Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba: GESTION DES CATASTROPHES NATURELLES - La prévention du risq...
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba: GESTION DES CATASTROPHES NATURELLES - La prévention du risque requiert plus d’intérêt

Publié le 24/10/2016
La prévention du risque requiert plus d’intérêt  Une journée  d’information et de sensibilisation sur la prévention des grands dangers et la gestion des catastrophes naturelles a regroupé les cadres de la région dans la salle de conférences de l’APW de Annaba. M. Melizzi Tahar, cadre du ministère de l’Intérieur et ancien wali de Annaba a en sa qualité de modérateur de cette rencontre a présenté le programme de la journée et des intervenants.  Auparavant M. Youcef Cherfa, wali de Annaba a souhaité la bienvenue aux invités et brossé un bref tableau sur les risques de catastrophes qui pourraient survenir.  L’assistance qui se trouve être concernée par les sujets du jour écoutait avec un grand intérêt, les informations fournies par les animateurs des conférences. Pour M. Benouar de l’Université Houari Boumediene, les catastrophes naturelles constituent aujourd’hui un défi urgent pour la science et la technologie. L’Algérie qui possède un potentiel humain très riche est en mesure d’intervenir même hors de ses frontières pour venir en aide aux pays touchés par ces calamités ; Il faut d’abord savoir gérer le risque avant d’aller vers l’intervention. Prévoir à l’avance les interventions humaines (pompiers, armée, population, situer les lieux d’abri, les évacuations vers les hôpitaux…) Maintenant que les réseaux sociaux vous donnent l’information en live, il ne reste qu’à gérer et intervenir quand les moyens ne sont pas disponibles alors on fait appel à une autre commune, à une autre région ou demander de l’aide aux instances internationales. Les catastrophes qui guettent les populations sont les séismes, les inondations, les vents violents ou tempêtes, typhons, éruption volcaniques etc… Un cadre d’action pour la réduction des risques de catastrophes pour 2015 à 2030 a été adopté par la conférence mondiale de l’ONU tenue à Sendaï au Japon, le 18 Mars 2015,Il succède au cadre d’action de Hyōgo qui avait couvert la décennie 2005 à 2015 « établissant des directives pour la prévention des catastrophes naturelles, la préparation aux catastrophes et l’atténuation de leurs effets. Il s’agit en effet pour nombre d’experts d’observer un accent beaucoup plus soutenu sur la prévention, la gestion et la réduction des risques, ainsi que l’implication de l’ensemble de la société et l’ensemble des institutions d’un gouvernement. Il faut donc une mise en place des mécanismes de recevabilité en matière de gestion des risques de catastrophe, la préparation à reconstruire mieux, la mobilisation d’investissements raisonnés en fonction du risque afin d’en éviter d’autres, la résilience » des structures médicales, du patrimoine culturel et des sources d’emploi, le renforcement de la coopération internationale et des partenariats mondiaux ».
lestrepublicain - 20 octobre 2016 - Ahmed Chabi
« Actualité précédente
Annaba: ENVIRONNEMENT - Vers la remise en fonction des stations «Samasafia»
Actualité suivante »
Annaba: SOUIDANI BOUDJEMAA - Dans l’attente d’un relookage

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires