Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: EL-BOUNI - Lorsque l’informel envahit la nouvelle esplanade
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: EL-BOUNI - Lorsque l’informel envahit la nouvelle esplanade

Publié le 03/07/2016
La situation catastrophique et incontrôlable, qui prévaut durant cette dernière semaine du mois de Ramadhan ou le commerce informel tel le phénix qui renaît de ses cendres s’est déplacé vers la ville d’El Bouni. En effet, pourchassé, il y a une semaine, du centre ville de Annaba, le commerce informel s’est pointé aux portes de la nouvelle esplanade d’El-Bouni, à la grande stupéfaction des habitants. Ainsi, la splendide et longue promenade, faisant face au pôle universitaire d’El-Bouni, réalisée à coups de milliards et réceptionnée il y a quelques semaines, est désormais le nouveau sanctuaire des tenants de l’informel. Des centaines d’exposants clandestins écument les lieux dès la rupture du jeûne jusqu’au petit matin, signalent les habitants. Pour beaucoup d’experts, soit l'envahissement de la chaussée par des jeunes promus occasionnellement vendeurs d'étalages ou des exposants occasionnels, débarqués de toutes les wilayas de l'Est du pays, n'est pas un fait fortuit. Il est engendré par l'absence totale des pouvoirs publics en tout premier lieu. En réalité, ce "no man's land", résulte des containers, dont le contenu est déversé à bras le corps, le long de cette esplanade. Aujourd'hui cette immense braderie à ciel ouvert a submergé cette partie de la ville, qui semble être frappée par un tsunami, tant les produits étalés, habillements, articles ménagers et produits cosmétiques inondent ce marché informel qui impose ses règles et ses attitudes qui ignorent ce qu'est la déontologie. Ces produits achalandés font certes le bonheur des petites bourses, mais montrent combien notre production nationale est aujourd'hui définitivement écartée du circuit commercial. Les containers charrient aujourd'hui les fameux chiffons généralement importés de la Turquie et de la Chine et qui échappent à tout contrôle. Des effets vestimentaires, à la vaisselle, aux détergents et flacons de parfums et d'aérosol. Tout est étalé à même le sol.

lestrepublicain - 03 juillet 2016 - B. Salah-Eddine
« Actualité précédente
Annaba: DANS UNE BOUSCULADE LORS D’UNE SOIRÉE ARTISTIQUE À BERRAHAL - 45 blessés, dont 19 hospitalisés
Actualité suivante »
Annaba: CITÉ 300 LOGEMENTS-CHAÏBA - La qualité du béton en question

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires