Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/ Annaba : FONTAINE AÏN EL-ACIRLes choses bougent enfin
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba : FONTAINE AÏN EL-ACIRLes choses bougent enfin

Publié le 28/02/2016
Les choses bougent enfin !Après des années de statu quo, la fontaine Aïn El-Acir est l’objet d’une opération de restauration. La commune de Annaba a enfin pris la mesure de l’importance de ce patrimoine et a lancé les travaux. Une entreprise privée de construction a décroché le projet dont le suivi est assuré par la Direction des travaux publics de Annaba et les délais de réalisation sont estimés à deux mois. Avec cette action, les autorités publiques se tournent enfin vers les vraies problématiques du patrimoine architectural local. « Il était temps qu’après toute cette période de se pencher sur la problématique du patrimoine livré au délabrement. C’est aux autorités locales de montrer l’exemple en déclenchant des initiatives pareilles allant dans le sens de la préservation de nos traits identitaires », souligne une source au sein de l’APC de Annaba.  Des travaux de restauration sont, toutefois, nécessaires non seulement dans le lieu même de la fontaine mais également dans la zone environnante du fait que les constructions riveraines l’ont coupée de sa source d’eau. Les actes de vandalisme ont été pratiqués sur la fontaine entraînant la disparition pure et simple d’une partie du marbre. La faïence est brisée elle-aussi et l’absence d’évacuation la transforme en bassin de rétention en hiver ce qui aggrave la situation notamment avec le dysfonctionnement du réseau de drainage des eaux. Des citoyens ont exprimé leur satisfaction devant le lancement du chantier. « J’habite dans le quartier d’à côté et je peux vous dire que c’est une sensation différente de constater l’avancement des travaux sur la fontaine. Je me demandais toujours sur les raisons qui empêchent de restaurer ce monument précieux », se félicite Abdelhakim, quadragénaire. Enseignant de profession, il souhaite que « les élèves des différents établissements de la ville soient amenés à visiter la fontaine pour apprendre davantage sur leur Histoire ». De leur côté, des spécialistes en urbanisme trouvent que l’on est en train « de voir le bout du tunnel » avec ce projet. « La réhabilitation de la fontaine El-Acir est un bon début pour la généralisation de cette action », espère Riad Slimani, urbaniste.

lestrepublicain -
28 février 2016 - Zarrougui Abdelhak
« Actualité précédente
Annaba : STATUT DE L’ARTISTE - Des professionnels reçoivent leurs cartes
Actualité suivante »
Annaba : CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ALGÉRIENNES - La CCI “Seybouse” partie prenante à l’Assemblée

Les Commentaires

"Je suis obligé d'intervenir sur ce sujet"

Pour les personnes qui sont fortement intéressés par ce patrimoine, je leur conseil tout simplement d'aller sur Google vous taper sur votre clavier "Patrimoine d'Annaba" ensuite vous cliquer sur la rubrique "monument en danger" et ça y est vous y êtes! pour découvrir l'histoire de ce patrimoine, malheureusement abandonné par ignorance comme beaucoup de belle chose qui ont disparus, pour laisser la place au maudit béton, par ignorance on a toujours appelé cet endroit "Aïn aycine" mais c'était en réalité "Aïn El Acir" traduction la fontaine du captif. Je vous laisse découvrir l'histoire pour cette belle et vrais histoire. Grand merci pour les personnes qui avaient créé le site patrimoine d'Annaba grâce à eux on apprend a connaître un peu plus notre histoire pour des pauvres bougres ignorants que nous sommes!.
"hélas j'ai bien peur"

Car deux mois pour restaurer ce lieu historique sa sera certainement des travaux de bâclage ou du simple rafistolage alors que cela mérite de mettre ces travaux dans les mains d'une entreprise de COMPAGNONS DU DEVOIRS ou des Meilleurs Ouvriers de France, donné une telle restauration à un simple artisan et faire l'ouvrage en deux mois! c'est du n'importe quoi! pour les ignorants en Europe les monuments historiques sont réservés par les meilleurs artistes des professionnels qui ont fait l'écoles des beaux arts, les Compagnons, les M.O.F, ailleurs un maçon n'aurait même le droit d'y toucher, mieux encore exemple notre maire peut demander au consulat de France d'Annaba de lui venir en aide cela serait plus intelligent que de faire du sabotage.
"voir si on veut vraiment sauver ce patrimoine"

Adresses: l'école "BOULE" de Paris est un établissement public d'enseignement qui est à la fois une école supérieure des arts appliqués et de l'architecture intérieure et du design. Ecole, et artisans Compagnons tailleur de pierre de l'Association Ouvrières des Compagnons du Devoirs, voir la société des Meilleurs Ouvriers de France, des professionnels de grandes qualités qui restaurent les monuments historiques, mieux encore serait de faire associer notre artisan avec d'autre beaucoup plus compétents dans ce domaine serait une bonne chose, enfin c'est mon point de vue!.
"Un site MUET, pour 10000 internautes que nous sommes"

Encore une fois, c'est comme un coup d'épée dans l'eau...coffre!!!!!!!!!!! coffre!!!!!!!!!!!! mon frère pour couler du béton!!!!!!!!!!!! cellulaire? PAUVRE DE NOUS!!!!!!!!!!!!!!!!j'en ai marre nous sommes écoutés par personne!!!!!!!!!!!!!dégouté!!!!!!!!!!.
"Patrimoine beaucoup d'ouvrage disparu"

Aïn El Acir.
Aïn Achir.
Aïn Bent Assoultane.
L''Aqueduc Romain de Djebel Edough.
La plage de la Grenouillère.
La plage du Rocher du Lion.
Aïn Oued Bacrat.
Aïn Séraidi (la fontaine du curé.
Aïn El Katara.
L'église Sainte Monique.
Le kiosque du cours.
Le kiosque de la placette Alexis Lambert.
Kouba Sbaà Rgoud.
La Batterie du Caroubier.
Hammam El Gaïd.
Sidi Khalif.
Sidi Bel Aïd.
Les maisons Mauresques Bahgdadi et bien d'autres ouvrage.

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires