Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: LES RÈGLES URBANISTIQUES FOULÉES AU PIED - La façade d’un i...
Zone Membre
Publicités

Annaba: LES RÈGLES URBANISTIQUES FOULÉES AU PIED - La façade d’un immeuble «défigurée» aux Frênes

Publié le 04/03/2016
La façade d’un immeuble «défigurée» aux FrênesA Annaba, les atteintes à l’esthétique architecturale  sont légion .C’est le cas d’un voisin du bâtiment de la cité des frênes en face de la Ménadia, un bel immeuble autrefois. Ce dernier, a procédé à la modification complète de la rampe ou garde-corps en fer forgé de son balcon, le remplaçant par un balustre en brique. Une violation qui a indigné, non seulement, tout le voisinage , mais en plus c’est l’architecture du bâtiment défiguré qui a complètement changé du jour au lendemain. Un état de fait qui d’interpelle plus que jamais les autorités locales qui se doivent intervenir à l’effet d’obliger le contrevenant  d’interrompre ce massacre et d’empêcher à l’avenir que d’autres personnes fassent la même chose.  La violation des règles urbanistiques constamment dénoncées par des élus, des partis politiques et même des députés lors des différentes assemblées, demeure un sujet d’actualité si l’on prend  en compte les massacres commis depuis plus de deux décennies. La wilaya de Annaba, n’a jamais été épargnée par  ce problème, bien au contraire elle figure parmi les premières villes, où l’aspect architectural est complètement défiguré, voire plusieurs habitations ne répondent nullement aux critères exigés par le code urbanistique. Face à cette situation devenue irrémédiable, les pouvoirs publics  reconnaissent les lacunes, aggravées par la période de la décennie noire Si ces violations ont tout le temps concerné plus particulièrement les nouvelles constructions, en a tendance que cette situation risque décidément de  s’étendre pour toucher même les anciennes bâtisses datant de l’époque coloniale ou construites juste après l’indépendance, que l’on ne peut modifier. Le problème est beaucoup plus grave quand, il s’agit d’une modification d’un balcon ou d’une façade située en plein boulevard, au nez et à la barbe des autorités locales. Il faut tout d’abord se demander comment ce voisin a eu l’autorisation de faire une modification extérieure qui est strictement interdite par la loi. Un bel immeuble autrefois. Les façades de la ville se clochardisent et Annaba se «bidonvillise».

lestrepublicain - 29 février 2016 - Boufessioua Sofiane

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: INFRASTRUCTURE - Le Sheraton sera inauguré le 5 juillet 2016
Actualité suivante »
Annaba : ROUTE DE HJAR-EDDIS : SIDI-AMAR - Des étalages de fortune rasés

Les Commentaires

Ca c'est l'exemple du kavi, du jabri, du primitif, du borné par excellence. Car ce paysan, ce taré, cet inculte à l'esprit étroit, c'est sous une tente quelque part dans un douar, au milieu de la boue qu'il devrait signaler son adresse. C'est comme certains animaux qui ne se plaisent que lorsqu'ils barbotent avec satisfaction dans une mare de fange pour répondre à l'appel d'un désir auquel ils ne peuvent résister.
je vous conseil de faire un comité de copropriété, et l'induire en justice,de cette manière vous allez agir légalement et vous serez couvert et vous obtiendrai vos droits en toute légalité, quant a lui il va payer les pots cassés.... faites le..... l'union fait la force.bon courage...je suis contre la mocheté de quelle manière qu"elle soit!!!
"Faut-il y croire"

Mercredi 9/03/16 visite du premier ministre.
"Mission de la dernière chance?"

Ban Ki-Moon se rendra à Tindouf et à Bir Lahlou.
"Message à Farid et à Youcef"

Il faut relancer coûte que coûte au premier ministre: le projet du tramway, il ne faut avoir peur de lui, il ne va pas vous manger! soyez des hommes responsables, C'EST VOTRE BOULOT!.
"Environnement"

Les sacs en plastique deviennent indésirables au Maghreb:
Le Maroc a pris une longueur d'avance en matière de lutte environnementale.
La Tunisie, une interdiction progressif.
L'Algérie TOUJOURS à LA TRAINE nos oueds et nos montagnes offrent un spectacle de grande désolation avec ces millions de bouts de plastiques éparpillés partout.(lire LSA)
"Que cache l'agitation politique"

"CPP" Café Politique Presse sur Radio M vidéo 58.16 mn sur Mahgreb Emergent pour savoir ou on va!.
ce que je peux vous dire mes cher amis: dans certains pays , il existe une police de l'urbanisme. une police qui traque les travaux aux fond des impasses de certains quartiers. sans déclaration de travaux rien ne peut ce faire. hélas, cher nous pour assurer la paie sociale , nos autorités se couchent devant ce genres d'abus. le kavi c'est bien le responsable , l'élu de cette ville.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires