Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: SESSION SPÉCIALE DU BAC - Les assurances de la DE
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: SESSION SPÉCIALE DU BAC - Les assurances de la DE

Publié le 18/06/2016
Les assurances de la DE C’est un défi que se fixent les responsables de l’Education à Annaba. Les préparatifs de la session spéciale du baccalauréat, fixée du 19 au 23 juin, sont en cours. Les 44 centres d’examen prévus pour la session ont été « soigneusement mis en disposition », affirme-t-on du côté de la DE. Les organisateurs sont, dès l’annonce de la date, sur le qui-vive surtout que les incidents de fraude généralisée et des fuites immenses restent dans les esprits. «Nous sommes confiants dans le dispositif prévu pour la session à venir. Nous avons mobilisé l’ensemble de nos potentialités pour ne rien laisser au hasard », ajoute notre source. A relever que les convocations ont été envoyées aux mêmes enseignants ayant été mobilisés dans la session normale, et les élèves vont composer dans les mêmes centres. Un changement crucial s’opère, néanmoins, dans la circulation des sujets, du centre vers les centres d’examen. « Les sujets seront récupérés par les chefs de centres auprès de la cellule de wilaya. Des mesures préventives consistent à réquisitionner deux agents de saisie qualifiés, au niveau de chaque centre. L’on exige aussi la disponibilité d’un appareil de tirage rapide au niveau de chaque centre d’examen », ajoute notre interlocuteur. De leur côté, les candidats interrogés se montrent pour le moins abattus. « C’est très dur de refaire le Bac dans des conditions ordinaires. Que dire alors du contexte actuel de canicule et de jeûne ? », confie Karim qui affirme avoir arrêté les révisions depuis plus d’une semaine. « Avec une pression pareille, je ne peux que me reposer jusqu’à la venue des examens », se laisse dire le candidat frustré. Les enseignants appelés à la surveillance et qui ont déjà commencé les corrections ne sont pas plus chanceux. «Cette année est exceptionnelle avec ses désagréments. Il faudra juste tenir le coup et attendre que tout cela passe», déplore Amina, enseignante d’Histoire-Géographie. Dans leur ensemble, postulants, parents, enseignants et tutelle souhaitent une session sans scandale.

lestrepublicain -
18 juin 2016 - Z. A.
« Actualité précédente
Annaba: Saisie de 45 000 comprimés de psychotropes - Six personnes arrêtées par la gendarmerie nationale
Actualité suivante »
Annaba: SECOND HOMICIDE DEPUIS LE DÉBUT DE RAMADHAN - Crime à l’heure du f’tour, à la cité “Fakharine”

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires