Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba - L’hôpital de Besbès rattaché au CHU
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba - L’hôpital de Besbès rattaché au CHU

Publié le 09/06/2016
Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Annaba s’est enrichi d’une septième unité hospitalière qu’est l’hôpital 240 lits de Besbès dans la wilaya d’El Tarf. Le rattachement de cette structure a été officialisé lors de la visite de travail effectuée la semaine écoulée sur le site par des responsables de l’inspection générale du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH).

Cette nouvelle réalisation hospitalière est située à une vingtaine de kilomètres de Annaba. Elle englobe les services administratifs, logistiques, thérapeutiques et curatifs. Même si le projet a connu des retards dans sa réception, cette situation a été mise à profit par le CHU.
Sous l’impulsion de son directeur général le Pr Abdelaziz Lankar, une opération de pré-positionnement des effectifs et des moyens matériels comme souhaité par le wali d’El Tarf est en cours. Ce nouvel acquis est doté d’équipements médicaux de haute technologie. Y a été prévu un plateau technique avec des espaces fonctionnels pour les urgences médicales, les hospitalisations, les consultations dont celles en ambulatoire, laboratoire et imagerie. Ces moyens seront placés sous l’autorité d’un personnel médical issu du corps des praticiens, chirurgiens et anesthésistes de différentes unités hospitalières du CHU.
De par son envergure et son important potentiel humain et matériel, l’hôpital de Besbès est appelé à renforcer les capacités existantes de prise en charge des malades de nombreuses régions de l’Est du pays en termes de diagnostic et thérapeutique. Tel est, en tout cas, l’objectif fixé aux gestionnaires par le MSPRH à travers les différentes unités du CHU qui rayonnent sur El Tarf, Guelma, Souk-Ahras, Tébessa, Skikda et Annaba.
Cette institution de santé et également de formation médicale entame, de fait, son expérience de régionalisation avancée au profit d’un plateau technique de 3 millions d’âmes.
La démarche du DG du CHU de Annaba se veut être collective avec la participation de tous les praticiens et paramédicaux. Dans ce cadre, un programme de gros investissements a été élaboré.
Exécuté à hauteur de 80%, ce programme concerne l’aménagement, réhabilitation, réalisation, rénovation ou transfert de structures d’un hôpital vers un autre des services de réanimation, cardiologie, néphrologie hémodialyse, cathétérisme.
La mise en exploitation du Centre anticancer (CAC), les travaux d’extension de certaines unités, l’acquisition et mise en place d’équipements médicaux tels que le 2e IRM au CAC ont pour objectif d’offrir aux populations des prestations médicales de qualité. D’autant plus que le CHU dispose d’un personnel médical de compétences en différentes spécialités telles que la cardiologie, chirurgie générale et plastique, pédiatrie, gynécologie, oncologie, ORL, urologie, néphrologie-hémodialyse. D’où la réussite de la vingtaine de greffes rénales réalisées sur une quarantaine programmées depuis le début de cette année. Greffes aussi de 25 cornées sur 55 planifiées pour 2016, et 16 implants cochléaires.
Toutes ces performances ont pu être réalisées grâce à l’apport de l’imagerie fonctionnelle induite par le réseau «PAX». Ce système actuellement opérationnel à l’hôpital Dorban et celui pédiatrique de St-Thérèse est appelé à être généralisé dans toutes les structures de santé du pays. C’est dans ce cadre que le MSPRH a pris au titre de référence PAX, l’expérience réussie du CHU Annaba. Tout autant d’ailleurs que les tests de biologie moléculaire pour ce qui est du cancer colorectal, du poumon et du mélanome.
Pour accomplir leurs missions dans des délais courts au profit des malades, les unités du CHU de Annaba ont été dotées d'équipements de technologie récente pour le diagnostic précis et rapide des différentes pathologies et leur traitement par des équipes de spécialistes.
Toutes les unités hospitalières disposent d'un laboratoire d'analyses médicales, blocs opératoires avec service de réanimation, des sites d'anesthésie générale, service des urgences, pharmacie centrale…
La réception de deux autres structures importantes, le Centre régional de transfusion sanguine et l’hôpital de cardiologie enfants et adultes est prévue avant la fin de l’année 2016. Il reste, néanmoins, que le service de médecine nucléaire occupe la position peu enviable de parent pauvre au CHU. Bien que disposant de locaux depuis des années, ce service attend toujours des équipements qui tardent à être réceptionnés. Toujours est-il qu’encadrées par un staff de plusieurs dizaines de praticiens spécialisés assistés de paramédicaux, les unités du CHU de Annaba offrent une capacité d’accueil de 1 243 lits. Le CAC, mis en exploitation en février 2015, a enregistré des performances dans les délais de prise en charge des patients. Actuellement, une radiothérapie du cancer du sein ne dépasse pas la quinzaine de jours et sept jours pour le pelvis.
Amélioration aussi dans le domaine de la prise en charge pour chimiothérapie dont bénéficient quotidiennement 70 malades.

le soir d'algerie - 09 juin 2016 - A. Bouacha

« Actualité précédente
Annaba: EL-HADJAR - Rythme peu intense
Actualité suivante »
Annaba: Quatorze harraga algériens sauvés par la marine tunisienne

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires