Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. CHU : Installation de six nouveaux jeunes chefs de service
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba. CHU : Installation de six nouveaux jeunes chefs de service

Publié le 31/10/2016

Le directeur général du Centre hospitalier universitaire (CHU) et le doyen de la faculté de médecine de la wilaya de Annaba ont procédé, avant-hier dans l’après-midi, à l’installation de six chefs de service intérimaires, avons-nous appris du Dr Bensaïd Nabil, le directeur général du CHU de Annaba.

Cette installation a concerné les services dont les chefs ont atteint l’âge de partir à la retraite. Il s’agit des services de chirurgie générale, du Pr Chihaoui Abdelkrim, de l’urologie, du Pr Kadi Abdelkrim, des urgences chirurgicales, du Pr Attalia Saci, de l’infectiologie, du Pr Laouar Maamar, du laboratoire anatomo-pathologie, du Pr Lankar Abdelaziz, et des grands brûlés du Pr Bentakok Cherif. Ils ont été remplacés par, respectivement, les professeurs Harbi Farouk, Chétibi Kheireddine, Souilah Noureddine, Boumaâza Zahra, Yassi Fatiha et sur décision interne Aïssi Kamel.

Concerné par cette mesure, le service de la médecine interne du Pr Chelghoum Ali attend toujours l’installation du nouveau chef de service en la personne de la Pr Boukhris Nadia. «Effectivement, le service de la médecine interne est concerné par ce changement de chefferie dont l’installation sera programmée dans les jours à venir», confirme le directeur général du CHU Annaba. Les nouveaux chefs de service intérimaires, éligibles au poste supérieur de chef de service hospitalo-universitaire, devront confirmer leur statut lors d’un concours qui sera organisé prochainement.

En effet, un arrêté interministériel fixant les modalités d’organisation et du déroulement du concours pour la nomination au poste supérieur de chef de service hospitalo-universitaire vient d’être publié le 26 septembre 2016. «Les jeunes professeurs qui remporteront le concours seront contraints, par ailleurs, d’abandonner définitivement la collaboration dans le secteur privé tant que l’autorisation est actuellement gelée», prévient une source proche de la direction de la santé de la wilaya de Annaba.

Mohamed Fawzi Gaïdi [EL WATAN - 27-10-2016]
« Actualité précédente
Annaba: Verdict de l’affaire après cassation du réseau international de prostitution d’Annaba - de la relaxe à
Actualité suivante »
Annaba. Deux individus écroués pour apologie du terrorisme

Les Commentaires

Ce Changement ne peut être que salutaire pour le système de santé de notre pays. Ces jeunes ou un peu moins jeunes professeurs, ont un avenir devant eux, en espérant qu'ils ferons mieux que leur ainés. Changer, c'est toujours mieux que de s'installer dans la routine d'une mécanique irréfléchie et répétitive par la force des choses. Surtout quand on a déjà tout fait et qu'on n'a plus rien de plus à donner.
Remplacer quelqu'un par quelqu'un d'autre qui a fait ses preuves et en qui on a confiance, ne peut être que bénéfique. Puisque ce quelqu'un veut apporter, pour l'intérêt de tous, sa touche personnelle, sa manière de conduire un service et autres détails qui ont leur importance dans la gestion d'une telle résponsabilité.
"Tout à fait ricrac"

Mettre des jeunes qui seront certainement beaucoup plus motivés par leurs travail, cet exemple devrait se généraliser un peu partout dans l'administration, c'est une très bonne chose pour redynamiser leurs services.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires