Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba : BOUKHADRA III - Le chantier des 1073 logements AADL à l’a...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba : BOUKHADRA III - Le chantier des 1073 logements AADL à l’arrêt

Publié le 22/02/2016
Augmenter la taille de police« Alors que des logements AADL sont déjà livrés à leurs bénéficiaires ou sont en cours de livraison à travers le territoire national, les nôtres tardent à voir le jour et commencent à susciter des inquiétudes et faire des mécontents parmi les prétendants», c’est en ces termes qu’un des  souscripteurs répondant aux initiales de N.R attire l’attention des responsables en charge de ce secteur. Tout a commencé lorsque le coup d’envoi donné en 2013 du gigantesque chantier de 1073 logements AADL à réaliser au lieu–dit Boukhadra III située à 5 kms du chef-lieu de la commune, par une entreprise étrangère en l’occurrence une compagnie chinoise de construction, les souscripteurs qui se sont réjouis de la reprise des travaux se sont rendus compte que leur joie était de courte durée en raison de l’arrêt dudit chantier. Selon cette même source, les raisons sont multiples entre autres le nombre des ouvriers sur le chantier semble insuffisant pour venir à bout de la réalisation de cet important quota destiné à la ville des jujubes. « Cela fait six ans que nous attendons nos logements. L’entreprise a accusé un retard énorme pour leur livraison. La plupart d’entre nous sont mal logés et attendent avec impatience leurs logements », nous dira encore ce quinquagénaire déçu par les promesses non tenues. Pour rappel, les souscripteurs ont été priés en 2009 de verser une première fois la somme de 840000 DA représentant l’apport initial puis ils ont été convoqués une deuxième fois pour être remboursés d’une partie de cette somme versée qui passe seulement à 270000 DA pour un F4 et 105000 DA pour un F3. Par ailleurs, le délai de livraison accusant un retard de six mois est largement dépassé, ce qui a poussé certains demandeurs qui ne savent plus où donner de la tête, ont fini par prendre contact avec un député pour qu’il puisse porter leurs doléances à qui de droit mais cette démarche ne semble pas porter ses fruits puisque le chantier est toujours à l’arrêt et les futurs bénéficiaires sont toujours dans l’attente de leurs logements. « Personnellement, je vois mes enfants en train de grandir alors que notre logement tarde à venir. Quand est-ce que nous pourrons l’occuper ? », s’est-il interrogé avec regret. A la question de savoir pourquoi cette construction a pris beaucoup de retard, nous avons tenté vainement de contacter l’entreprise réalisatrice afin de nous fournir de plus amples informations. « Nous espérons que les responsables vont intervenir pour que l’entreprise puisse donner un coup de starter à cet immense chantier et livrer nos logements dans les meilleurs délais », a conclu ce candidat sur une note d’espoir.

lestrepublicain -
22 février 2016 - Nejmedine Zéroug
« Actualité précédente
Annaba: REMISE À NIVEAU DES ENTREPRISES - L’ANDPME à contre-courant
Actualité suivante »
Annaba: PROCÉDURES PÉNALES - Les professionnels du droit débattent des récents amendements

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires