Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: TRAFIC DE DOSSIERS DE VISA - Un couple sous mandat de dépôt...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: TRAFIC DE DOSSIERS DE VISA - Un couple sous mandat de dépôt, leur complice sous contrôle judiciaire

Publié le 25/04/2016
Un couple sous mandat de dépôt, leur comlpice sous contrôle judiciaireUne femme propriétaire d’une entreprise de peinture, son mari et un gérant d’un cybercafé, ont été arrêtés par la brigade de recherche et d’investigation BRI, la fin de la semaine écoulée à l’issue d’une plainte déposée par des personnes qui avaient reçu une notification de refus de visa. Placés en garde à vue, ils ont été présentés, hier,  par devant le magistrat instructeur prés le tribunal de Annaba qui a écroué le couple et placé leur complice sous contrôle judiciaire. La principale mise en cause est une  jeune femme qui avait créé une entreprise de peinture. elle  recrutait des personnes au sein de son entreprise avec des documents en bonne et due forme, moyennant une importante somme d’argent. Selon notre source, certaines d’entre elles ont versé plus de 50 millions de centimes. Une mésaventure qui a fini par lui coûter cher dès lors que plusieurs faux recruteurs ont reçu une notification de refus de visa. Ces derniers, après avoir réclamé vainement leur argent auprès de la bonne dame qui refusait de les rembourser, ont décidé de porter plainte auprès des services de sécurité. L’affaire, confiée à la sûreté de wilaya à la BRI a révélé que la caisse doit à la propriétaire de l’entreprise près de 800 millions de centimes, une importante somme d’argent issue des cotisations des employés qu’elle n’avait pas payé depuis la création de son entreprise. Ce chiffre faramineux démontre également, d’après les investigations, que le nombre de dossiers déposés pour une prétendue formation à l’étranger est extrêmement important. Au cours de l’enquête, une perquisition a été effectuée au domicile de la principale accusée et son mari. Ils ont été tous les deux arrêtés pour complicité après que des passeports et des documents eurent été saisis. Conduits dans les locaux de la BRI, ils ont donné le nom d’un troisième complice, un gérant d’un cybercafé. Appréhendé à son tour, les policiers  ont saisi tout le matériel informatique pour les besoins de l’enquête.

lestrepublicain -
24 avril 2016  - Boufessioua Sofiane
« Actualité précédente
Annaba: NAFTAL BERRAHAL - Deux blessés dont un brûlé au 2ème degré
Actualité suivante »
Annaba: PROJETS DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMMUNE - Un avancement régulier

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires