Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: APRÈS PLUSIEURS MOIS DE CAVALE - L’agresseur d’un officier ...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: APRÈS PLUSIEURS MOIS DE CAVALE - L’agresseur d’un officier de police tombe à Aïn-Khrouf

Publié le 18/09/2016
Après plusieurs mois de cavale, l’agresseur d’un officier de police de la 11ème sûreté urbaine, le mois sacré de ramadhan de cette année, est tombé hier vers 4h du matin, dans les mailles du filet de la police judiciaire de la sûreté de wilaya au niveau du barrage fixe de Aïn-Khrouf, indiquent des sources sécuritaires bien informées. Connu sous le sobriquet de « Hala , il est devenu depuis l’agression d’un policier dont le visage a été littéralement défiguré par un violent coup de couteau, l’ennemi numéro1 des forces combinées, police et gendarmerie, lesquelles n’avaient raté aucune occasion pour le mettre hors d’état de nuire. Une cavale sans relâche, marquée par de multiples opérations de perquisition aussi bien à la Cité du 8 mars, lieu de sa résidence qu’au quartier Seybouse, où il s’était retranché pendant toute cette période tantôt chez un membre de sa famille et tantôt chez une amie. Traqué de jour comme de nuit par les services de sécurité qui exploitaient le moindre renseignement sur ses déplacements, il venait  de commettre son énième agression contre un chauffeur de taxi, hier vers 4h du matin au niveau du boulevard Ben Boulaïd. La victime a été dépouillée de 50.000 DA, puis agressée à l’arme blanche par le principal auteur et ses trois complices dont une jeune fille. Le  véhicule de marque Chevrolet Celio à bord duquel se trouvait la bande, a été repéré une heure plus tard grâce aux caméras de télésurveillance. C’était l’alerte générale au niveau de la sûreté de wilaya. Un véritable branle-bas de combat. Toutes les issues névralgiques de la ville, ont été bouclées par les brigades mobiles appelées en renfort. Une chasse à l’homme qui en dit long du danger que présente cet individu pour la population. Il est d’ailleurs responsable de la montée inquiétante et redoutable de la criminalité, à Annaba ces derniers mois. Un dossier lourd, voire chargé, se trouve depuis les premières heures de la journée d’hier sur le bureau des enquêteurs de la brigade criminelle chargés de sa présentation par devant le procureur de la République au terme de sa garde à vue dans les locaux de la sûreté de wilaya. Sa détention devait normalement être prolongée dès lors qu’il est quasiment impossible de convoquer toutes ses victimes en l’espace d’une journée ou deux. Ses tentatives de quitter le pays clandestinement avaient été également déjouées grâce à la traque imposée depuis plusieurs mois par les forces de police.

lestrepublicain -  18 septembre 2016 - Boufessioua Sofiane

« Actualité précédente
Annaba: HÔTEL DE VILLE - Incendie au service des cartes grises
Actualité suivante »
Annaba: LAC FATZARA - Plusieurs centaines d’hectares ravagés par le feu

Les Commentaires

Nous nous débarrassons bien des rats, parce qu'ils sont sales, nuisibles, porteurs de maladies, causant beaucoup de dégâts etc...
Nous nous débarrassons aussi, sans état d'âme, des chiens errants pour presque les mêmes raisons.
Nous faisons tout, également pour nous débarrasser des insectes ravageurs, des serpents et de toute autre créature que nous trouvons néfaste, répugnante tels que les poux, les punaises etc...
Pourquoi, ne nous débarrassons nous pas de cette espèce d'individus, tout aussi répugnants que le sont les rats, qui n'inspirent qu'un vif dégoût tels les plus exécrables des microbes. Ces individus, nauséabonds et fétides, dès que nous nous en approchons, ne méritent qu'aversion et profond mépris pour ne pas dire, tout simplement, la potence.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires