Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: EXAMEN DE FIN DE CYCLE PRIMAIRE - La fête, une valeur symbo...
Zone Membre
Publicités

Annaba: EXAMEN DE FIN DE CYCLE PRIMAIRE - La fête, une valeur symbolique

Publié le 12/06/2016

Les youyous et les manifestations de joie ont meublé l’après-midi du vendredi dernier à Annaba. C’était l’annonce des résultats des épreuves de la cinquième année primaire avec un taux de réussite extrêmement important. Des parents ont même commencé les préparatifs pour des fêtes à l’honneur de leurs rejetons en passage au cycle moyen des études fondamentales. Ce phénomène, aussi louable soit-il, n’a pas manqué d’interpeller les citoyens de la ville des  Jujubes. Si certains le considèrent naturel et reflétant la joie des familles devant la réussite de leurs enfants, d’autres n’ont pas la même opinion. « C’est un examen tout à fait de formalité et donc je le considère comme un passage d’une année à une autre et non entre niveaux. Il est étonnant de constater que certaines familles en font tout un tapage. L’examen de la Sixième année qui était pratiqué jadis, lui, était un vrai défi et avait une valeur car le passage n’était pas systématique », souligne Souad, fonctionnaire quadragénaire. L’on considère même que les cérémonies organisées à cette occasion ne sont que « gaspillage ». « Certes il faut motiver l’enfant et l’encourager. Quand ma fille a eu cet examen, il y a quelques années, je l’ai récompensé par un petit cadeau et une soirée passée en famille dans une crémerie, sans plus », ajoute notre interlocutrice. De nombreuses personnes interrogées sur ce sujet ont été d’accord avec cette approche. D’autres, par contre, commencent déjà les préparatifs de la fête. « Je reconnais que c’est un examen comme un autre mais la célébration a une valeur symbolique. C’est témoigner à l’enfant de l’importance des études même à un niveau inférieur. Ceci lui donnera un coup de pouce pour le restant de son cursus », répond Samir, dont le fils a réussi son passage au cycle moyen. Ainsi, si tout le monde est d’accord sur le principe, les moyens diffèrent. A rappeler qu’ils étaient plus de 11.000 élèves à avoir passé les épreuves de la cinquième année primaire au niveau de la wilaya de Annaba à travers 198 centres d’examen. 
lestrepublicain - 12 juin 2016  - Zarrougui Abdelhak

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: RÉCOLTES CÉRÉALIÈRES - Des mesures efficaces contre les incendies
Actualité suivante »
Annaba: LA COQUETTE BY NIGHT - La Corniche, destination familiale par excellence

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires