journaliste Souici Noureddine  ont été très instructives. Les précisions apportées par M. Derdour Chakib et M. Fayçal Derdour respectivement  fils  le neveu du défunt  H’Sen Derdour,  sont venues à point nommé pour éclairer certaines zones d’ombre ayant accompagné le parcours historique de cette grande figure du mouvement intellectuel, artistique et culturel de la ville du Jujube. Dans sa brève allocution, le Dr Boudiba n’a pas manqué de citer le mérite de feu H’Sen Derdour quant au rôle qu’il a joué pour la préservation du patrimoine historique et culturel à Annaba durant l’ère coloniale et son combat pour l’identité algérienne à travers ses nombreuses contributions tant dans le domaine associatif (Mizhar El Bouni) qu’artistique en général. Le Pr Dahmani a axé son intervention sur ‘’la vision intellectuelle de H’Sen Derdour durant les années 1930/ 1940’’. Le Pr Dahmani indiquera notamment ‘’le colonialisme a tenté d’occulter le concept et les fondements de la nation algérienne, mais c’était sans compter sur la volonté d’intellectuels de la trempe de H’Sen Derdour qui ont défendu cet idéal au péril de leurs vies’’. L’ancien conservateur du musée d’Hippone a ensuite brossé un tableau de la vie intellectuelle à Annaba à l’époque de feu H’Sen Derdour,  axé sur la contribution artistique et intellectuelle à l’essor de la ville d’Abou Marwan El- Bouni. L’intervention du Dr Wahida Saadi sous le thème ‘’ Rôle de H’Sen Derdour au sein de l’association El Mizhar El- Bouni’’ a été particulièrement suivie. La conférencière citera également le mérite de l’historien de Annaba, quant à l’effort qu’il avait consenti à faire connaitre les lieux et leurs significations à Annaba et sa région. Le Dr Fillali Abdesselem de l’université de Annaba, a donné lecture de ‘’l’apport du prototype de projet culturel moderne à Annaba selon H’Sen Derdour’’. Le Dr Souad Chakroun de la même université axa son intervention sur ‘’La vie de H’Sen Derdour et le patrimoine qu’il a pu reconstituer’’. M. Souici Noureddine apportera un témoignage sur l’homme et l’intellectuel qu’il a connu, côtoyé et apprécié durant les années 80/ 90. Certains détails de la vie et du parcours du regretté H’Sen Derdour nous ont étés apporté par sa famille notamment son fils et son neveu, tel que le nom de son père Larbi Derdour surnommé ‘’Omar,  décédé en 1938 et non pas en 1917 comme il nous a été rapporté auparavant. Que sa maman est une fille Kacha (Dar Belkachekh). Que feu H’Sen Derdour est né à l’impasse La Caille dans la vielle ville. Nous y reviendrons.

lestrepublicain -
17 février 2016 - Slimane Benabed

COLLOQUE SUR L’ŒUVRE DE H’SEN DERDOUR

La vie et le parcours de l’historien passés au crible

Publié dans Annaba Mercredi, 17 février 2016 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le colloque dédié au regretté H’Sen Derdour, l’historien et homme de culture de Annaba, qu’abrite depuis hier après- midi la bibliothèque centrale ‘’Slimane Berkat’’ du palais de la culture Mohamed Boudiaf et organisé à l’initiative de  la direction de la culture de la wilaya de Annaba, a attiré une grande foule d’intellectuels, d’hommes et de femmes de lettres ainsi que de nombreux férus de l’histoire de la ville du Jujube et de sa région. Ainsi,  aux côtés du Dr Boudiba Driss,  le directeur de la culture de la wilaya de Annaba, ont pris part à cette première journée de ce colloque, des personnalités très connues de la place annabie, à l’image du Pr Tarcha El Hadi,  ancien directeur dans le cycle de l’enseignement et actuel Imam de la mosquée Sidi Brahim Ben Toumi, M. Merad Larbi grande figure de la révolution et ancien chef de daïra, M. Gasmi Abdelmajid ancien cadre de la wilaya et M. Larguèche Mostefa l’architecte très connu, ainsi que les enfants et neveux du défunt H’Sen Derdour. Les interventions de Chakib Derdour le fils, du Dr Driss Boudiba, du Pr Said Dahmani l’ex- conservateur du musée d’Hippone, du Dr Wahida Saadi de l’université d’El- Tarf, du Dr Abdesselem Filali de l’université de Annaba, du Dr Souad Chakroun de la même université, ainsi que celle du journaliste Souici Noureddine  ont été très instructives. Les précisions apportées par M. Derdour Chakib et M. Fayçal Derdour respectivement  fils  le neveu du défunt  H’Sen Derdour,  sont venues à point nommé pour éclairer certaines zones d’ombre ayant accompagné le parcours historique de cette grande figure du mouvement intellectuel, artistique et culturel de la ville du Jujube. Dans sa brève allocution, le Dr Boudiba n’a pas manqué de citer le mérite de feu H’Sen Derdour quant au rôle qu’il a joué pour la préservation du patrimoine historique et culturel à Annaba durant l’ère coloniale et son combat pour l’identité algérienne à travers ses nombreuses contributions tant dans le domaine associatif (Mizhar El Bouni) qu’artistique en général. Le Pr Dahmani a axé son intervention sur ‘’la vision intellectuelle de H’Sen Derdour durant les années 1930/ 1940’’. Le Pr Dahmani indiquera notamment ‘’le colonialisme a tenté d’occulter le concept et les fondements de la nation algérienne, mais c’était sans compter sur la volonté d’intellectuels de la trempe de H’Sen Derdour qui ont défendu cet idéal au péril de leurs vies’’. L’ancien conservateur du musée d’Hippone a ensuite brossé un tableau de la vie intellectuelle à Annaba à l’époque de feu H’Sen Derdour,  axé sur la contribution artistique et intellectuelle à l’essor de la ville d’Abou Marwan El- Bouni. L’intervention du Dr Wahida Saadi sous le thème ‘’ Rôle de H’Sen Derdour au sein de l’association El Mizhar El- Bouni’’ a été particulièrement suivie. La conférencière citera également le mérite de l’historien de Annaba, quant à l’effort qu’il avait consenti à faire connaitre les lieux et leurs significations à Annaba et sa région. Le Dr Fillali Abdesselem de l’université de Annaba, a donné lecture de ‘’l’apport du prototype de projet culturel moderne à Annaba selon H’Sen Derdour’’. Le Dr Souad Chakroun de la même université axa son intervention sur ‘’La vie de H’Sen Derdour et le patrimoine qu’il a pu reconstituer’’. M. Souici Noureddine apportera un témoignage sur l’homme et l’intellectuel qu’il a connu, côtoyé et apprécié durant les années 80/ 90. Certains détails de la vie et du parcours du regretté H’Sen Derdour nous ont étés apporté par sa famille notamment son fils et son neveu, tel que le nom de son père Larbi Derdour surnommé ‘’Omar,  décédé en 1938 et non pas en 1917 comme il nous a été rapporté auparavant. Que sa maman est une fille Kacha (Dar Belkachekh). Que feu H’Sen Derdour est né à l’impasse La Caille dans la vielle ville. Nous y reviendrons.

Slimane Benabed

- See more at: http://www.lestrepublicain.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=27857:la-vie-et-le-parcours-de-l%E2%80%99historien-pass%C3%A9s-au-crible&Itemid=582#sthash.jDo6iv8x.dpuf

COLLOQUE SUR L’ŒUVRE DE H’SEN DERDOUR

La vie et le parcours de l’historien passés au crible

Publié dans Annaba Mercredi, 17 février 2016 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le colloque dédié au regretté H’Sen Derdour, l’historien et homme de culture de Annaba, qu’abrite depuis hier après- midi la bibliothèque centrale ‘’Slimane Berkat’’ du palais de la culture Mohamed Boudiaf et organisé à l’initiative de  la direction de la culture de la wilaya de Annaba, a attiré une grande foule d’intellectuels, d’hommes et de femmes de lettres ainsi que de nombreux férus de l’histoire de la ville du Jujube et de sa région. Ainsi,  aux côtés du Dr Boudiba Driss,  le directeur de la culture de la wilaya de Annaba, ont pris part à cette première journée de ce colloque, des personnalités très connues de la place annabie, à l’image du Pr Tarcha El Hadi,  ancien directeur dans le cycle de l’enseignement et actuel Imam de la mosquée Sidi Brahim Ben Toumi, M. Merad Larbi grande figure de la révolution et ancien chef de daïra, M. Gasmi Abdelmajid ancien cadre de la wilaya et M. Larguèche Mostefa l’architecte très connu, ainsi que les enfants et neveux du défunt H’Sen Derdour. Les interventions de Chakib Derdour le fils, du Dr Driss Boudiba, du Pr Said Dahmani l’ex- conservateur du musée d’Hippone, du Dr Wahida Saadi de l’université d’El- Tarf, du Dr Abdesselem Filali de l’université de Annaba, du Dr Souad Chakroun de la même université, ainsi que celle du journaliste Souici Noureddine  ont été très instructives. Les précisions apportées par M. Derdour Chakib et M. Fayçal Derdour respectivement  fils  le neveu du défunt  H’Sen Derdour,  sont venues à point nommé pour éclairer certaines zones d’ombre ayant accompagné le parcours historique de cette grande figure du mouvement intellectuel, artistique et culturel de la ville du Jujube. Dans sa brève allocution, le Dr Boudiba n’a pas manqué de citer le mérite de feu H’Sen Derdour quant au rôle qu’il a joué pour la préservation du patrimoine historique et culturel à Annaba durant l’ère coloniale et son combat pour l’identité algérienne à travers ses nombreuses contributions tant dans le domaine associatif (Mizhar El Bouni) qu’artistique en général. Le Pr Dahmani a axé son intervention sur ‘’la vision intellectuelle de H’Sen Derdour durant les années 1930/ 1940’’. Le Pr Dahmani indiquera notamment ‘’le colonialisme a tenté d’occulter le concept et les fondements de la nation algérienne, mais c’était sans compter sur la volonté d’intellectuels de la trempe de H’Sen Derdour qui ont défendu cet idéal au péril de leurs vies’’. L’ancien conservateur du musée d’Hippone a ensuite brossé un tableau de la vie intellectuelle à Annaba à l’époque de feu H’Sen Derdour,  axé sur la contribution artistique et intellectuelle à l’essor de la ville d’Abou Marwan El- Bouni. L’intervention du Dr Wahida Saadi sous le thème ‘’ Rôle de H’Sen Derdour au sein de l’association El Mizhar El- Bouni’’ a été particulièrement suivie. La conférencière citera également le mérite de l’historien de Annaba, quant à l’effort qu’il avait consenti à faire connaitre les lieux et leurs significations à Annaba et sa région. Le Dr Fillali Abdesselem de l’université de Annaba, a donné lecture de ‘’l’apport du prototype de projet culturel moderne à Annaba selon H’Sen Derdour’’. Le Dr Souad Chakroun de la même université axa son intervention sur ‘’La vie de H’Sen Derdour et le patrimoine qu’il a pu reconstituer’’. M. Souici Noureddine apportera un témoignage sur l’homme et l’intellectuel qu’il a connu, côtoyé et apprécié durant les années 80/ 90. Certains détails de la vie et du parcours du regretté H’Sen Derdour nous ont étés apporté par sa famille notamment son fils et son neveu, tel que le nom de son père Larbi Derdour surnommé ‘’Omar,  décédé en 1938 et non pas en 1917 comme il nous a été rapporté auparavant. Que sa maman est une fille Kacha (Dar Belkachekh). Que feu H’Sen Derdour est né à l’impasse La Caille dans la vielle ville. Nous y reviendrons.

Slimane Benabed

- See more at: http://www.lestrepublicain.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=27857:la-vie-et-le-parcours-de-l%E2%80%99historien-pass%C3%A9s-au-crible&Itemid=582#sthash.jDo6iv8x.dpuf
« Actualité précédente
Annaba : ARRESTATIONS EN SÉRIE - Quatre gardiens de parkings autoproclamés appréhendés
Actualité suivante »
Annaba : POLLUTION - Bargouga respire mal

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires