Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba: PRIS EN INFRACTION FLAGRANTE - Et pourtant il proteste
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: PRIS EN INFRACTION FLAGRANTE - Et pourtant il proteste

Publié le 21/02/2016
Résultat de recherche d'images pour "sabot de voiture"Ce conducteur, même pas du dimanche, de rien du tout, n’avait pas trouvé mieux pour se garer que de s’arrêter juste en tournant dans la rue des frères Boucherit en venant du Cours de la Révolution pour aller vers la Vieille ville et sur le passage protégé. Une infraction qui a valu au véhicule d’être immobilisé par un sabot comme le préconise la réglementation mais c’est au moment où les policiers de la voie publique sont arrivés pour enlever le sabot et procéder à la verbalisation que cela est devenu intéressant. Non seulement le conducteur s’est mis à protester, on ne sait trop pourquoi alors qu’il était en infraction mais le pire est venu de son passager qui l’accompagnait. Comment peut-on manquer de respect à un policier en fonction quand on est soi-même en infraction ? Cette question représente le problème actuel de Annaba. Il y a eu tellement de tolérance et de laisser-aller vis-à-vis d’infractions de toutes natures qu’un policier maintenant est considéré comme un simple citoyen à qui on demande de s’occuper de ses « oignons» et non comme un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions. La faute à qui ? Dieu sait combien cette « tolérance » avait été dénoncée dans ces colonnes et combien avait été attirée l’attention sur l’absence de l’Etat quand il le fallait. Voilà le résultat et ce n’est qu’un exemple parmi des milliers arrivant chaque jour, comment dans ce cas peut on développer quoi que ce soit quand il faut d’abord que l’Etat, à travers ses représentants, regagne ce que lui a fait perdre cette « tolérance » vis-à-vis du non-droit. A ce moment,  peut-être qu’un individu surpris en infraction ne s’en prendra pas au policier qui le verbalise et ne se mettra pas à protester alors que c’était aux piétons de protester contre son stationnement illégal.

lestrepublicain - 21 février 2016 - Ammar Nadir
« Actualité précédente
Annaba: Traque des pêcheurs illicites - Vers l’équipement de la flottille du système VMS
Actualité suivante »
Annaba: ZONE D’ACTIVITÉ ROUTE DE L’AÉROPORT - projet mis sur rail

Les Commentaires

je ne mettrais pas les sabots!!!!!!!!je mets le véhicule à la fourrière et je monte un dossier contre la personne responsable de cette infraction à la justice!!!!elle dois faire son travail.
Sous d'autres cieux, ne pas obéir ou obtempérer à un ordre policier, fondé et justifié, ou au cas d'une quelconque autre infraction, se paye déjà très cher. Alors, je n'ose pas m'imaginer la sanction qui sera infligée à celui qui s'aventure par malheur à insulter un policier dans l'exercice de ses fonctions. Parce que la loi qui demeure au-dessus de tout est respéctée et l'Etat de droit veille aux devoirs et aux droits de chacun.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires