Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Le Wali de Annaba : «2017 sera l'année de l’eau»
© My-Meteo
Zone Membre
Publicités

Annaba. Le Wali de Annaba : «2017 sera l'année de l’eau»

Publié le 29/11/2016

M. Chorfa Youcef«Au titre de directeur de l’exécutif, je suis chargé d’exécuter le programme et la politique de l’Etat. Je vous demande de m’accompagner à faire de Annaba une ville propre et sécurisée». Cette phrase du wali, Youcef Cherfa, est une manière de répondre au trop plein de «choukreries» (remerciements) qui lui ont été distribuées par certains élus zélés de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) lors de sa dernière session ordinaire tenue cette fin de semaine.

Pourquoi toutes ces «choukreries» à l’adresse du wali ? Certes, depuis son arrivée, ce dernier avait boosté les nombreux projets initiés par ses prédécesseurs, mais ce n’est pas une raison de multiplier les louanges, et sortir de l’ordre du jour arrêté pour cette session, par de longues interventions au gré des intérêts de l’intervenant, sans aucun bénéfice pour le citoyen. Il n’en demeure pas moins que quelques élus ont travaillé sur le terrain.

D’autres ont été contraints de visiter les communes pour cerner les préoccupations des citoyens. Ce faisant, ils ont réussi à replacer la session dans son contexte en relation avec le budget primitif pour l’année 2017 qu’ils ont adopté et le dossier urbanisme qu’ils ont débattu.

A son avènement à la tête de l’exécutif, le wali Youcef Cherfa a pris à bras-le-corps les nombreux projets socio-économiques en cours de réalisation ou à réaliser dans les différentes communes. Celui des nouveaux pôles urbains de Draâ Errich, Kalitoussa, Boukhadra III et Aïn Djebara en sont des exemples. «L’année 2016 a été celle du logement, celle 2017 sera celle de l’eau , a lancé le wali, révélant à l'occasion la distribution durant l’année 2017 de plus de 7 000 logements au profit de la commune chef-lieu de la wilaya.

Il a également fait état de l’accueil dans les prochains mois de quelque 1 000 stagiaires dans le nouveau centre de formation administrative qui ouvrira ses portes incessamment. Il a aussi annoncé la réalisation d’un CHU, un hôpital de cardiologie pour enfants, deuxième du genre en Algérie après celui de Staouéli (Alger), la mise en place d’un réseau fiable d’éclairage public des routes reliant le chef-lieu de wilaya à l’aéroport Rabah-Bitat, à Berrahal et à Seraïdi, la réalisation d’un hôtel propriété de la wilaya pour l’accueil des délégations officielles et invités ainsi que celle d’un centre commercial pour la grande distribution à réaliser aux abords de la RN 44 sur le terrain d’implantation d’un ancien bidonville rasé.

Achèvement des voies routières de contournement comme celle reliant Sidi Brahim à la cité Seybouse, prise en charge du suivi et de la maintenance des décharges comme celles de Berka Zerga et Chétaïbi et remise en état des forages de captage d’eau potable figurent au programme du wali.

Il s’agissait beaucoup plus d’une synthèse empirique des projets anciennement enregistrés pour être matérialisés après avoir été élaborée par des experts, bureaux d’études et autres spécialistes dans différents secteurs. Comme ceux chargés du pôle urbain de Draâ Errich. Ce projet grandiose étalé sur plusieurs centaines d’hectares a connu des avancées notables. Aux 3 000 logements déjà prêts pour être attribués, viendront s’ajouter les réseaux d’assainissement, de distribution d’eau potable, d’éclairage public. Rachid Bouguedah, directeur général de l’EPIC chargée de ce nouveau pôle urbain, a réussi à décrocher tout récemment le visa y afférent. Et pas que, puisque pour lancer rapidement les travaux de tous ces réseaux, il a également obtenu une enveloppe financière de 3 milliards de dinars.

Au titre des projets retenus, il y a l’extension du Cours de la Révolution. L’idée émane d’un cabinet d’études local qui, à l’appui, a présenté une maquette prévoyant un prolongement de ce mythique Cours vers le lycée Pierre-et-Marie-Curie en passant par l’actuel tribunal correctionnel pour atteindre la caserne, l’école primaire et l’ex-Faculté de droit. Le tout faisant face à l’hôtel Sheraton jusqu’au pont des suppliciés.

A hauteur du tribunal et juste en face du grand arbre de caoutchouc qui sera préservé, un grand jet d’eau sera réalisé et fera fonction de rond-point. Pour bien asseoir ce projet, il a été fait appel à des experts allemands. La délégation germanique sera l’hôte de Annaba dans les prochains jours.

A. Bouacha [LE SOIR D'ALGERIE - 26-11-2016]
« Actualité précédente
Annaba. Air Algérie lancera Annaba-Tunis à compter du 26 mars 2017
Actualité suivante »
Annaba. Asmidal signe un accord avec le chimiste Boréalis pour produire de la mélamine en Algérie

Les Commentaires

"Bilan prévisionnel"

Monsieur le Wali, vous avez oublié le projet du tramway!.
Bonne chance à tous ces projets ! Nous souhaitons de toute notre âme, de tout notre coeur qu'ils se réaliserons bientôt dans un avenir proche.
Maintenant ce qu'il faut faire, c'est de se mettre au travail. Je le répète chers amis, c'est seulement par le travail que nous réussirons. C'est en faisant preuve d'assiduité, de courage dans le travail que nous prospérons, que nous nous enrichissons, que nous développons notre pays. Cela va certainement nous coûter beaucoup d'efforts, mais nous finirons par gagner, nous finirons par triompher du sous-développement.
Savez-vous quelle est la différence entre notre pays et les pays avancés, les pays soi-disant développés ? Il n'y en a aucune. Au contraire notre pays a bien plus d'avantages qu'un très grand nombre de pays à travers le monde.
Mais seulement voilà, ces pays avancés nous dépassent d'une seule chose. La plus essentielle: Le travail! Les habitants de ces pays sont des laborieux, des travailleurs chacun dans son domaine. C'est la seule et unique différence qui existe entre eux et nous. Cette qualité chers amis, cette clé du succès, il faut que nous nous l'acquérons. Il faut absolument que nous nous l'obtenions, que nous nous l'approprions afin qu'elle devienne une partie de nous, qu'elle devienne une deuxième nature de nous-même. Ce n'est qu'appartir de cette condition que tout est possible, que tout rêve finira par être un rêve, mais une réalité.
Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires