Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: SECOND HOMICIDE DEPUIS LE DÉBUT DE RAMADHAN - Crime à l’heu...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: SECOND HOMICIDE DEPUIS LE DÉBUT DE RAMADHAN - Crime à l’heure du f’tour, à la cité “Fakharine”

Publié le 18/06/2016
Crime à l’heure du f’tour, à la cité “Fakharine”Jeudi dernier, en fin de journée, alors que les riverains des Fakharines, quartier situé à l’extrême Ouest de la ville de Annaba, s’apprêtaient à rompre le jeune du 11ème jour de ce mois de piété,  un homicide a  été commis, jetant l’émoi dans leur cité. C’est le deuxième meurtre perpétré, en onze jours, passés, de ce mois de Ramadhan, après celui du premier jour de ce mois sacré commis rappelons- le à la cité Oued Kouba. En effet, pour un différend qui reste à élucider, un repris de justice répondant au sobriquet de ‘’Pissou’’, âgé d’environ 27 ans,   à la suite d’une vive altercation asséna un coup mortel à l’aide d’une arme blanche, en plein cœur du malheureux Amar (23 ans). Transporté au service des urgences du CHU Ibn-Rochd,  la jeune victime n’a pu être ranimée malgré les efforts consentis et les soins prodigués, par toute l’équipe médicale et paramédicale. Le jeune, répondant au prénom de ‘’Amar’’, rendit son âme à l’Eternel sur la table d’opération, moins d’une heure après son admission au bloc opératoire des urgences du CHU Ibn-Rochd. Selon les éléments de l’enquête, le tueur avait emprunté sa montre à la victime qu’elle refuse de lui rendre après plusieurs jours. Au terme d’une violente dispute verbale, la victime a délibérément écrasé la montre objet de cette altercation. Le propriétaire de la montre après s’être armé d’un couteau, revient juste après la rupture du jeûne sur le lieu de la dispute et appelle son adversaire. Une vive altercation a de nouveau éclaté entre les deux jeunes hommes et s’est soldée par un crime de sang.  Un second meurtre après celui de la cité Oued-Kouba lors de la première journée dE Ramadhan, confirme qu’il n’y a pas l’ombre d’un doute qu’il s’agit d’un mois catastrophique en matière de violence. Deux crimes de sang, à cela s’ajoutent les agressions à l’arme blanche dont celle commise sur un officier de police, et dont l’ agresseur court toujours malgré les recherches menées dans l’immédiat.   Le présumé auteur de cet homicide ‘’Pissou’’ a été appréhendé  par les services de sécurité à une heure tardive de la nuit du même jour. Le corps de la victime a été transféré à la morgue pour les besoin, de la médecine légale. Une fois de plus, un meurtre vient endeuiller tout une famille, en plein mois de piété et jeter l’émoi parmi la population d’une ville jadis réputée pour son légendaire sens de la quiétude et de l’hospitalité, mais qui de nos jours est devenue infréquentable, car les valeurs se perdent au fil du temps. Incivisme diriez- vous ! Si ce n’était que cela serions- nous tenté de vous répondre. 

lestrepublicain -
18 juin 2016 - Slimane Benabed et Sofiane Boufessioua 
« Actualité précédente
Annaba: SESSION SPÉCIALE DU BAC - Les assurances de la DE
Actualité suivante »
Annaba: Entretien avec l’artiste Meryam Ben Allal : « Un public mélomane qui prend le plaisir d’écouter »

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires