Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: LEVER DE L’AURORE - Une ‘‘buvette’’ en plein air
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: LEVER DE L’AURORE - Une ‘‘buvette’’ en plein air

Publié le 17/04/2016
En empruntant la route de la Corniche, la première plage qu’on rencontre est celle du ‘’Lever de l’aurore’’ et pour les étrangers à la ville c’est la première image qu’ils ont de cette fameuse Corniche annabie, réputée dans tous le pays et connue même à l’étranger. Ils verront tout de suite une bâtisse qui ressemble à un furoncle mal placé et verront un sable recouvert de déchets ! Et pour cause,  car malgré les dizaines de sacs poubelles remplis de déchets qui en sortent régulièrement, les agents du nettoiement ça ne suffit pas ; il faudrait que des agents se tiennent prêts chaque matin à enlever les déchets de la soirée. Et quelle commune, quelle ville ou quel pays peut se permettre de mettre des agents en attente à côté d’une «  buvette » pour enlever les déchets au fur et à mesure qu’ils sont jetés ? Cette plage, en effet,  devient chaque soir une « buvette » malgré la résidence d’un haut fonctionnaire de l’Etat qu’il n’y a même pas lieu de nommer et d’un commissariat à deux encablures de là au maximum.  L’alcool aidant et la nuit portant les sons, vous aurez droit si vous viviez là, à tout le répertoire de grossièretés  d’un groupe de personnes avinées, surtout avec les rixes qui ont lieu de temps à autre. Et au matin, si les agents de la voirie qui ont toute une ville à nettoyer ne viennent pas enlever les contenants d’alcool vides et les déchets de mangeaille qui les accompagnaient alors vous aurez droit, de la part de tout passant aux critiques sur la « saleté » de la commune. Mais personne ne vous dira que ces « buveurs » sont responsables de quoi que ce soit,  même pas d’ignorer les nombreuses poubelles qu’on peut voir tous les quelques mètres et dans lesquelles ils auraient pu mettre leurs déchets et laisser la plage propre. Et comme il n’y a aucune réaction des pouvoirs public même pas un contrôle alors que c’est le cas dans des pays ou l’alcool se consomme comme de l’eau, cette « buvette » va sûrement s’agrandir avec la saison estivale, les déchets d’autant et les risques de rixes graves ; mais c’est Annaba où tout est permis surtout ce qui est contraire à la loi !

lestrepublicain -
17 avril 2016 - Ammar Nadir
« Actualité précédente
Annaba: L’ABATTAGE CLANDESTIN - Un problème de santé publique
Actualité suivante »
Annaba: MALGRÉ UNE DÉCISION DE JUSTICE - Les centrales à béton toujours à Sidi Achour

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires