Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: INFSSF - Un exemple à suivre
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: INFSSF - Un exemple à suivre

Publié le 25/09/2016
Un exemple à suivreL’Institut national de formation supérieure des sages-femmes situé sur la boulevard Bicha Youcef dans la cité Oued Forcha connait actuellement des changements tant au niveau de l’infrastructure qu’au niveau pédagogique. Nommée depuis huit mois, la nouvelle directrice en la personne de Mme Mounira Moumène a fait feu de tout bois pour redorer cet établissement de son blason d’antan et le hisser à la place qu’il faut. Ce dernier s’est métamorphosé par le sang neuf qu’elle a injecté. Mme Moumène est connue pour ses qualités intrinsèques et ses compétences intellectuelles et professionnelles. Elle a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein du secteur de la santé avant d’atterrir à l’INFSSF pour prendre ses destinées. Au cours d’un petit entretien improvisé dans son bureau, Mme Moumène que nous avons trouvée élégante, gracieuse, diserte, éloquente nous a fait un tour d’horizon sur la situation d’avant et après de son institut. Elle semble déterminée à mettre de l’ordre dans la maison en vue de soigner l’image de l’ex-école paramédicale qu’elle a perdue au fil des ans. « Cela fait huit mois que je suis à la tête de cet important institut, beaucoup de choses ont été faites et beaucoup reste à faire. J’ai dû injecter du sang neuf pour faire face aux problèmes auxquels nous sommes confrontés. Croyez-moi que ce n’est pas facile du tout surtout lorsqu’on est en face de ceux qui ne veulent pas aller de l’avant. Ils vous compliquent l’existence », nous a affirmé la directrice de l’INFSSF. Et d’ajouter : « J’ai introduits des changements, des méthodes. J’ai fait participer les travailleurs à d’autres tâches d’utilité générale rien que pour avancer les choses dans le bon sens». Sur un autre registre, l’institut se métamorphose et les changements sont palpables. « Je ne me plains pas avec la nouvelle directrice. Sa méthode de travail me convient parfaitement et je me sens très à l’aise dans ma peau. Elle est la femme qu’il faut à la place qu’il faut », nous a précisé un employé. « Tout a été fait dans la transparence et en présence de leurs parents au sujet des 142 postes pédagogiques ouverts dernièrement par le ministère de la Santé. Et personne n’est venue se plaindre ou contester les résultats qui ont été affiché aussi bien aux concernés qu’au public ». Par ailleurs, l’internat a été organisé de fond en comble en vue de sécuriser les lieux et de les maintenir en bon état. Aussi, un nouveau foyer a été réalisé notamment au profit des étudiantes pour qu’elles puissent se distraire. « Je souhaite que tout le monde mette la main à la pâte pour réussir notre pari et faire de notre institut un pôle de rayonnement connu sur le territoire national», a-t-elle déclaré en substance en guise de conclusion.
lestrepublicain -  25 septembre 2016 - Nejmedine Zéroug
« Actualité précédente
Annaba: LA POPULATION PROTESTE - Séraïdi sans eau depuis 20 jours
Actualité suivante »
Annaba: RÉHABILITATION DE LA GARE DES VOYAGEURS SIDI BRAHIM - Le projet risque de connaître un grand retard

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires