Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: INDUSTRIE - Une réelle relance en perspective
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: INDUSTRIE - Une réelle relance en perspective

Publié le 04/04/2016
1--industrieÇa bouge à Annaba côté industries et la situation va s’améliorant au vu des projets qui seront bientôt lancés mais aussi ceux en activité qui commencent à se repositionner sur le marché tout en ayant en ligne de mire l’exportation.

En effet l’unité CITAL (Citadis, Algérie) située dans la zone industrielle d’El Allelik à Annaba d’une capacité d’assemblage de 5 tramways par mois destinés à être livrés aux villes de Constantine, Oran Ouargla et Sétif a signé un accord de partenariat avec Hiolle Algérie en association avec 2 autres entreprises ARILEC ET SOFAME à Annaba pour la fourniture des équipements câblés pour un montant de 100 millions  de DA.

Ce contrat vient consolider les dispositions prévues pour la concrétisation du taux d’intégration de 30 % de la production des tramways en Algérie mais aussi un grand pas pour l’acquisition  et le transfert de la technologie au profit des entreprises sous traitantes. Ainsi en plus des 90 ingénieurs et techniciens qui avaient été formés dans l’unité pilote de Citadis à La Rochelle en France, ce sont 12 techniciens et câbleurs qui vont suivre à l’étranger une formation intensive sur le processus de fabrication et de contrôle chez Hiolle industries. Au niveau de CITAL Annaba, un atelier spécialisé est en train d’être monté avec pour objectif d’alimenter directement la chaîne de production avec des composants testés et contrôlés sur place.

Cette opération  revêt une importance capitale pour le développement et l’extension de cette industrie qui compte passer plus tard à la réalisation d’équipements câblés pour les futurs trains de la famille REGIOLIS et CORADIA dont 98 de ce type seront assemblés à Annaba  sur le site de CITAL selon les prévisions.

Les perspectives de développement de cette industrie sont immenses car un  programme très ambitieux est en cours pour le dédoublement et l’électrification de 12500 km de lignes ferroviaires.

Ce plan de charge va booster la production et créer un tissu d’entreprises sous traitantes qui se spécialiseront chacune dans un segment de la production dans lequel elles se perfectionneront et pourront plus tard conquérir de nouveaux marchés  et mieux se positionner en vue d’exporter leurs produits vers l’étranger

Le complexe sidérurgique d’El Hadjar n’est pas en reste puisque selon les déclarations de M. Kamel Djoudi PDG du groupe IMETAL, cette usine après sa réhabilitation et sa modernisation entrera en production fin mai avec une capacité de 1,2 millions de tonnes par an. Ce qui est encore plus intéressant, c’est que le groupe est en négociations avec Renault pour la fabrication de châssis pour véhicules de cette société.

Le groupe Benamor avec son projet de complexe agroalimentaire d’Ain Berda avec une capacité de stockage de 50 000 tonnes de céréales les conserveries qui vont être réalisées, c’est tout le monde agricole de cette région qui connaîtra une véritable révolution.

Ces initiatives dans le secteur de l’industrie vont reconstituer ce secteur sinistré qui commence à se relever  et pourront à terme réduire sensiblement le taux de chômage dans cette wilaya qui en souffre depuis plus d’une décennie.

Le Provencial - 03 avril 2016 - Sami Boukachabia
« Actualité précédente
Annaba: L’inhumation du héros local - Des funérailles officielles pour Mehdi Séridi
Actualité suivante »
Annaba: LES BÉNÉVOLES DE BASMET KHIR - Opération nettoyage du cimetière Sidi-Harb

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires