Vous êtes ici >> Accueil/Annaba Actualités/Annaba. Grève générale à Ferrovial : Le DRH et une directrice chass...
Zone Membre
Publicités

Annaba. Grève générale à Ferrovial : Le DRH et une directrice chassés par les travailleurs

Publié le 15/12/2016

Le directeur des ressources humaines (DRH) et la directrice des approvisionnements ont été chassés, hier, de leur bureau par les travailleurs de l’Entreprise nationale de construction de matériels et équipements ferroviaires (Ferrovial), avons-nous appris de Daiffallah Slimane, secrétaire général du syndicat de l’entreprise.

Au nombre de 400, les employés ont répondu, avant-hier, à l’appel de leur syndicat UGTA pour entamer une grève générale. «Ils ont dépassé l’âge de la retraite et ne veulent pas quitter l’entreprise. L’instruction de Sellal, le Premier ministre, de faire partir à la retraite les gestionnaires des entreprises dépassant 60 ans ne s’applique pas à leur cas. Leur mauvaise gestion a valu à l’entreprise cette situation catastrophique dont seuls les travailleurs payent les conséquences.

Nous sommes actuellement endettés auprès des banques et nous venons de percevoir notre dernier salaire en espèces. Pis, notre partenariat avec Cital, que nous dénonçons, n’a amené aucune amélioration dans aucun domaine», tonne le représentant des travailleurs. Outre le départ immédiat de ces deux cadres, les protestataires exigent, dans leur plateforme de revendications, la concrétisation de plusieurs points relatifs à leur situation socioprofessionnelle, dont la révision des salaires selon la grille appliquée au groupe SNVI, dont Ferrovial est une filiale.

En outre, les travailleurs dénoncent l’environnement insalubre dans lequel ils évoluent, notamment l’absence d’eau potable, de sanitaires et de vestiaires. Djaballah Abdelbasset, président du comité de participation, quant à lui, s’interroge sur le sort réservé au fonds des œuvres sociales dont le syndicat ne dispose d’aucun justificatif de dépenses durant les exercices 2009 à 2012.

Pour les protestataires, la gestion de leur entreprise est catastrophique. Ils étayent leurs accusations en évoquant la commande de 380 wagons destinés au transport du minerai de phosphate au profit de son client principal, la SNTF. «Ce projet date de 2012. Nous sommes actuellement en fin 2016, et seuls 150 wagons ont été livrés. Nous payons depuis quatre ans des droits à l’entreprise portuaire dont les conteneurs des équipements sont en souffrance», dénoncent les syndicalistes.

Massés devant la direction générale de Ferrovial, les travailleurs, à travers leur syndicat, se sont fendus d’une plateforme de revendications socioprofessionnelles composée de onze points. Ainsi, les manifestants étaient très en colère hier contre le staff dirigeant et promettent de poursuivre leur grève générale jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Mohamed Fawzi Gaïdi [EL WATAN - 15-12-2016]

ARTICLES LES + LUS

« Actualité précédente
Annaba. Lancement des préparatifs du projet pédagogique 2017
Actualité suivante »
Annaba. Les Allemands de Sindelfingen prêts à apporter leur savoir-faire Draâ errich, future «smart city»?

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter cette brève !

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de notre site !

Identifiez-vous :


Ou Inscrivez-vous gratuitement !

Dernières brèves

Articles similaires