Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: LUTE CONTRE L’INFORMEL - Le centre-ville relooké, restitué...
Zone Membre
Publicités

Annaba: LUTE CONTRE L’INFORMEL - Le centre-ville relooké, restitué aux citoyens

Publié le 03/07/2016
Sens dessus dessous, tel est l’état du centre-ville au lendemain de l’opération de délogement manu militari des vendeurs ambulants effectués par les forces de l’ordre dans la soirée de samedi 25 juin. La Coquette a vécu une véritable nuit d’horreur, au cours de laquelle 13 policiers ont été blessés et 20 émeutiers arrêtés. Des magasins situés sur le cours de la Révolution et la rue Gambetta saccagés et pillés et des caméras de surveillance et des véhicules endommagés. Ils sont allés jusqu’à s’attaquer au 9ème arrondissement situé sur le boulevard Souidani Boudjemâa à quelques encablures du célèbre marché des fruits et légumes d’El Hattab. Au lendemain, le centre-ville et ses alentours étaient dans un piteux état. Les citoyens écœurés et abasourdis. De mémoire de Bônois, hormis les événements d’octobre 88, la Coquette n’a jamais vécu une telle scène de violence ayant trait à l’éradication de l’informel. Donc, il aura fallu que le wali, M Youcef Cherfa, les élus locaux, et à leur tête, le président de l’APC, M. Farid Mérabet, prennent le taureau par les cornes pour mettre de l’ordre dans les rues, boulevards et artères situés dans le centre- ville. Cette mobilisation, jamais enregistrée par le passé, avec un dispositif sécuritaire impressionnant, et une volonté d’en finir une fois pour toute avec ce phénomène a été salué par tous les citoyens. Une importante opération de nettoyage à laquelle ont participé tous les responsables des secteurs notamment les éboueurs a touché tous les points, théâtres de saccage et de pillage. D’importants moyens humains et matériels ont été mobilisés par la commune. Et c’est grâce aux efforts de cette APC que le cours de la Révolution et ses alentours retrouvent peu à peu leur propreté et quiétude. Les gens reprennent leurs sorties nocturnes, pour passer leurs soirées ramadanesques sur cette grande promenade , vitrine de la ville des Jujubes, à prendre des glaces ou siroter un thé à la menthe au niveau d’un des kiosques très fréquentés et connus sur la place. « Tout le mérite revient au wali et au maire, aux services de sécurité, sans oublier les responsables des secteurs ainsi qu’aux agents de la voierie qui ont veillé à ce que le centre-ville redevienne propre et fréquentable», nous a déclaré un élu local qui a bien voulu garder l’anonymat. « Tout le monde souhaite que leur ville ne connaisse plus à l’avenir de telles scènes de violence à cause de casseurs qui veulent par tous les moyens imposer leur diktat en squattant les trottoirs et en s’adonnant au vu et au su de tout le monde à la vente illicite sur la voie publique. Car cette situation ne fait que ternir son image », nous a fait savoir un commerçant, un des signataires d’une pétition adressée aux autorités locales pour une lutte sans merci contre l’informel avant d’ajouter : « Le jeu du chat et de la souris à longueur de journée devant les Annabis et les visiteurs pour traquer les marchands ambulants des rues et places publiques doit cesser. La lutte doit être efficace pour éradiquer une fois pour toutes l’informel et permettre aux habitants de vivre dans le calme et la quiétude ». En revanche, le centre-ville et ses alentours ont retrouvé leur propreté grâce à la commune et le calme et la quiétude grâce aux forces de l’ordre. lestrepublicain - 02 juillet 2016 - N Z

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba: LA CAROUBE - Le site précaire éradiqué, 22 familles relogées
Actualité suivante »
Annaba: DANS UNE BOUSCULADE LORS D’UNE SOIRÉE ARTISTIQUE À BERRAHAL - 45 blessés, dont 19 hospitalisés

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires